• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Europe. Sortir de la cris... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Europe. Sortir de la crise et inventer l'avenir Broché – 13 novembre 2014

5.0 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 19,00
EUR 19,00 EUR 12,99
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Europe. Sortir de la crise et inventer l'avenir
  • +
  • L'économie mondiale 2016
Prix total: EUR 29,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

À l'été 2014, la zone euro ne laisse pas d'inquiéter. En moyenne, dans l'ensemble des pays membres, le PIB par habitant n'a toujours pas retrouvé son niveau de la fin 2007. Quant à l'investissement productif, il a baissé quasi continuellement et se retrouve environ 20 % en dessous du niveau de l'avant-crise. Cette situation déplorable contraste avec les États-Unis. Ceux-ci ont connu une récession plus profonde que l'Europe après le paroxysme de la crise financière. Mais ils ont su rebondir et dépasser largement les niveaux d'activité d'avant-crise par un retour de la productivité sur des rythmes de progression proches du passé, hors la perte définitive due à la crise. Par contraste, la productivité totale de l'ensemble des facteurs de production a baissé en Europe depuis 2007. Notre continent est donc sans conteste le malade de l'économie mondiale.
S'agit-il du déclin inéluctable du «vieux monde» relativement aux forces nouvelles qui se lèvent sur la planète ? Ou bien du vieillissement général de la population, d'une démocratie formelle à bout de souffle et donc incapable de mobiliser les citoyens, d'un modèle social qui ne s'adapte pas aux transformations du monde ? Ou bien s'agit-il plus prosaïquement de la pusillanimité des dirigeants politiques de l'Europe, héritiers d'un beau projet, mais qui n'ont pas l'envergure pour oser lui donner un nouvel élan ? Sans doute un peu de tout cela. C'est en tout cas ce que nous cherchons à découvrir dans ce livre.
Dans un précédent ouvrage, écrit à l'automne 2011 et publié chez le même éditeur, nous avions déjà exploré ces interrogations. La crise de la zone euro était à son paroxysme et la question que nous avions posée était brutale : éclatement ou fédération ? La crise financière de 2007-2008 n'avait pas épargné l'Europe. Ses banques étaient lourdement impliquées dans le lobby international dont les excès et les malversations ont provoqué la crise. Mais le plus important est que ce choc a révélé des failles structurelles beaucoup plus profondes et plus anciennes, qui rendent largement compte de l'impuissance de l'Europe à s'arracher à son marasme. Cette malédiction tient en deux mots : l'incomplétude de l'euro. En effet, l'euro n'est pas seulement la monnaie de la zone qui porte son nom. Il est devenu le socle de toute la construction européenne. Car l'euro est intimement lié à l'unification financière ou marché unique des services financiers. Le retrait d'un pays important de l'euro, ou pire la disparition de l'euro, provoquerait immanquablement des contrôles de capitaux, comme l'a montré le cas chypriote, et donc une régression de la construction européenne.
Dans ces journées cruciales de novembre-décembre 2011, alors que la BCE venait de changer de tête, la question était limpide : les responsables politiques des États membres auraient-ils la conviction et la lucidité nécessaires pour sauver l'euro ? La réponse est venue au premier semestre 2012. Deux décisions majeures ont été prises : la signature d'un traité d'union budgétaire en mars d'une part, le projet d'établir une union bancaire en juin de l'autre. Ce sont des événements considérables, car ils témoignent de ce que les États membres reconnaissent dans l'euro un bien commun qui est le socle de la construction européenne dans son ensemble. Il doit donc être défendu coûte que coûte. Cependant, deux ans plus tard, on constate que ces décisions, pourtant cruciales, n'ont amélioré jusqu'ici ni l'efficacité de la gouvernance politique de la zone euro, ni le cours des économies qui, au contraire, se sont enfoncées dans la crise. Il est nécessaire de comprendre ce qui se passe. C'est pourquoi il était opportun d'écrire ce nouveau livre.

Présentation de l'éditeur

La zone euro inquiète par sa désunion et par l'appauvrissement d'une partie de sa population. Son échec à surmonter sa crise depuis 2010 se répercute sur toute l'Europe. Ne pas se résigner au déclin qu'entraînerait la poursuite du marasme actuel implique de changer de mentalité. Car l'absence de coopération de l'Allemagne pour soutenir la croissance de la zone euro réduit à néant les efforts de rigueur budgétaire des pays, dont la France, parce que les politiques d'austérité étouffent l'investissement productif. Il n'y a pas d'avenir pour qui est incapable d'investir. Il n'y a pas d'élan pour l'investissement innovant dans les pays qui se sont convertis à l'hégémonie de la finance et ont donc promu la rente financière et immobilière aux dépens du travail. L'Europe doit affronter les défis du xxie siècle en retrouvant son autonomie idéologique dans l'esprit communautaire des origines. Ce livre montre le besoin d'une vue de long terme tournée vers deux finalités : reconstruire un contrat social fondé sur un partenariat entrepreneurial et investir résolument dans la transition écologique. Cette ambition politique redonnera aux citoyens des pays membres un sentiment d'appartenance à une communauté plus large. Pour y parvenir il faut renforcer les institutions européennes sur les plans financier et budgétaire. C'est faire de l'euro une monnaie complète, parce que revêtue d'une légitimité démocratique.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Le précédent livre de Michel Aglietta sur l'Europe (le New Deal) n'était pas simple d'accès, même s'il a été lu par d'autres économistes plus mondains dirons-nous, qui s'en sont inspirés pour leurs propres écrits sur l'Europe. Celui-ci a été écrit d'un jet, avec du souffle, une vision et une conviction européenne qui emporte l'adhésion. Les mécanismes de la stagnation actuelle sont parfaitement décortiqués et s’élèvent tout de suite au dessus du débat stérile offre / demande : il faut agir sur les deux versants de l'activité économique avec des horizons temporels différenciés.

Aussi bien les propositions politiques vers plus de fédéralisme, notamment fiscal et budgétaire, que celles de relance de l'investissement autour d'un projet de transition énergétique (sur financement Banque centrale) qui construirait sur les atouts de notre continent au lieu de continuer de regarder accélérer le train chinois et de creuser nos déficits courants à coups d'importations d'énergie fossile, mériteraient d'être au coeur des débats de politique économique, de la politique de l'emploi, de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme en Europe. Mais avez-vous entendu formuler un début de vision dans ce sens parmi les dirigeants européens ? Au lieu de ça, on attend gentiment la prochaine crise de paiement grecque et la prochaine crise financière américaine. D'où l'importance de ce livre visionnaire, lucide, et revigorant que nos dirigeants ou ceux qui en font office seraient bien inspirés de feuilleter. Seul petit bémol: l'étrange mise en page de l'éditeur.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Si Michel Aglietta pouvait être lu et entendu... Parfait pour comprendre comment l'Europe est nécessaire et nécessite des responsables politiques à la hauteur.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus