Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 12,99
TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

En bande organisée par [Vasseur, Flore]
Publicité sur l'appli Kindle

En bande organisée Format Kindle

3.7 étoiles sur 5 21 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 12,99
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 2,77

Longueur : 317 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Description du produit

Extrait

Seigneur de la com', Sébastien enchaîne soirées annulées et vacances reportées. Depuis l'implosion des subprimes, il ne gère que des scandales. Une nuit de septembre 2011 à Paris, il reçoit un appel de la firme. A l'époque Céline, son épouse, ne l'a pas encore quitté. Elle supporte sa mauvaise humeur, ses réponses laconiques, se satisfait de ne rien comprendre à son travail. Le CEO 1 Monde le convoque à New York pour une affaire urgente.
Il prend le vol du matin, n'emportant rien. La firme met costume et nécessaire de toilette à sa disposition. Elle connaît son poids, sa marque de dentifrice, son taux de cholestérol.
À la faveur du décalage horaire, il atterrit en fin de matinée. Une des voitures de la banque, une Mercedes Benz S550 noire aux vitres teintées, l'attend à l'aéroport JFK. Elle tente d'entrer dans Manhattan par le Brooklyn Bridge. Les voitures sont scotchées à l'asphalte, celle de Sébastien immobilisée au milieu du pont. La climatisation crache un air froid parfumé au bubble-gum. Sur la banquette de cuir anthracite, Sébastien se change en glaçon.
- UN Week, sir, explique le chauffeur portoricain.
C'est la semaine de l'assemblée générale de l'ONU, pas son jour de chance. Avec cent quatre-vingt-treize chefs d'État en ville, Manhattan est sur les dents. La chambre de Sébastien au Waldorf Astoria, au cas où la réunion le contraindrait à rester pour la nuit, n'a pu être réservée. Mahmoud Ahmadinejad monopolise tout un étage. La circulation est coupée sur la 6e Avenue afin que son Hummer aux vitres fumées et sa chasse gardée se déplacent sans accroc. Pendant quelques jours, le FBI et le NYPD assurent la sécurité de l'homme qui empêche Obama de dormir.
Sébastien sent son ventre se tordre. UN Week ou pas, le boss de Folman Pachs n'attend jamais. Il se glisse à l'extérieur de la limousine coincée au milieu du Brooklyn Bridge. Couleurs d'automne, soleil implacable, c'est l'été indien. Il prend une grande inspiration. Saturé de particules métalliques, l'air de New York enflamme ses poumons. La Grosse Pomme pue le poisson pourri et le soufre. Sébastien part sans un mot pour le chauffeur. Avançant vers Manhattan, cerné de carlingues et de klaxons en furie, il songe un instant à tout plaquer, à se fondre dans la foule qu'il aperçoit, à la sortie du pont.
Arrivé sur l'île par Wall Street, il n'a qu'à traverser d'est en ouest pour atteindre le siège mondial de la firme. C'est l'heure de la pause déjeuner. Au coin de la rue, des ouvriers du chantier du World Trade Center mangent des chips. Des filles en tailleur et baskets courent à leur club de gym pour l'heure de sport réglementaire. Des livreurs virevoltent, plateaux-repas en main, pour nourrir l'armée de travailleurs enchaînés à leur bureau. Les vendeurs de rue débitent hot-dogs et kébabs à la chaîne. Sur sa guérite, l'un d'eux juge utile de préciser :
«Ici, poulet véritable.»

Revue de presse

Ce roman ne se lit pas, il se voit. Rythme saccadé, hommes en costard jetlaggés, bureaux feutrés de multinationales aux abois... il projette en continu sur la rétine des images tout droit sorties d'un film d'Oliver Stone. Comment la crise financière a-t-elle pu à ce point déstabiliser la planète ? Qui nous gouverne ? Sommes-nous toujours en démocratie ?...
C'est un vrai thriller politico-économique qu'a écrit Flore Vasseur, trois ans après Comment j'ai liquidé le siècle, qui narrait déjà les aventures d'un génie des mathématiques devenu trader, un Jérôme Kerviel frôlant tout à la fois le génie, le néant et l'absurde. L'auteur sait de quoi elle parle. Elle-même diplômée de HEC, elle a longtemps travaillé à New York, vivant en direct la bulle Internet, le 11 septembre 2001 et la crise financière. Son roman est très manichéen : les puissants y sont tous pourris, et leurs femmes névrosées ; les subalternes misérables et manipulés. Il lui manque cette zone de gris qui suscite les plus grands fantasmes. Mais la démonstration est implacable. Car elle est le résultat d'un travail de recherches sur les errements de certains pays de la zone euro...
Quant aux personnages, quiconque a approché ce milieu les a un jour croisés. (Alexandra Schwartzbrod - Libération du 5 septembre 2013)

«En bande organisée», ils se sont élevés, entraidés, fourvoyés, jusqu'à perdre leur âme. Le roman de Flore Vasseur est un polar décapant sur le renoncement, les petits arrangements d'une élite qui, à force d'abdiquer, s'est rendue impuissante et ne croit plus en rien. Ca s'avale d'un trait, comme un whisky sec. L'ancienne élève de HEC, consultante à ses heures perdues, excelle dans la peinture des désillusions contemporaines...
Flore Vasseur n'invente rien, ni le parachutage des anciens banquiers de Goldman au sein des grandes institutions internationales, ni le maquillage des comptes européens. Celle qui, petite, voulait être journaliste, a rencontré des traders et des hackers, elle a été au siège de Goldman à Manhattan. Elle livre ses sources, accessibles, au moyen de flashcodes, en ligne. Après ça, on ne s'interroge plus sur les promesses évanouies, l'inertie des politiques. Tout devient limpide. Vite, un double scotch. (Sophie des Déserts - Le Nouvel Observateur du 31 octobre 2013)

Avec ce troisième roman, thriller économique et politique, Flore Vasseur plonge au coeur de la domination financière et décrit «la servitude volontaire» de sa génération...
Flore Vasseur se glisse dans ces différents milieux. « Golden girl » à New York, elle a sauté en marche au début du siècle et, depuis, s'acharne, en romancière, à démasquer le vrai visage de la domination, ce pouvoir que le politique, délaissant l'intérêt général, a cédé à la finance...
D'un style vif et rapide, aux dialogues tranchants et nerveux, avec un sens aigu de l'observation et de la psychologie, elle cherche à dissiper la part d'ombre et l'opacité qui enveloppent le monde contemporain. (Jean-Claude Raspiengeas - La Croix du 18 décembre 2013)

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 751 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 317 pages
  • Editeur : Des Equateurs (29 août 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00EW44BVY
  • Word Wise: Non activé
  • Lecteur d’écran : Pris en charge
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5 21 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°87.669 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?

click to open popover

Commentaires en ligne

3.7 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Elle a l'air drôlement au courant de ce qui se passe dans les cercles de pouvoir(s) cette Flore VASSEUR.
Normal, d'après son CV elle fait un peu partie du sérail.
Chacun devrait lire ce bouquin lors (et même hors) des grandes manoeuvres électorales.
Ca se veut un roman ? on navigue en pleine dimension parallèle....
D'ailleurs le livre est épicé de scan-codes qui renvoient des "affaires" évoquées vers la vraie vie, et on y apprend de drôles (façon de parler) de choses.
François ASSELINEAU, le boycotté des médias, ne verrait sans doute rien à ajouter aux lignes suivantes...
Je cite l'Auteur :
"Depuis les années quatre-vingt, le politique s'est imposé des régulations supra-étatiques, celles de l'Europe au pas de course. Elles ont grignoté la souveraineté nationale (sur la politique étrangère, la sécurité, la monnaie), créé des contraintes : l'orthodoxie monétaire et fiscale. Ces contraintes auto-infligées, impossibles à tenir, se sont juxtaposées à une dérégulation, par le même politique, de la finance vendue comme nec plus ultra d'un monde libéré de ses démons. En progrès constants, sans entrave depuis la chute du Mur. Elle était la locomotive de l'économie, donc de la société, donc du politique. Il a gobé sans le moindre doute ce fantasme d'une industrie financière ultra-sophistiquée et parfaitement sûre.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Un livre très actuel et qui nous plonge dans le réel.
L'auteur impose un rythme soutenue du debut a la fin
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
C'est tout simplement un livre génial. A la façon de Zola ou de Balzac qui utilisaient le roman pour décrire la société de leur époque, Flore Vasseur a écrit a la fois un roman captivant, haletant mais plus encore une étude documentée (super idée les codes QR2 pour aller plus loin sur certains points) sur la collusion du monde politique et de la finance. A lire absolument. C'est un vrai reportage sur les raisons de la dernière crise et probablement une analyse des mécanismes qui vont conduire \`aa la prochaine.
2 commentaires 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
C'est un drôle de roman: les noms de sociétés et de personnages sont on ne peut plus transparents, même pour quelqu'un qui ne lit pas toujours les colonnes économie dans son quotidien. En revanche, les personnages sont inventés, tout en étant criant de vraisemblance pour quiconque a fréquenté de près ou de loin les milieux de la haute finance ou de la haute administration.
La seule conclusion qu'on puisse tirer de ce roman est que l'Europe est une construction bancale et que l'eurozone est pire: une construction fondée sur mensonges, tripatouillages et bluff pour le "bon peuple".
Ma seule déception personnelle: je n'ai rien appris car je suis ces questions de près et surtout pas en écoutant les médias français, tous subventionnés.par le pouvor en place.
Mais cela est assez drôle, se lit facilement et éclairera sans doute la lanterne de ceux qui croient ce qu'on leur raconte à la télé, faute d'information alternative.
Un dernier avis: la réalité est encore pire. Nous sommes dirigés par des escrocs, des filous, des menteurs en bande organisée. Le titre est bien choisi...
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle
A un rythme effréné, l'auteur nous fait découvrir l'envers de la crise de la finance, ses hypocrisies, ses dérapages, ses collusions avec les politiques. Les personnages sont peut-être parfois caricaturés (quoique...) et sont tous globalement égoïstes et centrés sur leur propre réussite. L'écriture est incisive et plaisante, ce qui donne à l'intrigue du dynamisme. L'histoire tourne autour d'une bande d'amis, si tant est qu'il y ait des amis dans ce milieu, qui sont tous concernés, de près ou de loin, à la crise financière qui frappe le monde. Chacun observe et jalouse les autres, profite de ses relations et mène une vie qui semble dépourvu de sens.
Le cynisme rencontré au fil de l'histoire et l'égoïsme de certains personnages rappelle "American Psycho" de Bret Easton Ellis.
Un livre bien en cohérence avec son époque.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Le récit d'une vie oppressante où les individus ne sont plus maîtres de leur destin, broyés par un système remarquablement décrit (avec des liens sur les faits d'actualité récente dans sa version kindle - bien que certains liens soient déjà périmés). Mais heureusement avec Flore Vasseur, il est toujours possible de prendre du recul et de vivre une vraie vie, à l'envers du décor... Fin haletante...
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents