Quantité :1
Easy Rider [Blu-ray] a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par LE TANDEM
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: NEUF DANS CELLOPHANE D'ORIGINE - ENVOI RAPIDE SOUS ENVELOPPE BULLES
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 7,95
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : generationcine
Ajouter au panier
EUR 7,95
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : DVD-A-TOUT-PRIX
Ajouter au panier
EUR 11,65
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Amazon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Easy Rider [Blu-ray]

4.1 étoiles sur 5 49 commentaires client

Prix : EUR 7,99 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Vendu par kikidevarennes et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
20 neufs à partir de EUR 3,64 3 d'occasion à partir de EUR 3,76 1 de collection à partir de EUR 34,90

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Easy Rider [Blu-ray]
  • +
  • Vol au-dessus d'un nid de coucou [Blu-ray]
Prix total: EUR 17,98
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Peter Fonda, Dennis Hopper, Jack Nicholson, Karen Black, Luke Askew
  • Réalisateurs : Peter Fonda, Dennis Hopper, Jack Nicholson, Karen Black, Luke Askew
  • Format : Couleur, Cinémascope
  • Audio : Allemand (Dolby TrueHD 5.1), Anglais (Dolby Digital 2.0 Mono), Anglais (Dolby TrueHD 5.1), Français (Dolby TrueHD 5.1)
  • Sous-titres : Allemand, Français, Anglais, Chinois, Coréen, Mandarin, Néerlandais, Turc, Arabe, Thaï
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Sony Pictures Entertainment
  • Date de sortie du DVD : 23 septembre 2009
  • Durée : 95 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5 49 commentaires client
  • ASIN: B00008LR1M
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 17.028 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Contenu additionnel

Commentaire audio de Dennis Hopper
"Easy Rider : une nouvelle façon de voir les choses"
Bandes-annonces
Accès BD-Live

Descriptions du produit

Description du produit

Master numérique haute définition

Amazon.fr

Lorsque l'on mentionne des films de la contre-culture américaine des années 60, Easy Rider arrive en tête. Bien que tout, dans cette histoire de motards traversant un monde d'aliénation, soit daté, le film a gardé beaucoup de charme. Très populaire à l'époque, il dépeint et vante une culture axée sur la drogue et le rock. Le film capte la fracture grandissante entre la contre-culture et l'État aux États-Unis. Tourné en extérieur, Easy Rider privilégie l'immédiateté du style documentaire, et insiste même dans cette voie avec des dialogues improvisés et un jeu de "drogué" vraiment réaliste. Easy Rider a réellement lancé la carrière de Jack Nicholson, qui a reçu plusieurs récompenses et une nomination aux Oscars, et défendu l'image rebelle de Peter Fonda. C'est aussi l'une des premières réalisations de Dennis Hopper et un de ses premiers rôles de marginal, type de performance qu'il approfondira plus tard. Les moments psychédéliques sont grandioses, et la bande-son, rassemblant The Byrds, Steppenwolf et autres groupes de l'époque, est royale. Easy Rider reste une des oeuvres fondamentales de la fin des années 60 à Hollywood, à la fois pour son impact explosif et son portrait précis de cette époque chaotique. Peu d'adolescents de cette époque n'ont pas fait de ce film un élément essentiel de leur culture. --Christophe Gagnot --Ce texte fait référence à l'édition DVD.

Voir l'ensemble des Descriptions du produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: DVD
Inutile d'être un amateur de grosses cylindrés pour apprécier ce film.
Plus qu'une simple balade, Easy Rider est un hymne à la liberté. Liberté de deux amis qui aprés un deal de cocaine lucratif s'achetent deux magnifiques chopers pour partir, tel des cowboys modernes, sur les routes magnifiques du grand sud américain. Cette excursion qui doit leur faire rallier Los Angeles à la Nouvelle Orléans est l'occasion de peindre l'amérique des années 60, celle des hippis adeptes du Sex drogs et rock and roll ,que nos deux héros représente parfaitement, mais aussi l'amérique conservatrice et intolérente.
Mais ce qui fait la froce de Easy rider ce n'est pas tant ce scénario finalement assez simple, que la mise en scène superbe de Dennis Hopper. Ainsi des images splendides et une bande son tout à fait représentative de la contre-culture de ces années, sont au service d'un film militant et dont le propos est toujours valable de nos jours.
Remarque sur ce commentaire 31 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Road-movie peut-être fondateur du genre, bande-son excellente voila vraiement un film qui fait partie de la légende du cinéma.

