Acheter d'occasion
EUR 0,01
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Elle s'appelait Sarah Poche – 28 avril 2008

4.5 étoiles sur 5 189 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche, 28 avril 2008
EUR 4,80 EUR 0,01

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

L’édition originale d’Elle s’appelait Sarah est parue en 2007, avant que le phénomène Tatiana de Rosnay ne prenne toute son ampleur. Alors que l’édition avec l’affiche du film en couverture est presque obsolète, ce titre phare du catalogue EHO a toutes les raisons de connaître un regain d’intérêt grâce à une édition spéciale. Ce tirage limité apportera une visibilité à ce titre qui a encore un énorme potentiel (même si les ventes poches sont excellentes) au vu des scores dans le monde entier. Tatiana de Rosnay, selon le palmarès du Figaro, était en 2011 l’un des 5 auteurs français les plus lus dans l’Hexagone (plus de 500 000 exemplaires vendus tous titres confondus). D’après Bookseller (l’équivalent anglais de Livres Hebdo), elle a été en 2009 et 2010 l’auteur français le plus lu en Europe. Gigantesque succès à l’étranger, Elle s’appelait Sarah a été traduit à ce jour en 42 langues et vendu à plus de 6 millions d’exemplaires. Le roman a atteint un score historique aux Pays-Bas, où il s’est vendu à plus d'un million et demi d’exemplaires (dans un pays qui compte 16 millions d’habitants), et en Norvège, où il a figuré des semaines sur les listes des meilleures ventes. En Allemagne, son éditeur la compare à Anna Gavalda, Katherine Pancol ou Muriel Barbery. Tatiana de Rosnay est l’auteur français le plus lu aux États-Unis actuellement, avec plus de trois millions d’exemplaires vendus d’Elle s’appelait Sarah et 153 semaines de présence sur la liste du palmarès du New York Times. Elle est toujours sur la liste aujourd’hui. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Présentation de l'éditeur

Paris, juillet 1942 : Sarah, une fillette de dix ans qui porte l'étoile jaune, est arrêtée avec ses parents par la police française, au milieu de la nuit. Paniquée, elle met son petit frère à l'abri en lui promettant de revenir le libérer dès que possible. Paris, mai 2002 : Julia Jarmond, une journaliste américaine mariée à un Français, doit couvrir la commémoration de la rafle du Vél d'Hiv. Soixante ans après, son chemin va croiser celui de Sarah, et sa vie changer à jamais. Elle s'appelait Sarah, c'est l'histoire de deux familles que lie un terrible secret, c'est aussi l'évocation d'une des pages les plus sombres de l'Occupation. Un roman bouleversant sur la culpabilité et le devoir de mémoire, qui connaît un succès international, avec des traductions dans vingt pays.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Ce roman est un petit bijou, le sujet était délicat ( la Rafle du Velodrome d'Hiver) mais Tatianna de Rosnay a su le dépeindre de façon lucide, sans cliché, avec justesse. Particulièrement sensible sur ce sujet terrible, j'ai hésité à commencer l'histoire mais je l'ai terminé dans la nuit. Ces vies sont vraies, l'Histoire aussi malheureusement. Merci pour cet éclairage plein d'émotions, de clairvoyance et de recherches. Plongez vous vite dans cette histoire entre 2 époques ( 1942-2005) pour découvrir cette période noire à travers un récit plein d'amour, de tristesse et de tendresse.
1 commentaire 37 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Lainie TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 28 octobre 2010
Format: Poche Achat vérifié
Ce roman de Tatiana de Rosnay est absolument magnifique, émouvant, bouleversant !
Et le film de Gilles Paquet-Brenner, qui vient de sortir au cinéma et que je viens de voir, est tout à fait à la hauteur !

Cette édition poche (affiche du film en couverture) comporte onze photos couleurs, ainsi qu'une interview de Serge Joncour et Tatiana de Rosnay par Stéphanie des Horts.
Remarque sur ce commentaire 19 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Florinette TOP 500 COMMENTATEURS le 8 avril 2007
Format: Broché
Sarah a dix ans lorsque le 16 juillet 1942 elle et son petit frère Michel sont brutalement tirés du sommeil par des martèlements violents contre la porte d'entrée. C'est la police française, le début de l'enfer, il faut faire vite, préparer ses affaires à la hâte. Dans cette panique, Sarah ne pense qu'à une seule chose, protéger son petit frère en l'enfermant dans le placard secret de leur chambre avec la promesse de revenir le chercher quand tout ceci sera fini. Mais l'horreur continue, Sarah et ses parents se retrouvent enfermés au vélodrome d'hiver, parqués comme des bêtes, pires que des bêtes, puisque sous une chaleur insoutenable, dans des conditions effroyables, ils sont, depuis plusieurs jours, sans eau et sans nourriture avant d'être déportés dans le camp de transit de Beaune-la-Rolande où les enfants seront sauvagement arrachés à leurs parents.

