• Prix conseillé : EUR 9,02
  • Économisez : EUR 2,02 (22%)
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Eldorado a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Eldorado CD, Enregistrement original remasterisé, Import, Titres bonus

4.7 étoiles sur 5 3 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
37 neufs à partir de EUR 3,06 16 d'occasion à partir de EUR 1,76
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Electric Light Orchestra


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Eldorado
  • +
  • A New World Record
  • +
  • Out Of The Blue
Prix total: EUR 23,99
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (18 juin 2001)
  • Date de sortie d'origine: 15 juin 2001
  • Nombre de disques: 1
  • Format : CD, Enregistrement original remasterisé, Import, Titres bonus
  • Label: Epic
  • ASIN : B00005KBK6
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5 3 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 20.052 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Eldorado overture
  2. Can't get it out of my head
  3. Boy blue
  4. Laredo tornado
  5. Poorboy (the greenwood)
  6. Mister kingdom
  7. Nobody's child
  8. Illusions in g major
  9. Eldorado
  10. Eldorado - finale
  11. Eldorado instrumental medley
  12. Dark city

Descriptions du produit

Digitally remastered version! Absolute classic 1974 album from ELO. Expanded edition with 2 bonus tracks


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
C'est en 1976, alors âgé de 15 ans, que je découvris ELO au travers de l'album "A New World Record". Je tombai immédiatement sous le charme car, fan des Beatles, j'eus l'impression d'écouter enfin la suite de leurs aventures musicales. Cela dura jusqu'en 79, date à laquelle parut "Discovery", qui marquait la fin d'une époque. (Il est à noter que "Zoom", paru en 2001, est leur premier album de qualité sorti depuis lors, et malheureusement passé inaperçu malgré les présences de Georges Harrison et Ringo Starr.) Bien qu'ayant apprécié "On The Third Day" et "Face The Music", je me contentai, à l'époque, de survoler "Eldorado" ainsi que les deux premiers albums du groupe (No Answer et ELO II).

Aujourd'hui, à 46 ans, après avoir passé 28 années derrière les platines, je (re)découvre ces trois joyaux, et plus particulièrement cette absolue merveille qu'est l'album "Eldorado", acclamé par Lennon en personne. A propos de Lennon, je ne suis pas le seul à attendre le résultat du travail de Jeff Lyne sur "Now and Then", cette fameuse démo de John, que Macca lui a demandé de l'aider à finaliser. Si George Martin fut bien le cinquième Beatles, Jeff Lyne aurait sans nul doute fait un parfait sixième. Foncez acheter ce disque.
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Melomaniak COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 14 décembre 2014
Format: CD
Pompeux, excessif, chichiteux, ampoulé, putassier, lourdaud... Qu'on a pu dire de mal sur l'Electric Light Orchestra de Jeff Lynne ! Et pourtant...
Bon, d'entrée, il y a le handicap d'une pochette à l'hideur indéniable, il faut passer outre parce que c'est là, en 1974, avec leur quatrième album, qu'ELO trouve réellement son son qu'on pourrait décrire comme la continuation logique de la pop la plus orchestrale des Beatles, dont Jeff Lynne est grand fan, c'est évident.
Alors oui, c'est pompeux, ça fait rarement dans la nuance, mais c'est aussi pour ça que c'est bon ! Parce que l'ELO n'y va pas de mainmorte dans les arrangements magistraux, ce qui sied particulièrement à l'écriture d'un Jeff Lynne, une écriture qui, avec celle de Justin Hayward et des autres Moody Blues compositeurs, donnera longtemps du grain à moudre aux amateurs de pop symphonique de qualité. Mais chez ELO, ce qu'on ne trouve pas forcément chez leurs quelques équivalents, il y a en plus une théâtralité, Eldorado est un concept après tout, qui fait la différence, nous transporte dans une sorte de Wizard of Oz's Lonely Heart Club Band (les mains de la méchante sorcière sont elles celles de la pochette ?) d'où on ne sort pas totalement intact.
Et donc, si vous aimez ce genre de choses, c'est parfait. Si, par contre, vous y préférez l'art de la nuance, passez votre chemin, c'est aussi simple que ça !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Peretcharmass TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 13 avril 2012
Format: CD
Fini les expérimentations à tout va, fini les longues pièces musicales et les instruments classiques mis en avant (hormis la belle chevauchée d'ouverture, instrumentale et symphonique, reprise en version longue en fin d'album). "Can't get it out of my head" le 1er titre pose les bases d'un disque pop au sens noble. Porté par de splendides mélodies, tout l'album s'enchaîne avec facilité sur des titres courts (pour le groupe s'entend !)et efficaces. L'intro baroque de "Boy blue" nous rappelle néanmoins qu'ELO n'est pas un groupe lambda et qu'au fil des écoutes de nombreuses découvertes renouvellent le plaisir. Fidèle à ses habitudes depuis le 2ème album, le groupe nous gratifie d'un bon petit Rock'n roll : "Illusion in G major". Rien à jeter, bien au contraire pour cet album, le plus cohérent depuis le début et quelques perles absolues dont "Poor boy" et "Mister kingdom".
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: 4.7 étoiles sur 5 163 commentaires
5.0 étoiles sur 5 Elementary 8 septembre 2013
Par Larry Pruett - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
Elementary school is were I was when I first began my love of music. It was the 1970's and my older sister bought A New World record by ELO. I loved Telephone Line and could listen to it and the rest of the album again and again. I bought the next two albums, Out of the Blue and Discovery myself. Later my tastes changed and when CD's came out the only album I bought on CD by ELO was a greatest hits collection. Recently I've gotten nostalgic and the latest ELO greatest hit collections just wouldn't cover it. I've now purchased A New World Record, Out of the Blue, Discovery, and Eldorado all by ELO. I also purchased Greatest hits from STYX and Supertramp. Been enjoying them all in the 6 disk changer in my car and digital downloads came with all so listening to them in the house on my computer. Love it.
40 internautes sur 41 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A guilty pleasure, but a true classic from a vanished genre 10 septembre 2000
Par Un client - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
I've recently become reacquainted with this recording, which I first fell in love with at the age of 12-13. It's funny that we live in an age that has been willing to redefine the likes of Abba and the Bee Gees as respectable music -- that is, even the most superficial pop can be celebrated from a countercultural sort of mindset -- but the art-rock excesses of the 1970s are still taboo. Over the last 20 years, pretentious displays of musical erudition within the bounds of pop music have become the unforgivable sin. Accordingly, any record with a title like, "A Symphony by the Electric Light Orchestra" is going to be sneered at. So if you buy this CD, you may feel compelled to hide it from your friend who works in the record store.
This isn't the ELO of "Livin' Thing" and "Sweet Talkin' Woman." If you've come looking for ELO at their most snappily pop, you've come to the wrong place. But what *is* here is far, far more rewarding.
To be fair, pop musicians did get carried away with this stuff in the 1970s. No doubt impressed by the Beatles' ability to combine and sequence several songs seamlessly (Sgt. Pepper, Abbey Road) in a sort of medley or symphonic-movement format, as well as their ability to incorporate classical instruments into pop songs, bands from ELP to Pink Floyd to ELO to the Moody Blues all seemed to determine to show off their classical "chops" and technical wizardy, and in the course of this, the pop aesthetic was lost amid in-your-face "Look what we can do!" messages. The difference between Eldorado and most of these records is that Jeff Lynne's songs are so darn good in a purely pop way.
Jeff Lynne throws the whole kitchen sink in here -- lavish orchestrations, a choir singing backup, lyrics that steal from Shakespeare and Walter Scott, musical stylings borrowed from the soundtracks of old Hollywood. And I disagree with those who find this to be pompous; rather, it's done with a wink, and it is pure fun.
The opening strains of the record, the Eldorado Overture, sound like the soundtrack of some old 1950s film version of a Grimm's Fairy Tale. It's far too whimsical to be taken as anything other than a bit of parody, but the energy that is kicked up when the orchestra and the band get going is very real, and when the Overture settles into ELO's classic Can't Get it Out of My Head, only a callous listener could avoid being affected by it.
One thing that the CD reminds me of is how lush and distinctive was ELO's sound then, the way that Lynne combines the string section and his electrical instruments with great ingenuity. As soon as the full ensemble starts playing together halfway through the first verse of Can't Get it Out of My Head, you're reminded that nothing else sounds like this.
And there are plenty of other truly great songs on this album. Laredo Tornado is forbiddingly bluesy, and I can't quite put my finger on the style that is being riffed off of with the strings. Mister Kingdom is a lovely melody and is made more beautiful by a restrained performance of the verses. Illusions in G Major is mindless fun, and Eldorado is really a gorgeous tune, one of Lynne's best.
But even the ones that rank below those masterpieces -- Boy Blue, Poor Boy, Nobody's Child -- show off Lynne's ability to pull off impressive atmospheric styling (for instance, a film noir feel in Nobody's Child.)
Is it all too over-the-top to be a rock classic in the sense of the Rolling Stones or the Beatles' music? Indeed it is. But that doesn't diminish what Eldorado is -- a combined display of musical virtuosity and pop music composition that is nearly without parallel. Jeff Lynne went on to propel ELO to pop music stardom, but this creation of his, on the brink of that stardom, is a jewel, an expression of a talent that is no less unique and amazing simply because pop music chose afterwards to go in a different direction.
5.0 étoiles sur 5 Eldorado Gold CD 22 août 2013
Par Darren R - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
This refers to the DCC gold version of the CD. First up, Eldorado is my favourite album, period. The DCC edition is dynamic and rich, very nice. But I don't think it sounds leaps and bounds better than the 2001 remaster (even listening through megabuck gear). If you are just a casual listener of ELO, save your money & get the remaster or early master. For ELO fans who appreciate quality audio, recommended.
5.0 étoiles sur 5 BEST VERSION OF ALBUM 12 septembre 2011
Par Sandra H. Christiansen - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
I initially purchased this album on the mp3 download, but was horrified when I heard the end of all the songs chopped off and found them again at the beginning of the next song! I called and got a refund. I went back to the original version because the remastered version only has some orchestral versions of a couple of songs and aren't that interesting. This was my first ELO album that I bought on vinyl in 1974 and have loved it ever since. Boy Blue is the best!!
5.0 étoiles sur 5 Reliving the Past 6 septembre 2013
Par Paul Fox - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
Listened to ELO when I was in high school and over the years kind of forgot about them, but as we all do wanted to pull memories from my past and music is great for doing that. Forgot just how good this band was, especially if one was into progressive rock. I listened to the whole album (CD) and just relaxed and enjoyed the experience.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?