EUR 12,99
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
The Eternal Idol a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 19,98

The Eternal Idol

Cet article est actuellement en bon plan
3.7 étoiles sur 5 10 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
32 neufs à partir de EUR 7,59 6 d'occasion à partir de EUR 6,56
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Bon plan sur cet article
Pour retrouver tous nos articles CD & Vinyles en solde et bons plans, cliquez-ici.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Black Sabbath


Produits fréquemment achetés ensemble

  • The Eternal Idol
  • +
  • Technical Ecstasy
  • +
  • Master of Reality
Prix total: EUR 28,86
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (3 octobre 2011)
  • Nombre de disques: 2
  • Label: Sanctuary Records
  • ASIN : B004222UC8
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5 10 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 39.446 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
5:58
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
2
30
5:32
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
4:58
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
4:48
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
3:43
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
5:19
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
7
30
2:06
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
8
30
4:05
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
9
30
6:35
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
10
30
3:38
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
11
30
3:15
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
Disc 2
1
30
5:20
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
2
30
3:40
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
4:16
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
6:47
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
6:28
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
5:17
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
7
30
4:47
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
8
30
4:54
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

ETERNAL IDOL


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Cousin Hub TOP 1000 COMMENTATEURS le 1 décembre 2010
Format: CD
BLACK SABBATH
The eternal idol
(Sanctuary Records)
En 1987, paraît « The eternal idol » qui bénéficie d'une pochette magnifique, inspirée de « L'idole éternelle », sculpture de Rodin. Les descendants de l'artiste ayant refusé que le Sab utilise une photo de cette aeuvre, des mannequins peints et recouverts de boue se prêtent à l'exercice de la séance photo. Et c'est particulièrement réussi ! Parlons du contenu maintenant... Pourquoi Ray Gillen ne chante t-il pas dessus ? Encore une tribulation supplémentaire dans l'histoire du groupe ! La tournée terminée, le petit monde se retrouve en studio, mais le producteur choisi en agace certains. Spitz s'en va, remplacé par Bob Daisley qui choisira de rejoindre Gary Moore. Singer claque la porte à son tour, remplacé par l'ex ELO Bev Bevan (qui déjà avait remplacé Bill Ward lors de tournée « Born again »). C'est un gros bordel (encore plus que d'habitude) et Ray Gillen choisit de rejoindre John Sykes dans Blue Murder, puis Jack E Lee dans Badlands. Il sera remplacé par l'inconnu Tony Martin, originaire de Birmingham. L'édition « deluxe » contient en CD2 les (excellentes) démos de « The eternal idol » avec l'ancienne équipe, donc chantées par Ray Gillen et c'est... fabuleux !! Les versions diffèrent suffisamment de celles qui seront définitivement publiées pour être intéressantes en soi. La voix de Gillen est plus aigüe, Hard FM que celle de Martin, et les solos de Iommi sont souvent différents aussi. Le son est également très bon.
Lire la suite ›
2 commentaires 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Mélomania COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 22 septembre 2014
Format: CD Achat vérifié
A l'origine prévu pour être le premier album de Black Sabbath avec Ray Gillen qui vient d'assurer quasiment toute la tournée Seventh Star, The Eternal Idol finira dans les paluches de Tony Martin, dont le mimétisme vocal avec Ronnie James Dio ne dut pas nuire.

Il faut comprendre que le Black Sabbath de 1987 n'est plus le géant triomphant des années 70. Relevant du départ de Dio, de l'échec commercial et artistique de Born Again avec Gillan, de l'échec commercial de Seventh Star avec Glenn Hughes, du départ de Geezer Butler qui n'y croit plus, du départ de Glenn sur blessure, du départ de Ray Gillen parce que les choses n'avançaient pas, c'est un Black Sabbath qui a vu les galères s'accumuler et auquel plus grand monde ne croit.
Iommi y croit, lui. Et il a raison, Tony. Parce qu'il tient là une belle collection de chansons, et un chanteur capable de faire revivre un passé désormais révolu à quelques auditeurs nostalgiques. Il y croit mais avec, sans doute, un petit fond de rancaeur pour les mauvais choix, la faute à pas de chance, et un peu de jalousie de voir ses anciens vocalistes triompher, qui dans une carrière solo managée par sa compagne (Dio, Ozzy), qui dans la reformation de son groupe légendaire (Gillan avec Deep Purple, quoique là aussi, il commence à y avoir de l'eau dans le gaz). Aussi, après l'essai infructueux du "super groupe" (avec un chanteur star !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Nous sommes en plein milieu des années 80, Tony Iommi maintient Black Sabbath contre vents et marées. Il faut bien reconnaître que le groupe n'est plus vraiment médiatique, l'époque d'Ozzy est lointaine et celle de Ronnie James Dio est une page qui semble bien tournée. Iommi est le seul du Black Sabbath d'origine sur cet album qui s'appelle "The eternal idol".
Il déniche un chanteur inconnu Tony Martin qui a une voix du même timbre que celui de Ronnie James Dio.
Musicalement "The eternal idol" emprunte les recettes des albums "Heaven and Hell" et "Mob Rules".
D'emblée dès le premier titre " The shining" on a droit pratiquement à une resucée du morceaux fabuleux "Heaven and Hell" mais ça tient bon la rampe. On continue encore en terrain conquis avec "ancient warrior" épique et sombre. Iommi nous distille des gros riffs qui tâchent avec "Hard life to love" et un super "Born to lose". Mais aussi il y a un morceau speed "Lost forever" qui forcément se doit à ravir les cages à miel d'un métalleux. Un petit instrumental "Scarlet pimpernel" anedoctique.
Mais surtout les deux meilleurs morceaux "nightmare" avec son tempo médium accompagné de riffs souffrés et le macabre "Eternal idol" digne du Black Sabbath de la grande époque.
Certes ce n'est pas le meilleur Sabbath mais je mets 4 étoiles à cause de ces deux titres que j'ai cités plus haut. Le chanteur n'atteint pas la cheville de Dio mais il s'en tire relativement bien.
Ca ne vaut pas les albums "Heaven and Hell" et "Mob rules" mais c'est quand même du tout bon.
1 commentaire 17 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?