60 ans plus tard, Julia, journaliste américaine, installée en France depuis vingt ans, est chargée par son hebdomadaire américain de couvrir la soixantième commémoration du Vel' d'Hiv' où plus de 4000 enfants juifs, âgés pour la plupart de 2 à 12 ans, et leurs parents ont été déportés et assassinés à Auschwitz. Embarrassée par cette demande, elle se rend compte qu'elle ne sait absolument rien de cet évènement et qu'elle n'est pas la seule à être dans l'ignorance. Ses recherches s'avèrent difficiles, c'est un sujet tabou, un secret bien enfoui que personne n'a voulu déterrer.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 53 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par christ le 6 novembre 2010
Format: Poche
Ce livre qui traite d'un sujet grave est magnifique, émouvant voire bouleversant. Il nous tient en haleine jusqu'au bout.
Je n'ai pas encore vu le film mais j'espère qu'il sera à la hauteur du livre.
1 commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Difficile de dire si c'est moi qui ai dévoré ce roman ou l'inverse, voire les deux à la fois, tant je me sens habitée par la petite Sarah. Un bouleversant récit sur cette période sombre de l'histoire qui constitue une mise en accusation de l'oubli, participe avec une émotion à fleur de plume au recouvrement de la mémoire, au devoir de se souvenir, de témoigner. Face à la barbarie dont les hommes peuvent être hélas capables - et ce judéocide en est un triste exemple - ce récit invite à garder l'esprit en alerte sur tout risque de dérapage. Plus qu'un témoignage sur le passé, il est donc aussi une invitation à la vigilance au présent.

Déchirant. Poignant. Magnifique.

De la première à la dernière ligne, la tension est permanente avec une montée en puissance au fur et à mesure de notre attachement aux personnages. L'auteure décrit les situations, l'ambiance des lieux, la psychologie des individus avec une acuité et une justesse si grandes, que l'on se fond dans le récit au point d'en oublier qu'il s'agit d'une fiction. Ce roman ne se lit pas, il se VIT. Ses personnages ne sont pas prisonniers des pages, ils vous HABITENT. Vous n'êtes plus un lecteur mais un TEMOIN.

Un style d'une remarquable fluidité, avec des phrases courtes, un rythme soutenu, où chaque mot fait mouche.Une construction aussi habile qu'imaginative où présent et passé alternent avant de se fondre et se confondre pour bâtir ensemble un avenir.

Tatiana de Rosnay nous offre un morceau de bravoure.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 21 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Même si Tatiana de Rosnay avertit en préambule ses lecteurs que son roman met en scène des personnages fictifs, ceux-ci ont cependant l'avantage de nous faire vivre de l'intérieur la rafle du Vél d'Hiv à Paris en 1942.
Ce roman n'est pas sans rappeler le récit autobiographique « Un sac de billes » de Joseph Joffo, qui relate également du point de vue d'un enfant juif la traque à laquelle est livrée leur communauté. L'incompréhension est la même devant leur statut de Juif qu'ils découvrent par la force des choses : « Pourquoi les gens nous en veulent-ils ? », « En quoi sommes-nous différents des autres ? ». Et la volonté de Joseph et de Sarah, à peine plus de 10 ans, à ne pas accepter le destin auquel les condamnent les occupants nazis et les collabos français est d'autant plus impressionnante qu'autour d'eux des adultes renoncent à se battre.
Certains reprochent à Tatiana de Rosnay d'avoir exploité la dimension pathétique de ces événements en créant de toute pièce des personnages taillés sur mesure pour susciter à haute dose la compassion. Mais s'il est vrai que les personnages n'ont pas existé, l'auteur s'est beaucoup documentée, a visité les lieux et a rencontré des témoins de cette époque. Et le tableau qu'elle nous dresse de la grande rafle du Vél d'Hiv fait vraiment froid dans le dos.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?