Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Eye of the World (Anglais) Broché – 15 février 1990

4.3 étoiles sur 5 19 commentaires client

Voir les 29 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 36,44
Broché, 15 février 1990
EUR 60,98 EUR 4,64
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 10,02 EUR 2,56
CD
"Veuillez réessayer"
EUR 56,06
Cassette
"Veuillez réessayer"
EUR 37,85 EUR 22,31

nouveautés livres nouveautés livres

--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Romur TOP 1000 COMMENTATEURS le 12 juin 2010
Format: Poche
J'ai achevé le tome 10 de l'édition anglaise de La roue du temps (il doit y en avoir deux fois plus dans l'édition française). Comme je ne compte pas faire une critique de chaque volume, l'analyse qui suit jette un regard d'ensemble sur La roue du temps, et pas seulement sur le tome 1.

Les débuts ont une ressemblance très marquée avec le Seigneur des anneaux : le petit village tranquille, les chevaliers noirs sans visage, l'attaque de la cabane de nuit (par des orcs rebaptisés trollocs), la fuite avec une magicienne, la traversée en bac, le grand méchant qui se réveille (au nord et non à l'est)... Mais Jordan affirme progressivement l'originalité de l'univers qu'il construit et qui prend une ampleur et une complexité fascinante au fil des tomes : c'est moins manichéen et politiquement plus complexe que le Seigneur des anneaux.

Autre trait qui se manifeste dans les premiers tomes : Robert Jordan était parti (sans doute) sur une trilogie et les éléments de prophétie initiaux sont rapidement accomplis. Mais le succès de la série et les pistes qu'ouvre sans cesse Jordan pour enrichir son univers l'ont conduit à partir vers 6 tomes, puis douze, puis...
Du coup des incohérences apparaissent. Par exemple le héro (Rand) bien que jeune et inexpérimenté va triompher de Baalzamon présenté comme le plus redoutable des « méchants » dans un duel grâce à quelques cours d'escrimes qu'il a pris auprès d'un guerrier au tome 1.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
J'en suis maintenant au dernier tome paru (le 9ème), et je ne peux m'empêcher d'avoir un coup de coeur sur ce premier tome qui nous ouvre les portes de la "Wheel of Time". Tel le début du SdA de Tolkien, c'est rétrospectivement qu'on apprécie la mise en place de l'univers, des personnages, de l'intrigue de fond. Et on a toujours le regret de la candeur des personnages principaux dans Eye of the World.
Certes, Jordan brode : états d'âmes, compendium vestimentaires. Mais lisez Eye of The world et embarquez vous pour une magnifique saga, qui aura en plus le mérite de vous donner un niveau d'anglais littéraire peu commun =)
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Voici donc le premier tome de WoT. Robert Jordan nous prouve son immense talent.
Cependant, le livre est assez long et on se perd en lassitude dans une course poursuite entre les héros et de sombres créatures qui rappellent étrangement les nazgûls (ou ringwraight) de Tolkien.
Mais après ce léger désavantage, nous assistons à une oeuvre écrite par une main de maître. Le prologue est parfait, la fin excellente, les personnages attachants et admirablement étudiés. les femmes ont une grande profondeur et un grand pouvoir politique ce qui est affirmé dans les tomes suivants.
Robert Jordan nous montre donc que WoT n'est pas une pale copie du Seigneur des Anneaux, et nous voici soulagés.
Quoi qu'il en soit, nous assistons à une formidable aventure épique qui n'en est qu'à son commencement.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Docteur Fox COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 18 février 2002
Format: Poche
Pour moi, la saga wheel of time ne prend son élan qu'à partir du tome 3. Et là ça devient épique.
Ce tome 1 commence un peu difficilement, et ressemble à une pale copie de Tolkien : les petits gars sympas poursuivis par des cavaliers noirs et aidés par une magicienne.
Pourtant, il y a de l'action, c'est épique. Et la fin est fort mouvementée.
L'auteur s'appesentit un peu trop sur une psychologie de bas niveau des personnages qui a l'a fait comparer à la Barbara Cartland de la fantasy. Mais on lui pardonne volontiers tant la magie est haute en couleurs.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 2 juillet 2001
Format: Relié
This must be one of the best books I've ever read. There's always something happening, the characters are very well described and the plot is well laid. I enjoyed the first three or four books of this series very much, but after that I felt it kind of dabbed off. After a while there are too many characters, you loose track, and in 700 pages not much is happening. I'm still hooked though, so I buy the books as soon as they're released, but this is sort of a warning to those who don't like never-ending stories...
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Atahana TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 16 juin 2012
Format: Format Kindle
J'ai entamé ce livre en ne sachant pas grand chose de la trame si ce n'est qu'il y avait de très nombreux tomes et que Brandon Sanderson, auteur que j'apprécie, avait écrit les derniers tomes, l'auteur étant décédé en 2007.

J'ai été charmée par ce livre qui présente un combat classique, à ce stade de la série, du Bien contre le Mal. Les méchants le sont vraiment, les héros sont très jeunes quand débute cette aventure (16/17 ans) et donc assez naïfs et démunis.

J'ai aimé qu'il n'y ait pas un héros potentiel mais plusieurs, amis de surcroît et qui vont chacun devoir probablement suivre leur destinée. Vous avez au choix le berger, Rand, son malicieux compagnon Mat ou Perrin le maréchal-ferrand sérieux. Et les filles ne sont même pas oubliées: il y a plusieurs personnages féminins. Point de place dans cette saga pour les timorées, faibles et sans défense. Les femmes aussi sont des combattantes! Et ça c'est agréable.

Il y a quelques passages un peu longs au départ, le temps de poser l'intrigue et les personnages principaux subissent au départ les péripéties avant de s'étoffer un peu et de devenir acteurs à part entière. Les actions et épreuves s'enchaînent ensuite à un rythme soutenu.

Que dire de plus sinon que j'ai commencé le 2e tome et que j'ai de la sympathie pour beaucoup de personnages, ce qui est pour moi un critère important?
1 commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?