• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par TUNESUS
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Vendeur américain. CD, DVD, jeux vidéo, disques vinyles et plus! Livraison rapide! Tous les articles garantis!
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Evil Empire [Import anglais] Import, Réservé à un public averti

4.4 étoiles sur 5 11 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
17 neufs à partir de EUR 3,50 10 d'occasion à partir de EUR 2,50 1 de collection à partir de EUR 10,70
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Rage Against The Machine


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Evil Empire [Import anglais]
  • +
  • The Battle of Los Angeles
  • +
  • Rage Against the Machine
Prix total: EUR 28,79
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (16 avril 1996)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Réservé à un public averti, Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B0000029D9
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Mini-disque  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5 11 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 451.352 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
2:30
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
2
30
3:49
Ecouter Acheter : EUR 1,09
 
3
30
4:37
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
5:27
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
3:55
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
2:57
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
5:20
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
8
30
3:36
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
5:50
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
10
30
4:20
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
11
30
3:59
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 

Description du produit

Critique

Le cap du deuxième album est toujours difficile à surmonter d'autant plus quand le premier opus du groupe a connu un succès considérable (qui ne s'est jamais surpris à chanter à tue-tête l'air de « Killing in the name »?). C'est donc avec une pression non dissimulable que la bande à Zack de la Rocha s'est attelée à la réalisation de cet Evil Empire quatre ans après le fameux album éponyme. Le titre d'ouverture, « People Of The Sun », sonne comme l'annonce d'un groupe qui n'a pas rangé son esprit contestataire. Sans aucun doute l'album plus engagé du groupe, les thèmes évoqués seront sujet à discussion dans toute la puritaine américaine (mouvement zapatiste, Vietnam et capitalisme en tête), cette production va pourtant plus loin qu'un simple programme politique.

Même si cet album a déçu un certain nombre de fans, il a rencontré un succès qui ne peut être que le fait d'un groupe de talent (double platine aux USA six mois après sa sortie, puis double platine mondiale un an plus tard, décembre 1997). Evil Empire est plus homogène que son prédécesseur, d'autres appelleront ça de la linéarité pourtant c'est bel est bien un groupe qui a trouvé sa voie qui ici se fait entendre. Les riffs sont toujours aussi efficaces et dénués d'artifices, les lignes de basse sont de plus en plus percutantes et la rythmique basse-batterie d'une efficacité redoutable.

« People Of The Sun », « Bulls On Parade » ou encore « Vietnow » s'imposeront rapidement comme des hymnes incontournables du groupe qui n'est pas révolutionnaire que dans les idées mais aussi musicalement. La déferlante Rage Against The Machine est définitivement lancée grâce à ce deuxième album qui a joué le rôle de confirmation et ainsi converti les plus sceptiques.

Guillaume Mougel - Copyright 2017 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
certains diront de cet album que c'est un brouillon moi je vois plutot un essai tres reussi de melanger hiphop et metal qui il est vrai risque de surprendre tellement il est experimental et heterogene.ratm a eu une longueur d'avance sur son epoque ce qui explique le soi disant echec relatif de l'album. pourtant il n'y a qu'a ecouter People of the Sun ou Bulls on Parades pour comprendre la fougue et l'engagement politique du meilleur groupe des 90's
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 16 juin 2005
Format: CD
C'est le problème quand on fait un disque qui, il faut le dire, change la face du monde musical.
Après, il faut s'attendre à être jugé non pas par rapport à la musique, mais à sa portée. Evil Empire a donc été largement descendu par une grande partie de fans et de médias à sa sortie. Oui mais bon, ils n'allaient pas refaire un séisme général à chaque album non plus. Reste la musique donc.
Et là, il n'y a rien à dire. Evil Empire pouvait choquer car les structures très similaires de tous les morceaux du 1er album éponyme n'étaient plus là: des morceaux plus courts, plus speeds, moins épiques. Par exemple, les brulôts respectifs des 2 albums, Killing In The Name et Bulls On Parade n'ont rien en commun. Pourtant, si Bulls On Parade n'a pas l'aura historique de son prédécesseur, il n'en reste pas moins un titre totalement monstrueux. Comme People Of The Sun, Vietnow (le meilleur de l'album? En live en tout cas, un massacre), Tire Me, Down Rodeo, Without A Face... Oui et ben voilà, comme pour RATM, on se retrouve à citer l'ensemble du tracklisting.
Cet album différent laisse également une place plus grande à la batterie de Brad Wilk, époustouflante d'énergie dévastatrice (à la Dave Grohl?), là où The Battle Of Los Angeles verra Tim Commerford et sa basse prendre les commandes du vaisseau, et, fait incroyable, avec toujours cette grandeur musicale.
Evil Empire est le 2e album d'un tryptique qui, honnêtement, n'a que peu d'équivalents, surtout ces dernières années.
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Benjamin Lab MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 29 juin 2007
Format: CD
Après son premier album éponyme, RATM, en révolutionnant les règles, avait mis la barre très très haut. Dans ces conditions, il est toujours difficile de confirmer, qui plus est sous la pression de l'attente. Et pourtant, enregistré dans des conditions de live pour restituer l'énergie du groupe, "The Evil Empire" demeure un excellent album. Son principal problème, aux yeux du grand public, reste l'absence d'un nombre conséquent de hits tels que 'Bullet in the Head' ou 'Killing in the Name' (malgré la tentative 'Bulls on Parade'). Il n'en reste pas moins que l'on a affaire à un excellent album, composé par d'excellents musiciens. De là à dire qu'il parvient à égaler son prédescesseur, on ne fait que trop rarement deux oeuvres révolutionnaires dans une même décennie...
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Après un premier album réellement génial, nos R.A.T.M. continuent leur petit bonhomme de chemin, en nous livrant ce second opus, qui s'inscrit totalement dans la continuité du premier: effets de guitare hallucinants, rap fulgurant et explosion de violence à la fin de chaque morceau. Le meilleur de sa catégorie (après leur premier album, bien sûr)
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Cassette
Je suis tout à fait d'accord avec les commentaires précédents: si la postérité ne retiendra que l'album éponyme du groupe ricain, on ne peut passer à côté d'"Evil Empire", la deuxième perle signée RATM. L'approche musicale est assez différente du premier opus: Morello repousse les limites de ses effets (l'intro de "Revolver", "People of the Sun", "Year of tha Boomerang")alors que les gros riffs rock se font plus tordus ("Roll Right" ou "Wind Below"). La contestation est toujours aussi violente (les meilleurs textes de Zack de la Rocha sont sur cet album, pas de doutes)et le groove imparable ("Vietnow"). L'alchimie rock/rap fontionne à merveille, et on a vraiment l'impression que RATM s'oriente vers quelque chose de différent. Pourtant, suite à l'échec relatif de l'opus, le groupe se raccrochera désespérement au style qui a fait son heure de gloire sur le premier brulot, en accouchant d'un troisième album rageur. Hélas, il s'enfermera dans le style qu'il a créé et splittera peu de temps après...
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Deuxième album de ce quatuor de rockeur-militants.
Je ne pourrai pas le classer parmi les autres tellement je les aimes, et tellement il est différent.
Beaucoup plus âpre, plus recherché, plus brutal parfois, plus dérangeant d'autres fois. C'est à grand renforts de hurlements que Zack de la Rocha appui les riffs dévastateurs de ce bon vieux Tom Morello, soutenu par le combo rythmique basse-batterie implacable de Tim Bob et Brad Wilk... Du pur concentré de hargne musicale. On peu quasiment sentir la sueur perler sur leur front de guerilleros armés d'instruments de musique rien qu'en écoutant cet album.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus