• Prix conseillé : EUR 10,02
  • Économisez : EUR 3,02 (30%)
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Empire a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par TUNESUS
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Vendeur américain. CD, DVD, jeux vidéo, disques vinyles et plus! Livraison rapide! Tous les articles garantis!
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 14,99

Empire Enregistrement original remasterisé, Import

4.6 étoiles sur 5 12 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
30 neufs à partir de EUR 2,22 11 d'occasion à partir de EUR 2,21
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Queensrÿche


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Empire
  • +
  • Operation:Mindcrime [Re-Issue]
  • +
  • Rage For Order
Prix total: EUR 21,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (21 août 2003)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Enregistrement original remasterisé, Import
  • Label: EMI Manhattan
  • ASIN : B00009L1UP
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  DVD audio  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 12 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 14.062 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
5:34
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
2
30
5:42
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
5:21
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
7:04
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
4:29
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
5:24
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
7
30
4:50
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
8
30
5:47
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
9
30
5:33
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
10
30
5:54
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
11
30
7:59
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
12
30
3:57
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
13
30
3:50
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
14
30
4:07
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

Description du produit

"Reedición con sonido remasterizado del álbum editado originalmente en 1990. Incluye 3 temas extra."

Critique

Album conceptuel et non concept album comme le précédent, Operation: Mindcrime, Empire représente le sommet créatif de la carrière de Queensrÿche. Le groupe de la banlieue de Seattle (Washington) arrive à conjuguer heavy metal, rock progressif et metal pop avec une vraie maestria.

A la croisée des chemins entre Judas Priest et Pink Floyd, Queensrÿche est de la trempe des Rush et des Saga, et précurseur de Dream Theater. Empire se promène ainsi entre des constructions ambitieuses et des rythmiques bien trempées, le tout avec un sens mélodique très pop. 

Empire contient au passage deux véritables tubes avec un « Jet City Woman » qui sent les années quatre-vingt, et « Silent Lucidity », ballade qui évite la fadeur que peut prendre cet exercice. Malgré un son de claviers à la limite du synth pop ou du rock FM, « The Thin Line » en jette avec vigueur. « Empire » et « Resistance » complètent les morceaux de choix d'un album qui annonce les possibilités à venir du metal progressif. 

Seul un son vraiment daté et quelques inspirations par trop reliées à Pink Floyd empêchent Empire d'être plus qu'un album de référence. Il reste l'un des très bons albums de heavy metal des années quatre-vingt-dix et un disque qui en inspira quelque uns.
- Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Arrivant après le sublime "operation mindcrime"cet album est un parfait résumé de ce qui s'est fait de mieux dans les années 80.Il condense la puissance du hard rock,la finesse du prog et des mélodies sublimes.11 Titres,11 tubes avec en prime la ballade "Silent Lucidity".INDISPENSABLE
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par DUNCANIDAHO TOP 500 COMMENTATEURS le 12 août 2010
Format: CD
Je persiste à penser que cet album est LE meilleur du groupe de Seattle et de plus un des plus grands albums du genre sorti depuis les premiers Iron Maiden et Van Halen.
La musique de Quensrÿche est ici à son zénith, portée par une production d'une incroyable clarté et qui laisse beaucoup d'espace sonore entre les cinq protagonistes. Pas pour rien que Peter Collins à produit Rush.
Rush, Yes, Pink Floyd (Opération Mindcrime n'était en fait qu'un "The Wall" façon heavy metal) sont devenu pour Queensrÿche des influences majeures au même titre qu'Iron Maiden et Judas Priest.
On se retrouve donc avec sur les bras une poignée de chefs d'oeuvres tels que l'écrasant "Empire" le cinglant "Resistance", le cynique "Jet City Woman", le désespéré "Della Brown", le plus classique "Another Rainy Day" et la ballade ultime "Silent Lucidity".
L'univers de Queensrÿche n'est pas très gai c'est certain, mais notre pauvre monde l'est il ? (Silent Lucidity).
Sur une rythmique rendue encore plus imparrable par l'espace crée par Peter Collins, Eddie Jackson (Bass) et Scott Rockenfield font un travail formidable, les riffs et autres chorus de Micheal Wilton et Chris De Garmo font mouche à tous les coups. Mais ici pas de solo tourbillonnants, juste le chorus tendus et précis qui apportera au titre son lot de lyrisme ou d'agressivité (ce que doit être un chorus de guitare en fait).
Au sommet de l'édifice, sa seigneurie Goeff Tate, plus discret mais tout aussi efficace, une voix comme on n'en rencontre que trés rarement, le parfait compromis entre le lyrisme de Freddy Mercury et la puissance de Rob Halford.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
un bon album. un classique incontestable du groupe. Mais quand il vous arrive dans une pochette cassée, vous ne pouvez que rager. Bravo "Musique pour vous" : un vendeur à éviter coute que coute si vous tenez à recevoir des albums en bon état.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Opératique, grandiloquent, ambitieux, sûrement! Mais aussi impressionnant et inégalé en qualité mélodique et en élégance, "Empire" est avec "Opération mindcrime" le sommet de Queensryche et témoigne de leur insolante facilité à trousser des hymnes métal qui semblent ne boire à aucune autre source que leur son et leur écriture unique dans le monde du métal des late eighties (Bon, les albums suivants ont clairement révélé une sérieuse obsession Floydienne). Si les concept que véhiculent les albums de ce groupe peuvent faire sourire avec leur recyclage SF/Orwell/Parano (à l'inverse du Blue Oyster Cult on en sent aucune distance ou second dégré par rapport à l'imagerie convoquée), en revanche la musique est sans une ride : son de guitare puissant mais jamais épais dans le choix des saturations, section rythmique habile et parfois progressive dans son approche, chorus intelligents et sans verbiage virtuose : la paire de guitaristes ici comme celle de Tesla à la même époque sont de celles qui quel que soit les habilettés techniques des guitaristes - et elles éclatent deci delà dans ce disque - reste toujours au service du morceau et de l'atmosphère collective du groupe. La marque des grands. Et puis côté songwriting, les hits s'enchaînent et résister au refrain de "Jet city woman" est surhumain. Un grand album.
2 commentaires 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par DUNCANIDAHO TOP 500 COMMENTATEURS le 12 août 2010
Format: CD
Je persiste à penser que cet album est LE meilleur du groupe de Seattle et de plus un des plus grands albums du genre sorti depuis les premiers Iron Maiden et Van Halen.
La musique de Quensrÿche est ici à son zénith, portée par une production d'une incroyable clarté et qui laisse beaucoup d'espace sonore entre les cinq protagonistes. Pas pour rien que Peter Collins à produit Rush.
Rush, Yes, Pink Floyd (Opération Mindcrime n'était en fait qu'un "The Wall" façon heavy metal) sont devenu pour Queensrÿche des influences majeures au même titre qu'Iron Maiden et Judas Priest.
On se retrouve donc avec sur les bras une poignée de chefs d'oeuvres tels que l'écrasant "Empire" le cinglant "Resistance", le cynique "Jet City Woman", le désespéré "Della Brown", le plus classique "Another Rainy Day" et la ballade ultime "Silent Lucidity".
L'univers de Queensrÿche n'est pas très gai c'est certain, mais notre pauvre monde l'est il ? (Silent Lucidity).
Sur une rythmique rendue encore plus imparrable par l'espace crée par Peter Collins, Eddie Jackson (Bass) et Scott Rockenfield font un travail formidable, les riffs et autres chorus de Micheal Wilton et Chris De Garmo font mouche à tous les coups. Mais ici pas de solo tourbillonnants, juste le chorus tendus et précis qui apportera au titre son lot de lyrisme ou d'agressivité (ce que doit être un chorus de guitare en fait).
Au sommet de l'édifice, sa seigneurie Goeff Tate, plus discret mais tout aussi efficace, une voix comme on n'en rencontre que trés rarement, le parfait compromis entre le lyrisme de Freddy Mercury et la puissance de Rob Halford.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?