• Tous les prix incluent la TVA.
LIVRAISON GRATUITE en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Livré et vendu par Amazon dans un emballage certifié « Déballer sans s'énerver par Amazon ». Emballage cadeau disponible.
Eleor - Edition Vinyle CD a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 11,69

Eleor - Edition Vinyle+CD

4.4 étoiles sur 5 28 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
11 neufs à partir de EUR 21,99 3 d'occasion à partir de EUR 10,19
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Boutique Vinyle
Retrouvez toute notre sélection de Vinyles au sein de notre boutique Vinyle.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Dominique A


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Eleor - Edition Vinyle+CD
  • +
  • Sur Nos Forces Motrices
Prix total: EUR 51,34
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Album vinyle (16 mars 2015)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Cinq 7
  • ASIN : B00SCD87CK
  • Autres versions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5 28 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 38.465 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
3:25
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
3:19
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
3:19
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
3:18
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
3:07
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
3:11
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
3:49
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
8
30
2:38
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
3:30
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
10
30
2:34
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
11
30
4:33
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
12
30
2:44
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

Description du produit

Artiste incontournable de la chanson française, Dominique A célèbre en 2012 ses 20 ans de carrière à l'occasion de la sortie de « Vers les lueurs » (album disque d'or) et reçoit en 2013 le prix de l'Artiste masculin de l'année aux Victoires de la Musique.

Dominique A revient aujourd'hui avec « Éléor », son dixième album studio. Les deux premiers extraits « Éléor » et « Au revoir mon amour » posent les fondements d'une nouvelle ouvre lumineuse, où l'on retrouve toute la poésie de Dominique A.

« Ces mondes, ces êtres, ces mots, ces images qu'Éléor propose, cultivent ce qui nous a, au fil des années, de plus en plus bouleversé et attaché à lui. »
Pierre Lescure.

Critique

Dixième album d'un auteur et compositeur majeur de la chanson et du rock alternatif hexagonal, Éléor est le premier à paraître depuis la consécration apportée par la Victoire de la musique du « meilleur interprète masculin » pour son opus précédent, Vers Les Lueurs. Auréolé d'une récompense tardive en forme de reconnaissance dix-sept ans après ses frasques lors de la même cérémonie, Dominique A n'en a pas pour autant changé ses habitudes, ni son écriture.

Fidèle à un style qu'il a construit de toutes pièces, devant à Gérard Manset pour la concision, la rigueur, et au rock sous-terrain pour les climats plus ou moins électriques, cet artisan de la chanson ne connaît pas la médiocrité. Malgré un unique succès populaire au compteur (« Le Twenty-Two bar »), les futurs classiques abondent dans un parcours exemplaire dont Êléor est un nouveau reflet parmi les plus brillants.

À hauteur de son prédécesseur, cet ensemble de douze chansons de facture la plus classique car orné de cordes (violon et piano en tête) n'est pas exempt de ces morceaux d'où jaillissent poésie, mélodie et beauté du geste. L'onirique « Cap Farvel », l'épique « Par le Canada » et l'acoustique « L'Océan » se joignent à des histoires d'amour fortes, comme observées ou vécues, « Central Otago », « Au revoir mon amour » et « Celle qui ne me quittera jamais », dont la thématique se mêle aux souvenirs de jeunesse de « Une autre vie » et « Oklahoma 1932 ».

À l'image de son morceau-titre, une ballade autant fragile que tendue, Éléor se fraie un chemin entre la chanson la plus délicate et le rock le plus nerveux. Oeuvre à la fois exigeante et accessible, envoûtante sur la longueur, elle tient sa place au sein des plus belles réussites d'un musicien qui les additionne dans la plus grande modestie. Dominique A n'a guère besoin de médaille, sa victoire viendra avec le temps.

