EUR 13,79
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
English Settlement a été ajouté à votre Panier
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 14,07
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Fulfillment Express
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 6,39

English Settlement Import

4.9 étoiles sur 5 7 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
31 neufs à partir de EUR 5,88 6 d'occasion à partir de EUR 5,87
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste XTC


Produits fréquemment achetés ensemble

  • English Settlement
  • +
  • Drums & Wires
  • +
  • Black Sea
Prix total: EUR 39,06
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (10 juin 2014)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B00E9Q5MPY
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5 7 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 121.041 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
4:34
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
4:32
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
4:50
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
6:07
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
5:10
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
3:56
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
5:21
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
8
30
6:34
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
5:02
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
10
30
3:55
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
11
30
4:28
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
12
30
3:19
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
13
30
5:27
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
14
30
3:59
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
15
30
5:03
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
6
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 7 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD Achat vérifié
A l'origine, cet album était un double 33 tr à la jolie pochette en carton gauffrée, enfin du moins en Angleterre. En france, l'album était simple. Mais je me rappelle l'avoir trouvé à l'époque chez un disquaire de La Baule. Parce que à "l'époque" (début des années 80), il y avait encore plein de petits disquaires indépendants.
XTC était alors sur un pied d'égalité avec U2, Cure, New order, Echo and the Bunnymen,...
Lenoir, Berroyer chantaient ses louanges...
Ce English Settlement était plein à rabord de mélodies envoutantes, de guitares carrillonantes et de rythmes afro-tordus.
XTC s'éloignait déjà de ses tendances épilept-punk, mais ne se laissait pas encore envahir par les synthés.
Mon dieu, que j'ai écouté et fait écouter "sense of working overtime", "jason and the argonauts", "melt the guns", "yacht dance", "runaways".
je les voyais déjà au firmament des Who, des Beatles, des Beach Boys.
Ben non, Andy partridge (le Lennon du groupe) phobique de la scène contraint rapidement le groupe à ne plus se produire du tout.
Et malgré une brochette d'albums à venir aussi excitant que celui-ci, XTC est retombé dans les oubliettes.
Andy bricole toujours dans son home studio, mais Colin Moulding (le modeste McCartney du groupe) a définitement jeté l'éponge.
Il n'empêche que quand la nostalgie me prend, je ressors de ma vieille malle ce English Settlement et j'écoute Jason faire fondre les canons pendant ses heure supp.
1 commentaire 20 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
voilà 11 ou 12 ans que les beatles ont splitté laissant une pagaille monstre dans la stratosphère musicale pop rock allant du pire au n'importe quoi avec quelques exceptions bien évidement. XTC en 1974 faisait du n'importe quoi (oups, désolé pour les inconditionnels), beaucoup de bruit pour pas grand chose pouvait-on penser alors. C'était mal les connaître, car mis à part leur "plan for Nigel" admettons qu'ils étaient difficilement audibles jusqu'à cette année 1982 qui fut pour eux une sorte d'aboutissement et de cassure avec cette période new wave souvent inintéressantes (toujours à quelques exceptions et stranglers près). Deux ans après l'agressif Black Sea, la première perle arrive sous forme de pochette gaufrée, verte, avec une signalitique discrète à peine visible.
Alors j'irai pas par 4 chemins, j'ai réécouté l'album cette semaine et c'est vraiment superbe, voire génial. Grosse basse, des mélodies tarabiscotés avec des refrains finalement facile à retenir genre "one two three four five !" tiré de senses working over time où déjà il est question de travailler plus (pour gagner plus ?) bref, de la paille pour les ânes et les innocents... ça commence fort et le reste est sans conteste parmi les moments les plus forts de Andy-Jason et ses Argonautes. Le but d'Andy Partridge, de son propre aveux, est d'atteindre une sorte de sublimité musicale pop, le truc ultime, universel. On s'en approche ici sur des courts instants, mais ce qu'il nous réserve avec les albums suivants sera encore plus proche de cette perfection qu'on ne peut jamais atteindre complètement.
Lire la suite ›
4 commentaires 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Melomaniak COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 2 avril 2015
Format: CD Achat vérifié
Le premier chef d'œuvre de XTC ? C'est bien possible parce qu'avec English Settlement la formation poursuit sa mue et, même, l'accélère se rapprochant de ce fait de la plus britannique des formations des années 60, les Kinks, sans pour autant perdre la personnalité naissante qu'on avait apprécié sur Drums & Wires et Black Sea.
Pour certains, l'album va trop loin, souffre des maux dont souvent sont atteints les doubles albums, cette manie 70s qu'on aurait cru oubliée, que, du coup, il y a tout de même un peu de remplissage notamment au rayon des morceaux un peu bizarres. Ces pleutres ne comprennent simplement pas l'art du combo qui, toujours, et présentement très bien, s'est ménagé quelques espaces pour de prospectifs délires. Qui plus est, si d'un double il s'agit en effet, il ne comporte que 15 chansons et ne s'éparpille donc pas trop. Côté étrangetés, pour l'exemple, on citera les deux saillies d'influence africaine, pas loin des Talking Heads de Remain in light que sont Melt the Guns et It's Nearly Africa, toutes deux excellentes, ou deux morceaux sautillants à souhait perdus vers la fin de l'opus (Fly on the Wall, Down in the Cockpit). Sinon, entre post new-wave en apesanteur et grand-bretonnité de plus en plus confortablement assumée et savoureuse (Partridge en relève de Ray Davies, c'est évident !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?