EUR 23,40
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Epistémologie du placard a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Epistémologie du placard Broché – 9 mai 2008

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 23,40
EUR 23,40 EUR 14,00
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

rentrée scolaire 2017 rentrée scolaire 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Epistémologie du placard
  • +
  • Trouble dans le genre
Prix total: EUR 35,90
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Présentation de l'éditeur

Lorsqu'il fut publié pour la première fois aux Etats-Unis en 1990, Epistémologie du placard devint immédiatement un classique qui, aux côtés des travaux de Judith Butler et de Teresa de Lauretis, posa les termes de la " théorie queer ". À mi-chemin entre les études féministes et les gay and lesbian studies, Eve Kosofsky Sedgwick déconstruit la sexualité comme Butler le genre. Dans cet ouvrage de référence, elle affirme que l'ensemble de la culture occidentale moderne s'articule autour de l'opposition homo/hétérosexuel et que celle-ci affecte les binarismes qui structurent l'épistémologie contemporaine, de savoir/ignorance à privé/public en passant par santé/maladie. S'appuyant sur de nombreux textes datant de la fin du XIXe et du début du XXe siècles (Wilde, Proust, Nietzsche, Melville et James), l'auteur traque l'émergence des nouveaux discours institutionnels médicaux, juridiques, littéraires et psychologiques, qui produiront en miroir les figures de " l'homosexuel " et de " l'hétérosexuel ", au détriment des multiples différences au cœur des sexualités.

Biographie de l'auteur

Eve Kosofsky Sedgwick est professeur émérite à l'Université de New York. Elle est notamment l'auteur de Between Men : English Literature and Male Homosocial Desire (1985), Tendencies (1993) et Touching Feeling : Affect, Pedagogy, Performativity (2003).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par earthlingonfire TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 2 mars 2010
Format: Broché
Dans Between Men, Eve Kosofsky Sedgwick avançait l'idée que les rapports hommes-femmes dans la société américano-européenne depuis la deuxième moitié du 19° siècle sont sous-tendus par des rapports entre hommes. Dans L'épistémologie du placard, elle généralise cette thèse en référant la culture tout entière de cette société aux définitions de l'homosexualité et de l'hétérosexualité. Elle démontre avec une acuité admirable les contradictions de ces définitions, des contradictions qui affectent moins leur périphérie que leur centre même. Les analyses sont fines, percutantes, rigoureuses ; le style est précis, académique, et parfois d'un humour irrésistible.
Ces 260 pages, dont l'importance n'est pas moindre que celle de, au hasard, Les Mots et les choses ou L'Anti-OEdipe, donnent, comme peu, l'impression de comprendre des choses essentielles et qui sans elles nous auraient échappé : sur la société dans laquelle nous vivons, celle qui nous a formés tels que nous sommes et donc aussi sur nous-mêmes. Sa lecture est nécessaire non seulement à tous ceux qui s'intéressent aux questions de genre, aux gay studies et à la queer theory, mais aussi à tous ceux qui s'intéressent à la psychologie, à l'histoire des mentalités, à la culture "occidentale" moderne et contemporaine, etc : bref, à bien du monde.
Et puisque Sedgwick se réclamait d'une pratique de la théorie critique n'excluant pas les prises de position, et donc d'une certaine efficacité en-dehors de l'académie, disons-le tout net : ce livre fait espérer que s'il était lu et ses idées vulgarisées, le monde serait meilleur.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus