Acheter d'occasion
EUR 7,90
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par P☼MP☼N
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: REF26
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Einsatzgruppen : Les commandos de la mort nazis Poche – 7 juin 2012

4.3 étoiles sur 5 18 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 64,00 EUR 11,48
Poche, 7 juin 2012
EUR 10,50 EUR 7,90

Il y a une édition plus récente de cet article:


nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Littéralement, "Einsatzgruppen" signifie "groupes d'intervention". La mission de ces 3 000 hommes lancés à partir de juin 1941 dans le sillage des armées allemandes à la conquête de l'URSS était de "liquider" les ennemis potentiels du Reich. Ils furent les exécutants zélés de la première phase de "la solution finale de la question juive". Hommes, femmes, enfants, tous sont visés, abattus dans de grandes fusillades par les formations allemandes et leurs auxiliaires locaux. Trois mois après le massacre du ravin Babi Yar, à Kiev, où 33 771 personnes sont exécutées en deux jours, les Etats baltes sont déclarés "Judenfrei", libres de Juifs. À l'été 1942, ce sont près de 1,5 million de Juifs qui ont été assassinés par les Einsatzgruppen. La même année, la décision est prise par Hitler de poursuivre l'extermination des Juifs occidentaux dans des camps de la mort et d'effacer les traces des massacres perpétrés à l'Est. Pour ce faire, les nazis forment des commandos d'hommes juifs chargés de déterrer et de brûler les cadavres, et eux-mêmes promis à une mort certaine.

Biographie de l'auteur

Egalement documentariste, Michaël Prazan est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Pierre Goldman, le frère de l'ombre (Seuil, 2005) et Une histoire du terrorisme (1945-2011) (Flammarion, 2012). Il collabore à différents journaux et magazines.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Micheal Prazan a sillonné pendant de longs mois les pays de l'est et les lieux d'exactions où sévirent durant les années de guerre les commandos de la mort Nazi et ce afin de retrouver les dernières personnes encore vivante témoins de ce drame plutôt méconnu.

Témoins oculaires, anciens bourreaux ou survivants miraculeux de la Shoah par balles, tous nous livrent leur vision de l'effroyable drame qui s’abattit sur le peuple juif entre 1941 et 44, tous expliquent soit avec pudeur soit avec froideur comment c'est passé et déroulé l’innommable.
Un ouvrage pétrifiant , extrêmement bien structuré et documenté qui ne cache rien de ce que furent et firent les Einzatgruppens, ajouté à cela les quelques photos qui parsèment cet essai sont dûment expliquées et commentées par les survivants du drame ce qui donne encore plus de relief et d’effroi à celles ci.

JUDENFREI... Région " libre de juif " notaient les commandants Einzatgruppen dans leur rapport après une opération !

Je n'avais personnellement jamais même osé imaginer l'ampleur du massacre avant de lire ce livre, les chiffres aussi éloquent soient t'ils, deviennent à force impersonnels voir presque anecdotiques, l'auteur y met ici des mots, y rajoute des noms, cet essai d'un réalisme effrayant est absolument essentiel pour comprendre et toucher la réalité du drame au plus près.
Un ouvrage pour les passionnés de cette époque mais qui ce lit tout de même avec une boule au creux de l'estomac .
2 commentaires 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Wiphi le 30 avril 2016
Format: Poche Achat vérifié
Compte tenu des sujets abordés dans ce livre, comment ne pas mettre au minimum 5 étoiles ???
Et pourtant, je ne mets que 4 étoiles...

Pourquoi ? Parce que l'auteur pêche à mon goût ( Maintenant, les goûts et les couleurs, comme dirait l'autre... ) par excès de précisions et par excès de volonté d'exhaustivité. Alors, quand on vise à la précision historique de faits, ce que je viens d'écrire n'est-il pas antinomique en soi ?

L'ouvrage, dense, fait 600 pages et expose par le menu toutes les horreurs et autres abjections commises par les " hommes " (?) des Einsatzgruppen et leurs comparses avec une précision d'entomologiste.

Et c'est là que le bât blesse en partie. Car emporté par son souci d’exhaustivité, de tout dire, de ne rien oublier, de témoigner pour la postérité, Michaël Prazan multiplie les redites. Les méthodes d'extermination employées présentent en effet de nombreuses similitudes quels que soient les pays ou les villes considérés et la répétition de ces descriptions à longueur de pages crée une certaine forme de lassitude.
C'est terrible à dire au regard des abominations rapportées et endurées par les victimes, mais je me suis "ennuyé" à de nombreuses reprises et ai lu de nombreuses pages en diagonale en me disant en mon for intérieur " Ça, c'est déjà dit dix fois avant. Je passe... ".

Ce livre est indispensable. Aucun doute n'est permis sur ce point. Malheureusement, la forme le rend parfois pénible à lire. C'est dommage.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Ce récit d'une longue enquête pour son documentaire du même titre est effrayant , on frôle l'inhumanité de ces nationalismes mais aussi la lâcheté passé et présente . Chaque pays est vu avec son refus d'affronter cette partie sombre de leur histoire , leur négationnisme sur l'implication de leur mouvements nationalistes dans ces massacres . Chose étrange lu avant les évènements d'Ukraine , il m'as permis de voir la désinformation organisée de nos médias .
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
ce livre sans pudeur est un témoignage de la cruauté des hommes, je pense qu'il est très important de ne jamais oublier que ce genre de dérive n'est jamais impossible même dans les sociètés dites évoluées
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Cet ouvrage est en fait un récit détaillé de la réalisation du documentaire Einsatzgruppen : Les Commandos de la Mort par l'auteur lui même.

Michael Prazan est en effet un trentenaire documentaliste télé désormais réputé. Il travaille principalement pour les chaines publiques françaises (France2 et 3, Arte), qui sont hélas les seules à financer encore en France ce type de programme.

En quelques mots, le documentaire qui sous tend le livre retrace la formation et l'activité des Einsatzgruppen, ces groupes mobiles de tuerie nazies (cf notamment Hilberg et son monumental La destruction des Juifs d'Europe Coffret en 3 volumes) à travers les territoires l'ex Union Soviétique (des pays baltes annexés à la frontière roumaine) de l'invasion allemande en juin 41 à la défaite nazie et au delà dans l'après guerre.

Basé sur des archives d'époque (dont beaucoup en couleur), des entretiens avec des survivants ou des témoins, voire ceux de quelques bourreaux, et aussi sur des analyses d'historiens éminents, ce documentaire offre une vue à la fois approfondie et à jour sur un sujet que les travaux du père Desbois (Porteur de mémoires : Sur les traces de la Shoah par balles)ont rendu plus familier au public français.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?