• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Entre ciel et terre a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par France CDs
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Envois en Chronopost disponible. Preparation & Expeditions du Nord de la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Entre ciel et terre Poche – 3 mars 2011

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres Folio achetés = 1 livre offert (voir conditions sur la page de l'opération en cliquant ici)
3.9 étoiles sur 5 29 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,70
EUR 7,70 EUR 3,64
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Promotion Folio
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Entre ciel et terre
  • +
  • La tristesse des anges
  • +
  • Le coeur de l'homme
Prix total: EUR 24,10
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

Jón Kalman Stefánsson, né à Reykjavík en 1963, est poète, romancier et traducteur. Son œuvre a reçu les plus hautes distinctions littéraires de son pays, où il figure parmi les auteurs islandais actuels les plus importants. Entre ciel et terre est son premier roman traduit en français.

Présentation de l'éditeur

« Certains mots sont probablement aptes à changer le monde, ils ont le pouvoir de nous consoler
et de sécher nos larmes. Certains mots sont des balles de fusil, d’autres des notes de violon. Certains sont capables de faire fondre la glace qui nous enserre le coeur et il est même possible de les dépêcher comme des cohortes de sauveteurs quand les jours sont contraires ». Parfois à cause des mots, on meurt de froid. Comme pour Barour, pêcheur à la morue islandais, il y a un siècle. Trop occupé à retenir des vers du Paradis Perdu de Milton, il oublie sa vareuse en partant en mer. De retour sur la terre ferme, son meilleur ami entame un périlleux voyage pour rendre à son propriétaire le livre funeste. Pour savoir aussi s’il veut continuer à vivre. Entre ciel et terre, d’une force hypnotique, nous offre une de ces lectures trop rares dont on ne sort pas indemne. Une révélation…

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
C'était en ces années où, probablement, nous étions encore vivants. Mois de mars, un monde blanc de neige, toutefois pas entièrement. Ici la blancheur n'est jamais absolue, peu importe combien les flocons se déversent, que le froid et le gel collent le ciel et la mer et que le frimas s'infiltre au plus profond du caeur où les rêves élisent domicile, jamais le blanc ne remporte la victoire.

Premières lignes de ce livre, une invitation à un voyage d'où je suis ressortie remplie d'émois et d'un bonheur pur. Lecture hypnotique semblable au ressac de la mer. Enveloppée par l'histoire et l'écriture, je me suis abandonnée. Un bonheur indéfinissable qui m'a fait pleurer. Il s'agit de ces moments rares et privilégiés que nous offrent certaines lectures.
Comment parler de ce coup de caeur ? Je l'ai lu il y a plus d'une semaine dans des conditions particulières. Je partais pour mes vacances au soleil. Dans l'avion, les attitudes et les conversations des passagers trahissaient l'attente mêlée à la joie de goûter au sable blanc. Mais moi je n'étais plus avec eux. J'étais en communion avec l'écriture de Stefánsson . J'accompagnais Bárour. Un pêcheur qui absorbé par les vers du paradis perdu du poète Milton en oublie sa vareuse. Plus qu'un vêtement, un accès à la survie lors de la pêche. Quand le vent vous mord le visage, que le froid vous pénètre le corps et que les vagues vous cinglent le visage dans cette mer d'Islande. Une histoire où le ciel et la mer sont omniprésents. Des descriptions où la magie des mots m'a coupée le souffle.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 39 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Voyage initiatique est bien le mot qui convient pour ce livre, on regarde les personnages évoluer comme on voit le fond d'une piscine : les yeux ouverts sous l'eau la réalité n'a pas les mêmes contours.

Un monde magistral et dur, un homme qui meurt de vouloir s'échapper par la beauté, un adolescent qui prétend en finir avec la vie sans savoir qu'elle peut décider l'inverse, des femmes qui font fi du quand-dira-t'on pour vivre.
Vivre vraiment libres.
Et tout une série de gens, hommes et femmes et enfants, qui viennent "ricocher" sur le trajet du héros.
Il faut se laisser porter par l'écriture qui n'est pas commune, moyennant quoi on "voit" réellement les paysages et les êtres.
Remarque sur ce commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
l'amour de la poésie, cela a tue le pêcheur Bardur. tout ce roman est imprégné de cet amour, l'écriture lui même est très poétique et pour moi, c'était comme être là dans ce petit bateau de pêche, les personnages prennent vie, je me suis trouvée dans les rue de "la ville" aux cotés du capitaine qui aime les bières et qui n'arrive jamais a préparer son bateau pour quitter le port.je me suis trouvée dans la tempêté de neige et je aimé ces femmes belles et robustes qui supportent les hommes, qui se battent avec le éléments. Le vieux aveugle qui aime les livres mais qui ne peut plus lire, quel malheur!
à tous ceux qui n'ont pas encore lu ce livre, je veux dire: dépêchez vous!!
edda roy
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Feron Béatrice TOP 500 COMMENTATEURS le 10 février 2013
Format: Broché Achat vérifié
Contrairement aux rudes pêcheurs qui les entourent, le Gamin (nous ne connaîtrons jamais son nom) et son ami Bardur ne vivent que pour la lecture.
Au moment où le patron appelle ses hommes, Bardur tente de mémoriser quelques vers du « Paradis perdu ». Pour son malheur.
Ce récit nous entraîne dans un monde de neige et de glace, une atmosphère âpre et sans pitié, des hommes frustes et parfois cruels qui n'acceptent pas la différence.
Mais ces deux cent quarante pages se résument aisément en deux feuilles: d'histoire à proprement parler, il n'y en a pas. Beaucoup de longues descriptions qui se répètent parfois.
Pourtant, l'amour de la lecture et l'incompréhension qu'il suscite de la part des autres est bien mis en valeur et me touche tout particulièrement, car moi aussi, comme le Gamin, je ne vis que pour les livres.
Donc, au final, je peux dire que j'ai aimé.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Avec une écriture soutenue et simple à la fois Stefanson nous fait nous plonger dans ce monde islandais à la rudesse écrasante et belle, comme ces flocons de neige qui viennent tout ensevelir mais prennent modèle sur les ailes des anges. La vie et la mort. La vie malgré tout, ou avant tout.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Cetalir TOP 100 COMMENTATEURS le 29 avril 2012
Format: Poche
Le pouvoir des mots est immense. Ils peuvent soulever les foules, fomenter les révoltes, fédérer un peuple, engendrer tristesse ou moquerie, adhésion ou répulsion' Ils sont aussi le terreau de la poésie et tuer des hommes trop jeunes, trop rêveurs, trop sensibles pour résister au monde glacial, brutal et rude qu'est L'Islande en cette fin de XIXème siècle.

« Entre ciel et terre » est un livre magique, un des grands coups de cœur de Cetalir, un livre hypnotique, entre rêve et réalité. Un livre où les vivants et les morts cohabitent parce que la vie de pêcheurs à la morue, embarqués sur des petits bateaux à rames, à la merci de ces revirements sporadiques météorologiques sur ces fjords glaciaux, ne tient qu'à peu de choses. Il faut l'habilité de capitaines, véritables loups de mer, le recours aux prières, une dénégation totale pour échapper à la mort par noyade qui cependant frappe régulièrement la population islandaise de l'époque.

Mais, on peut aussi tout simplement mourir de froid quand, comme Barour, ce jeune pêcheur trop tendre pour ce métier trop dur, on s'est laissé envouter par la poésie, qu'on a cherché à retenir par cœur avant d'embarquer à trois heures du matin, mal réveillé et mal nourri, au point d'en oublier sa vareuse, ultime protection comme le vent glacial qui arrive du cercle polaire.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?