Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_CD Cliquez ici En savoir plus En savoir plus cliquez_ici Jeux Vidéo
 
Dutilleux - Cello & Violin Concertos etc

Dutilleux - Cello & Violin Concertos etc

16 mai 2002
5.0 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Téléchargement MP3, 28 novembre 2005
"Veuillez réessayer"
EUR 10,99
EUR 10,99

Commandez l'album CD à EUR 9,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl. Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Ou
Acheter le CD EUR 9,99 Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Plus d'options
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).

  

  • Ecouter les extraits
    0:00 / 0:00
1
6:35
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
2
6:07
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
3
4:15
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
4
5:12
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
5
4:40
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
6
3:46
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
7
2:47
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
8
2:58
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
9
4:35
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
10
2:39
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
11
1:48
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
12
1:56
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
13
6:02
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
14
1:20
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
15
5:25
Ecouter Acheter : EUR 1,29 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 16 mai 2002
  • Date de sortie: 28 novembre 2005
  • Label: Virgin Classics
  • Copyright: ℗ 2002 The copyright in this sound recording is owned by EMI Records Ltd./Virgin Classics © 2002 EMI Records Ltd./Virgin Classics
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:00:05
  • Genres:
  • ASIN: B0023DAM96
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 3 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 64.646 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Cetalir TOP 500 COMMENTATEURS le 6 novembre 2011
Format: CD
Difficile de se lancer dans l'enregistrement de deux des pièces majeures de Dutilleux quand elles ont été crées et gravées par ceux à qui elles étaient destinées. On dispose en effet, de respectivement l'enregistrement mythique de Rostropovitch/Baudo pour "Tout un monde lointain" et de celui de "Stern/Maazel" pour "L'Arbre des songes". C'est dire le niveau de référence !

Pourtant, autant le dire tout de suite, la très belle version proposée ici sous la baguette aérienne et lyrique de Myung-Whun Chung à la tête du Philar de Radio France nous a enchantée. Sublimée par une prise de son très claire et ample, proche d'un son de salle de concert, la direction du Maître coréen apporte une couleur, une mysticisme qui pourraient parfois manquer dans les version de légende faisant jusqu'ici autorité.

"Tout un monde lointain" est donc un concerto pour violoncelle et orchestre qui fut créé en 1970 au festival d'Aix-en-Provence par Rostropovitch. Le titre en est tiré du poème "La chevelure" issu des Fleurs du Mal de Baudelaire et chacun des cinq mouvements de l'oeuvre contient une épitaphe en référence au grand poète. Dans une atmosphère générale assez douce et éthérée, Dutilleux fait surgir de façon inopinée des moments paroxystiques qui donnent une certaine urgence à la pièce.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Henri Dutilleux est un compositeur en marge : ni pseudo-conservateur néoclassique, ni avant-gardiste, il s'est toujours placé dans sa voie propre. Cela lui a valu d'être souvent relégué au second plan. Mais son chemin de poète lui vaut aujourd'hui - et, grâce à son exceptionnelle longévité, de son vivant - d'être reconnu à la hauteur de son talent.

Les deux concertos enregistrés ici comptent au nombre de ses œuvres les plus connues. Les plus réussies aussi : rarement Dutilleux aura à ce point allié l'expression musicale et l'onirisme poétique.
Dans le concerto pour violoncelle, intitulé "Tout un monde lointain...", le soliste semble observer l'orchestre, se comparer à lui. Le monde lointain est cet orchestre aux cordes divisées, aux violons suraigus, aux percussions intrigantes. Le violoncelliste, lui, semble être avec le public ; il observe l'orchestre, s'interroge, l'interroge aussi, et obtient parfois des réponses. Mais rien n'est jamais univoque, et l'interrogation demeure.
Le concerto pour violon, "L'arbre des songes", est plus classique dans les rapports soliste - orchestre. Cependant, la même expression poétique, les mêmes couleurs inouïes se font entendre. Et, surtout, Dutilleux se fait espiègle, le temps d'un mouvement (Interlude 3), et singe le sempiternel accord de l'orchestre : les arabesques de clarinette, le "la" du hautbois (agrémenté, Dieu sait pourquoi, d'un mi de passage), les cordes de violon se tendant et détendant.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Très grand compositeur. Interprète remarquable et très fidèle à la pensée du compositeur que ma femme et moi connaissons bien.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta) (Peut contenir des commentaires issus du programme Early Reviewer Rewards)

Amazon.com: 4.3 étoiles sur 5 3 commentaires
13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 One of the most fascinating cello concertos in the repertoire 28 février 2007
Par Cello - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Don't let the previous review put you off Tout un Monde Lointain. It is quite simply one of the best cello concertos in history. The solo part is stunningly beautiful, full of mystery and highly virtuosic (though it doesn't sound virtuosic at all). The theme played by the cello right at the beginning reappears in various forms throughout the concerto. It is a striking example of an atonal yet memorable (one could almost say hummable) melody. The orchestra provides the rich textures characteristic of Dutilleux' music to create a nocturnal, highly poetic atmosphere. All in all, this is a very accessible work as far as late 20th century music goes.

Now, of course, it is contemporary music. It is not as immediately accessible as, say Dvorak's cello concerto. But to say that Tout un Monde Lointain "lacks listenability" (whatever that means) leaves me lost for words. I wonder what the previous reviewer would think of Boulez, Xenakis or Stockhausen...

I am not as familiar with the violin concerto (L'Arbre des Songes) but, like its cello counterpart, it is considered one of Dutilleux' finest works.

Trois Strophes sur le Nom de Sacher for solo cello is a short work that was part of a homage to Swiss conductor Paul Sacher for his 70th birthday. Although it is not as essential as the other two works, it is nonetheless a very fine piece which explores in an innovative way the possibilities of the solo cello, using for example an alternate tuning or scordatura to create some interesting effects.

While I don't own this CD, I've had the opportunity to listen to it several times. Truls Mork's playing is very impressive. He negotiates the many technical hurdles with such ease that we are not even aware that they are there. This is particularly important in the cello concerto because its strength lies first and foremost in its dreamlike atmosphere and beautiful solo part, both of which would be ruined by a too obvious display of empty virtuosity. Although this CD lacks the "historical value" of the Rostropovich recording, it more than makes up for it in terms of sound quality.

This CD is a perfect introduction to the music of one of the best late 20th century composer. If these works move you as they moved me, you'll probably love Dutilleux' other masterpieces: Métaboles (for orchestra), Ainsi la Nuit (for string quartet), the piano sonata, the two symphonies... the list goes on and on...
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Lovely music, but nowadays you're better off getting the EMI reissue 23 février 2012
Par Christopher Culver - Publié sur Amazon.com
Format: CD
This Virgin CD features two concertos by Henri Dutilleux. Myung-Whun Chun leads the Orchestre Philharmonique de Radio France, with soloists Truls Mørk (cello) and Renaud Capuçon (violin).

"Tout un monde lontain..." for cello and orchestra (1969) is cast in five thematically interlocked movements: "Enigme", "Regard", "Houle", "Miroirs" and "Hymne". This work is an excellent example of Dutilleux's distinct style: transparent orchestration that nonetheless maintains a paradoxical sense of mystery, the continual reappearance in different guises of a basic chord or theme, and well-placed orchestral tuttis. The soloist is not led through many extended techniques, but the part is nonetheless challenging and there is a constant shift between arco and pizzicato.

"L'arbre des songes" for violin and orchestra (1985) preserves the essential features of Dutilleux's aesthetic, but displays a great evolution. The concerto is played through without breaks, but four formal movements alternate with interludes where the violinist mostly remains silent and the orchestra muses on material already heard but previously buried in the texture. The writing for violin, while virtuosic and impressive, is closer to the Stravinsky concerto in its lack of long cantabile lines than to the Romantic tradition. The interludes almost steal the show with beautiful use of metallic percussion and winds. Though "Tout un monde lontain..." is more talked about as a modern classic, I actually like this violin concerto a lot more.

The disc is filled out with the "Trois Strophes sur le nom de Sacher" for solo cello (1976-82) which celebrates the Swiss conductor and patron Paul Sacher by musicalizing his name as eS, A, C, H, E, Re in German notation. These pieces have become a favourite of cello recitals, but I don't find them particularly memorable.

As nice as most of the music is, this full-price Virgin Classics CD has little going for it now that parent company EMI has released budget-priced 2CD set which features not only this same recording of "L'arbre des songes", but the classic recording of "Tout un monde lontain" by dedicatee Rostroprovich.
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 GREATEST of the GREAT 24 janvier 2010
Par BALCONY - Publié sur Amazon.com
Format: CD
This CD contains particularly fine renderings of two extraordinary concertos by an incomparable composer. It is difficult to describe Dutilleux's music without venturing into superlatives. At the beginning of each of these pieces, one embarks on a voyage, and one is staggered by the passing "scenic" display of colors, textures, and melodic brilliance. His tranfiguring harmony sounds like that of no other composer. And as always with Dutilleux, motifs heard early in each concerto recur several times later, but each time within a new context. The result is an exquisite "triggering" of memory.

Sound poetic enough? In truth, Dutilleux is our most "poetic" composer.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous