• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Du temps qu'on existait -... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Du temps qu'on existait - Prix de Flore 2011 Broché – 31 août 2011

3.1 étoiles sur 5 11 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 20,80
EUR 10,00 EUR 2,21
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Cela commence par un enterrement. Cela finit par un enterrement. Entre les deux deux, le mort raconte sa vie. Et quel enchantement !
Des années 1970 à nos jours, toute son entreprise va précisément consister à esquiver la vie et ses contraintes. Et ce jeune, puis moins jeune, puis vieux fils de famille va de maison en maison, de campagne en ville, et d'une ville dans une autre ville, véritable gitan de luxe qui promènera à travers la France sa grande intelligence offusquée par la vulgarité des temps.
Mélancolique et satirique, virtuose et touchant, voici l'éblouissant premier roman d'un jeune homme qui semble avoir mille ans.

Biographie de l'auteur

Marien Defalvard a 18 ans. Il vit à Orléans.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Macail TOP 1000 COMMENTATEURS le 14 décembre 2011
Format: Broché
Habitant en région centre, je ne pouvais pas rater la lecture de ce roman écrit par un jeune prodige orléanais de 19 ans. Prodige par son style littéraire, d'autant plus qu'on apprend qu'il a commencé à écrire ce roman vers 15 ans.
" Je lisais une heure le dictionnaire aux toilettes" nous dit le narrateur. Cela doit être du vécu de l'auteur et a porté ses fruits car Marien Defalvard connaît et maîtrise les figures de style et le vocabulaire . Il joue avec les mots et les expressions.
" L'air plein de grain à moudre, d'ouvrages sur le métier, de fil à retordre, de chats à fouetter, de fers à battre, de tabac à priser."
Le narrateur nous entraîne dans son sillage depuis sa douce vie enfantine à Sacierges, grande demeure et vie bourgeoise qui resteront le regret de sa vie jusqu'aux différentes villes du Nord au Sud et de l'Est à l'Ouest de la France.
" Car quand l'aimée, Sacierges, disparut, elle me laissa incomplet, inassouvi, impréparé même, et l'évidence de sa présence changera de nature."
Ses descriptions de Paris, Brest, Strasbourg et Lyon sont d'une grande précision, d'une réalité enrichie des observations des rues, des monuments et des climats.
Il nous dévoile aussi ses rencontres avec Paul Bonhomme ou François qui ajoutent encore du relief à ses villégiatures. Il évoque peu sa famille, ses parents, une de ses soeurs, un des ses frères mais l'on perçoit une faillite familiale, des regrets, des incompréhensions. Le concret est un peu flou dans cette trop grande volonté de description spatiale.
Lire la suite ›
1 commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Kittynette TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 14 novembre 2011
Format: Broché
C'est dans l'émission de Ruquier, "On n'est pas couché", que j'ai découvert le jeune prodige. Sa personnalité peu commune m'a tout de suite incitée à acheter son roman. Et quelle merveille, quel étonnement à chaque page, pour un auteur aussi jeune. De la prose poétique à la Baudelaire, que voulez-vous de plus ? Du Rimbaud, sans doute, du Lautréamont, pourquoi pas ?

Le mérite de ce "roman" unique en son genre est qu'il se tient par "la force interne du style", comme l'avait rêvé Flaubert, car vous ne trouverez pas vraiment une histoire, un sujet, si ce n'est l'évocation de souvenirs très particuliers, mais sans grande importance. Tout se tient par le choix des mots, des métaphores originales et nombreuses, et l'on peut, ainsi, ouvrir n'importe quelle page, et avoir cette impression de lire quelque chose qui ne se rattache à rien, mais quelque chose de très fort, de très beau, de très imagé aussi, avec une pointe d'humour et de grande ironie. Marien Defalvard est poète, peintre, il est aussi musicien, il choisit ses mots, tantôt anciens, tantôt modernes, et le phrasé s'apparente souvent aux préludes de Debussy. Il n'est comparable à aucun écrivain contemporain. Il n'est pas nécessaire de tout lire d'un seul trait, puisque l'on sait comment va se terminer le roman, dont la construction est toute simple et en forme de boucle. Il faut ouvrir une page et la savourer, comme un chocolat, comme une friandise. Et puis y revenir.

Roman touchant car il est l'évocation de ce que nous sommes, corps et matière spirituelle.
Lire la suite ›
6 commentaires 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par chantal bonnevault TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 12 septembre 2011
Format: Broché
Comme souvent la quatrième de couverture décrit et résume bien l'histoire, inutile donc d'y revenir. La curiosité et l'étrangeté du récit viennent tout droit de l'écriture: riche, surannée voire oubliée sauf par ceux qui lisent encore des livres édités au début du siècle dernier! A l'ère de la phrase simpliste et du produit creux et fade l'impression première est que ce jeune homme de 18 ans a remonté le temps et il y a fort à parier que cet ouvrage va soulever des tonnes de critiques: positives et négatives. En ce qui me concerne je dirais que, parfois, il y a quelque excès et un peu trop de préciosité dans ce 1er ouvrage, mais, que diable, un peu d'indulgence est de mise: laissons vieillir un peu ce jeune si talentueux et attendons ses prochains ouvrages pour aiguiser notre plume. Longue vie à vous jeune homme!
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Michelle RIVALLAND TOP 1000 COMMENTATEURS le 23 octobre 2011
Format: Broché
Merci à Johan pour ce livre qui m'a surprise dès la première page. Mais n'était-ce pas le but recherché?
J'étais très alléchée au début, j'aime assez ce qui sort des sentiers battus, dans une certaine mesure. Mais cette lecture ne s'est pas révélée de tout repos. Ce jeune auteur, Marien Defalvard, est un penseur, il réfléchit énormément, mais lorsqu'il nous raconte sa vie, comme c'est le cas ici, il pense à cent à l'heure. Son érudition est prodigieuse pour son âge. Évidemment sa culture est en plein essor justement à cet âge - quand il se relira plus tard il sera peut-être lui-même ébloui. Pour l'instant c'est le lecteur qui est ébloui par ce vocabulaire hors norme en particulier. Pourtant, et sans doute à cause de cela, le livre devient vite essoufflant, suffocant même au bout d'un moment. On a envie d'une pause. On souhaiterait que l'auteur ralentisse. Ouf! Ça lui arrive dans quelques pages de grâce. On respire un peu. Puis ça repart! (Il a mangé un mars?)

Ce qui est remarquable, cependant, c'est que Marien Defalvard pose un regard émerveillé sur la nature, quel poète! Ces descriptions font rêver. Ses visions de l'environnement sont fabuleuses. Parfois elles virent dans le surréalisme me semble t-il, je n'adhère pas trop à ce genre. En tout cas, l'ensemble est original bien qu'alambiqué, et c'est audacieux, un bon critère pour moi.

Marien Defalvard a un regard à la fois amer, désenchanté, et en même temps plutôt positif sur l'existence.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?