Curieuse ballade pas tranquille du tout où nos deux marginaux prennent de façe une certaine Amérique pas forcément disparue - suivez mon regard - .

Paysages magnifiques qui justifient l'évasion, rencontres d'un "acheteur" joué par le producteur Phil Spector, un avocat passablement à coté - la présence du débutant Jack Nicholson - une communauté quelque peu éteinte à la recherche d'autre chose pour bien avant la fin se rendre compte de l'échec.

La bêtise, un drame, un trip, la haine, the end, c'est dans l'air du temps.

C'est aussi : The weight (The Band), Born to be wild (Steppenwolf) If six was night (Hendrix) et les Byrds notamment deux fois avec "I was not born to follow" ( sans commentaire ! ).

Le film est magnifique, la quête l'est aussi dans une situation perdue, peut-être d'avance.

L'america !

P.S. : On peut comprendre que Crosby, Stills and Nash prévus pour la musique se soient déclarés inaptes à faire mieux que l'ensemble des morçeaux selectionnés, de même que le duo interprêté par Fonda et Hopper fait penser caractériellement à Mc Guinn et Crosby des Byrds mais il y aussi dans tout cela l'univers de Morisson et des Doors, toute une époque donc !.
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
De tous les films tendance "Peace And Love", Easy Rider est sans doute l'un des plus emblématiques. Tant sur l'aspect scénaristique que sur le mythe du film lui-même. A l'origine du projet, deux jeunes fous : Peter Fonda, d'une part, qui s'atèle au script, et Dennis Hopper, d'autre part, qui prend la caméra. Les deux compères iront même jusqu'à interpréter les deux rôles principaux. Un film absolument inclassable, un film d'auteur, un film historique.

Wyatt « Captain America » et Billy fomentent un coup bien foireux. Non loin de la frontière mexicaine, ils parviennent tous deux à acheter à prix d'or de la coke high quality. Une fois les States regagnés, ils refourguent la came à un gros ponte et s'achètent deux magnifiques bécanes. Objectif : sillonner le bitume et gagner la Nouvelle-Orléans où un carnaval épique doit avoir lieu. Les deux bikers, alors sur la route, vont faire de multiples rencontres, comme ce paysan qui n'a jamais voyagé, ce hippie autostoppeur, chef d'une communauté qui prie pour de l'eau de pluie, ou encore, ce jeune avocat qui est passé à côté de sa jeunesse et qui flingue son temps à coup de lampée de whisky (interprété par le gigantesque Jack Nicholson himself)... Tant de figures du sud des Etats-Unis, où le plus souvent, les préjugés se sont tellement ancrés dans les mentalités que les événements du monde extérieur semblent n'avoir pas prise.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
A voir ou à revoir absolument! Le film n'a (presque) pas pris une ride.
Il est intéressant de comparer l'Amérique dichotomique qu'Easy Rider mettait déjà en exergue, avec l'Amérique d'aujourd'hui:
finalement traversée d'Ouest en Est, elle est, encore en 2016, une Amérique des valeurs, mais certainement aussi des contradictions.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
EASY RIDER est un film important dans l'Histoire, ce qui ne veut pas dire pour autant qu'il soit réussi. Il marque le renouveau d'un cinéma américain sclérosé, bâti encore autour de quelques stars vieillissantes (John Wayne, James Stewart) par des directeurs de Studio tout puissants. A l'instar de la Nouvelle Vague française, de jeune comédiens ou réalisateurs vont défier les studios, en achetant les droits de scénarios, adaptant, produisant eux mêmes leurs films. Parmi eux, Warren Beatty, Jack Nicholson, Peter Bogdanovich... Inspiré par Godard, notamment, il vont faire un cinéma plus léger, moins cher, plus libre, et surtout attaquer de front la bonne moralité américaine. Ces films vont immédiatement rencontrés le public, et deviendront des succès. Fatalement, les Studios ne se laisseront croquer les mollets par ces jeunes coqs ! Ils vont rapidement mettre fin à la rébellion, et cette génération de nouveaux réalisateurs rentrera dans rang.

EASY RIDER est le prototype même du road movie. Deux motards, après un deal de coke, traversent les Etats Unis à moto. Ils vont croiser un certain nombres d'individus, et tenter des expériences hallucinatoires et sexuelles. Ce film est le produit type de la contre culture des années 60, sur fond de musique rock et psychédélique (des extraits de disques existants, procédé assez inédit pour l'époque, que Scorsese reprendra par la suite), de robe à fleurs, et d'Amérique profonde, hermétique au changement et à cette nouvelle jeunesse.
Lire la suite ›
1 commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?