Loïc Picaud - Copyright 2017 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par M. A. Lemoine MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 20 mars 2015
Format: CD Achat vérifié
Comme souvent avec Dominique A, c'est la voix qui happe, si singulière, presque irréelle. Elle a le don d'emmener son auditeur au loin, dans des contrées méconnues comme Eléor. Les arrangements sont beaucoup plus sobres que sur le précédent mais on a encore quelques envolées de violons prenantes et, comme quasi toujours, de très belles mélodies qui, pourtant, tombent rarement dans la facilité. Les textes sont aussi finement travaillés sans tomber dans le prétentieux, comme certains pourraient nous faire la démonstration de leur connaissance aiguë du dictionnaire. Elle balance entre poésie et prose, entre lyrisme et terroir. C'est une oeuvre hors du temps, plutôt inclassable et sûrement une des meilleures de cet artiste. On ressort de cette écoute apaisé, enrichi et prêt à voyager avec une douce mélancolie pour simple bagage,
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Dès les premières notes de "Eléor", le charme agit, imparable... et ne se démentira au cours des 40 minutes qui suivent, ni au fil d'écoutes répétées, qui ne semblent aucunement user l'album : nous sommes ici dans une sorte d'expression parfaite de l'univers de Dominique A, avec sa tristesse follement élégante, ses déchirures électriques ou émotionnelles soudaines, ses mélodies qui serrent un peu le cœur, mais semblent éveiller le meilleur en nous, et au final cette impression tellement satisfaisante de plénitude des sentiments... "Eléor" n'a certes pas l'ambition de "Vers les Lueurs", et c'est sa limite : il marque un repli de Dominique A sur des territoires qu'il a déjà bien arpentés, au risque - clairement assumé - de la répétition, et aussi des limitations inhérentes à la "chanson française". Cependant, l'assurance impérieuse qui se dégage de la plupart de ces chansons (pourtant si magnifiquement fragiles) transforme la redite en évidence lumineuse : les cordes, qui subliment ici plusieurs chansons, ainsi que l'ouverture vers l'ailleurs, vers l'inconnu, même, grâce au thème du voyage qui traverse l'album, confèrent à "Eléor" une respiration nouvelle, qui est la marque des grands albums, des albums qui pourraient bien nous devenir vitaux…
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Après avoir longtemps fui le succès, à coups de disques rugueux et radicaux, le chanteur poursuit son chemin vers la lumière avec un album plus lyrique. Et au classicisme assumé.
On aime passionnément
C'est si systématique que ça en deviendrait suspect. Depuis plus de vingt ans, la critique encense les disques de Dominique A, autant pour ce qu'ils sont que pour ce qu'ils représentent : une audace, une exigence, une esthétique, une radicalité parfois difficile à suivre — le tout allié à une voix étrange, sensuelle quoique androgyne. Avec le recul, certains albums ont mieux vieilli que d'autres ; celui-ci, le dixième, se hisse d'emblée parmi ses meilleurs et n'en sera, à coup sûr, pas délogé avec le temps. Par leur évidence mélodique et sensorielle, la moitié de ces titres au moins devrait même susciter l'adhésion, et pas seulement chez les adeptes de longue date. Eléor a la puissance des disques classiques. Qui affirment une identité suffisamment forte pour ne pas se soucier de capter à tout prix l'air du temps.

Enfin, Dominique A ose chanter les élans du coeur et même (presque) ceux du corps, frontalement, simplement. Au revoir mon amour en est l'éblouissante démonstration : chanson-missive où la promesse se mêle à la douleur, et dont on ne sait trop si elle s'adresse à une amante d'hier ou, plus sûrement, à une inconnue en qui s'incarnerait l'espoir de lendemains fiévreux. On écoute, attentif et charmé, et c'est — surprise — à Brassens que l'on songe, célébrant ces Passantes qui peuplaient son imaginaire.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Polo TOP 500 COMMENTATEURS le 9 juin 2015
Format: CD
Dominique A semble avoir abordé de nombreux rivages de la chanson française et avoir assez peu fait du sur place lors des neuf albums qui précèdent cet Eleor. C'est donc avec une certaine surprise qu'on le trouve ici faire ce qu'on aurait pu s'attendre qu'il fasse. Un peu comme quand Björk avait fait Vespertine (et j'adore Vespertine).
Mais est-ce vraiment un mal? Non, car le bonhomme est un grand chanteur, à la voix incroyablement prenante, et un parolier talentueux qui rend ses chansons superbes tant dans le fond (cette mélancolie douce si caractéristique qu'on retrouve partout ici) que dans la forme (la langue française sonne joliment dans sa bouche). Certes, on ne retrouve pas de chansons épiques comme l'incroyable Convoi du précédent Vers les lueurs, tout est plus condensé, plus convenu, mais tellement prenant, tellement au-dessus de la masse, tellement personnel qu'on aurait assez tort de faire la fine bouche (à l'exception de Central Otago qui me laisse complètement de marbre).
Dominique A continue d'écrire une des plus belles pages de la chanson française (à égal talent de Miossec), à relire régulièrement pour le bien fou que ça procure.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique