Acheter d'occasion
EUR 3,99
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Extraterrestrial Live

4.7 étoiles sur 5 9 commentaires client

4 neufs à partir de EUR 35,80 5 d'occasion à partir de EUR 3,99
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Blue Öyster Cult


Détails sur le produit

  • CD (23 février 2009)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: CBS
  • ASIN : B000026DZP
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5 9 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 96.784 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
5:56
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
2
30
5:19
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
3
30
3:39
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
4
30
4:38
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
5
30
5:17
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
6
30
4:50
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
7
30
9:06
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
8
30
6:16
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
9
30
5:03
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
10
30
7:45
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
11
30
8:10
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
12
30
5:20
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
13
30
6:42
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 

Descriptions du produit

EXTRATERRESTRIAL LIVE


Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
6
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 9 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Le troisième live du BOC est l'un des disques live les plus injustement sous-estimés de toute l'histoire du rock. Ce concentré de puissance et de professionnalisme offre un très beau panaché de la carrière du groupe américain, allant des morceaux de bravoure de leurs débuts ("The Red and the Black", "Hot Rails to Hell") jusqu'aux plus tardives et plus subtiles compositions de leur répertoire (l'introduction néo-classique d'Allen Lanier au piano sur "Joan Crawford", l'hommage indirect aux Byrds avec "The Reaper"). On pourrait s'arrêter là et nous aurions eu droit à un bon live, certes moins dense et moins percutant que "On your feet or on your knees", mais un bon live tout de même. Sauf que nous oublierions de faire mention de quatre petits bijoux qui, selon moi, font tout le sel de cette galette à la saveur bien au-dessus de la "moyenne".

D'un côté, deux interprétations aussi bonnes, voire supérieures aux versions studio : "Dominance and submission", "Black Blade" sur laquelle l'entente des musiciens fait merveille et la frappe d'Albert Bouchard à la batterie fait mouche (ses breaks multiples, qui assoient le monologue de l'épée Stormbringer énoncé par Eric Bloom à la talking box, sont à ce titre des modèles d'intelligence, très purs et totalement essentiels !!!) De l'autre, deux morceaux pour lesquels les superlatifs pourraient me manquer. Tout d'abord "Roadhouse blues".
Lire la suite ›
1 commentaire 32 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par DUNCANIDAHO TOP 500 COMMENTATEURS le 17 février 2010
Format: CD
Le problème de cet album, c'est que pour remplacer Albert Bouchard, l'extraordinaire batteur du Blue Oyster Cult (et compositeur très prolifique ("Cities and Flame and rock n'roll", "Hot Rails to Hell"), le band n'a pas trouvé mieux que d'engager un ex roadie pour tenir les baguettes.
Le résultat est loin d'être convaincant, heureusement que le frangin rescapé, Joseph (Joe) Bouchard, tient sa basse d'une poigne de fer mais les vieux standards "Cities on Flame" et "Hot Rails to Hell" justement mais aussi "The Red and The Black" et "Dominance and Submission" souffrent de la comparaison avec les versions studio, ceci malgré la voix toujours aussi terrible et cynique de l'ami Eric Bloom.
Sur les titres plus récents, le Blue Öyster Cult nous rappelle de façon cinglante quelle belle machine de guerre il a pu être : "Joan Crawford" et l'intro de toute beauté d'Allen Lanier, "Roadhouse Blues" où l'invité surprise n'est autre que Robbie Krieger guitariste des Doors (une influence majeure du BOC), "Black Blade", le seul titre où Albert Bouchard est encore présent et bien sur les magnifiques et éternels "Don't Fear (The Reaper) et "Veterans Of The Psychic War" où Donald Roaser (qui les a composé et qui les chante) nous offre ces chorus lyriques et flamboyants qui ont fait sa gloire.
Dommage que le choix du batteur ai été aussi problématique car avec Albert Bouchard il eu été invincible et digne d'être le meilleur live du groupe, entre un "On yours feets or on yours Knees" certe très efficace mais aussi réchauffant qu'un blizzard canadien et un "Some Enchanted Evening" plus chaleureux mais manquant cruellement de titres réellement durs.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Moins connu que les deux "live" précédents("On your feet or on your knees" et "Some enchanted evening") ce "Extraterrestrial Live" (enregistré lors de plusieurs concerts aux States en 80 et 81) ne dépare pas, mais alors pas du tout le corpus live du BOC. Bien au contraire. Les new yorkais livrent un album puissant, chaud comme la braise ; interprétant à peu près chaque facette de leur éblouissant répertoire (en gros : ils balaient l'ensemble de leur carrière, des 1ers classiques tels "Cities on Flame" et "Hot rails to Hell" jusqu'aux nouveautés de l'époque comme "Black Blade" et "Godzilla").
On a même droit à un "Roadhouse Blues" de derrière les fagots avec Robbie Krieger en guest star qui défouraille sérieux avec le Buck. D'ailleurs, puisqu'on en parle, Buck Dharma est dans une forme éblouissante (mais a-t-il jamais livré une performance moyenne ?); ses soli faisant à chaque fois passer le frisson des grands soirs("The Reaper" ; "Vétéran of the Psychic War" en sont deux merveilleux exemples). Eric Bloom, quant à lui, est particulièrement bien en voix, canaille, showman. La rythmique assure grave (même si Albert Bouchard ne figure que sur deux titres, son remplaçant derrière les fûts faisant très bien le job). Allen Lanier colore tout ça avec ses claviers, trouvant des effets plutôt soufflants.
En résumé : ce live me semble incontournable ; que l'on découvre le BOC ou qu'on lui voue un véritable "cult".

13 titres/77 '
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?