Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Eugène Burnand 1850-1921 : La peinture d'après nature Broché – 30 novembre 2006

Envie d'offrir un livre ? Découvrez les succès de l'année 2017, que nous avons sélectionnés spécialement pour vous !


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 899,99 EUR 70,00

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Eugène Burnand a toujours conçu l'art d'après nature. En d'autres termes, il est peintre naturaliste dans ses dessins, ses gravures, ses illustrations, ses peintures alpestres, historiques ou religieuses. A l'exception de certaines oeuvres de quelques rares collègues, amis, concurrents devenus par la suite des ennemis jurés - comme Gustave Jeanneret ou Ferdinand Hodler -, le naturalisme social, politique, idéologique d'un Zola n'a toutefois pas fait école dans une Suisse romande pourtant très axée sur la vie culturelle parisienne. Si l'oeuvre de Burnand mérite d'être qualifié de naturaliste, c'est surtout à travers ses oeuvres rurales et son métier de peintre, tout entier dédié, par éthique religieuse, à la glorification de la réalité, c'est-à-dire de la Création. Le naturalisme helvétique de Burnand n'en demeure pas moins moderne aux yeux des contemporains, comme le critique de la Gazette de Lausanne qui écrit à propos du Paysan le 2 novembre 1893 : «C'est la nature prise sur le fait et c'est en même temps [...] l'incarnation de la vie campagnarde dans ce qu'elle a de plus élevé et de plus noble. La poésie saine et robuste des champs, la poésie de la terre (qui n'est pas celle de Zola) ont rarement trouvé une expression plus vivante et plus juste.»
Le «style» exprime l'individu dans sa singularité, mais traduit également des choix professionnels, des orientations de carrière. La pratique naturaliste de Burnand s'inscrit dans l'histoire de l'art européen entre 1870 et 1920. Appliquée à l'art du paysage, elle interroge le genre helvétique dominant, le genre national par excellence en cette fin de siècle. Mise en oeuvre dans la peinture historique, elle pose la question de la reconstitution du passé et du regard que l'on peut jeter sur une tranche d'histoire traitée dans un format monumental. Exercée dans le domaine de l'art religieux, elle soulève le problème à la fois artistique et théologique de la visualisation de l'ineffable à travers la figuration du Christ, la question du sens contemporain de la parabole.

Présentation de l'éditeur

Eugène Burnand (1850-1921) est avec F. Hodler un des artistes suisses les plus célèbres dans son pays et en France vers 1900. Comblé d'honneurs, il est aussi F un des plus cosmopolites, partageant sa vie entre la Suisse, Paris, la Provence et l'Italie. A ses débuts parisiens, il pratique le dessin de presse et la gravure pour F édition de luxe, et se spécialise dans Part animalier. Il excelle bientôt dans les scènes rurales, la peinture de paysage, le portrait, avant de s'orienter vers l'histoire et l'art religieux. Fasciné par le rendu réaliste du monde, animé par de fortes convictions, Burnand est une figure majeure de l'art naturaliste à travers ses oeuvres les plus connues : «Le Taureau dans les Alpes» de 1884, «La Fuite de Charles le Téméraire» de 1895 et «Le Labour dans le Jorat» de 1915, brûlé et repeint l'année suivante. Au tournant du XIXe siècle, Burnand est devenu pour les partisans de l'art moderne un contre-modèle, l'exemple même d'un art jugé à tort «photographique». Près d'un siècle plus tard, il est temps de revoir Burnand avec des yeux moins partisans et naïfs : regarder cette peinture d'après nature.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?