Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici. GNOW51 Cloud Drive Photos En savoir plus En savoir plus Cliquez ici En savoir plus En savoir plus cliquez_ici cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
17
Eugène Onéguine
Format: Broché|Modifier
Prix:23,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Prime


le 5 juillet 2014
C'est un livre extraordinaire. Il faut le lire et le relire. Il faut l'offrir.
S'il paraît étonnant au début, on rentre dans le fleuve et on nage.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 9 février 2014
Excellente traduction, elle représente un travail colossal et remarquable. La poésie en vers est restituée, les bouts-rimés en français semblent retrouver la musique de Pouchkine, c'est merveilleux ! C'est la meilleure version française de cette oeuvre à mon avis.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 25 septembre 2015
Quel bonheur de relire un classique comme celui-ci. Cette oeuvre est magnifique. À lire et relire, et relire et relire....
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 15 octobre 2010
Remarquable traduction, accompagnée de celles des passages écrits par l'auteur mais non retenus par lui dans sa dernière édition.
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 5 février 2016
Lire de la littérature russe, c'est entrée de plein pied dans quelque chose de grandiose qui traîne avec lui un pays immense, et une culture immense. Ce roman en vers présente une forme originale qui mérite que l'on s'y penche, et qu'on la découvre.
Ouvrir ses perceptions par le regard russe sur le quotidien nous offre une perspective toute nouvelle, et ô combien salubre !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 12 août 2013
dommage que les passages inachevés ou non publiés soient regroupés à la fin du roman.
je pense qu'il aurait été souhaitable, pour une meilleure lecture et une meilleure compréhension (du texte et de la pensée de l'auteur),
que ces passages aient été incorporés dans le texte à la place prévue
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 29 mai 2010
Légerté, images, force, intensité, babils, poesie, amour, lucidité... Magnifique. Tres belle traduction, et notes tres interessantes.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 13 mai 2013
Traduire la poésie relève de l'impossible car la versification du poète unifie la sonorité et l'expression dans une création de vers-hapax : traduire le poème revient ainsi à en créer un autre. André Markowicz a choisi rien moins que le poème le plus célèbre de la langue russe et s'est contenté, en honnête homme, d'en respecter la structure métrique si singulière (en adaptant le tétramètre ïambique du russe à l'octosyllabe français, au passage), à la rime près (!!!) dans un souci maniaque de perfection. Le lecteur français de sa traduction peut ainsi se représenter le rythme interne du poème tel que le poète l'a voulu, en serrant au plus près l'oeuvre initiale.
Le résultat est confondant et l'éclat poétique de Pouchkine, quoiqu'altéré, transparaît néanmoins dans la mise en français du roman-poème. Les russo/francophones bilingues pourront probablement seuls savourer la qualité de cette traduction. Et si l'on peut regretter une seule chose dans ce livre parfait, c'est de ne pas posséder en vis-à-vis le texte russe initial au moins dans une translittération latine qui rappelle au lecteur francophone le son du vers tel que Pouchkine l'a écrit.
Les amateurs qui se sont frottés à la traduction d'un poème le savent : on peut employer des mois de travail à s'évertuer de traduire une simple strophe, sans garantie de réussite. Alors que penser des quelque cinq mille quatre-cent vers, auxquelles sont adjointes les variantes et les strophes non publiées d'Eugène Onéguine...
L'immense labeur du traducteur a donné le jour à un récit romanesque sans prosaïsme, grave et léger, brutal et fin, ironique et sentencieux qui se lit comme dans un rêve éveillé. Il est ainsi fort possible que la magie du poème russe ait conservé son pouvoir en français, absurdement. Ne pas hésiter un seul instant : un être meilleur sortira de vous-même une fois le livre reposé, votre mémoire s'embellira de souvenirs radieux.
22 commentaires| 31 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 20 mai 2016
Une des plus anciennes (1863) traductions en prose d'Eugène Onéguine, et la seule qui soit encore lisible avec plaisir. Elle comporte bon nombre d'archaïsmes et des inexactitudes. Mais le langage de Tourguenev et Viardot possède une belle harmonie et pas mal d'élégance.
Le texte donne une bonne idée du grand roman en vers de Pouchkine, qu'il est pourtant aussi bien de lire dans une traduction moderne. En vers, celles de Backès (Folio), de Markowicz (Actes Sud) ou de Weinstein (L'Harmattan), en prose, celle de Michel Bayat, très lisible et exacte, qui semble n'avoir pas été rééditée récemment..
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus
le 6 juin 2012
J'ai acheté ce livre pour ma fille qui est en 4ème....
Moi qui ai lu Pouchkine en originale, j'ai été très déçue....
Je comprends que ce n'est pas évident de traduire la poésie, mais là....... je n'ai pas pu lire ce livre, tout le charme de Pouchkine n'y était plus.... la mélodie de son langage, je ne la reconnaissais plus....
A essayer peut être une autre traduction....
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ? Signaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

Le Journal d'un homme de trop
2,05 €
La Steppe
2,00 €
Poésies
13,90 €
Boris Godounov
6,80 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici