• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Face aux ténèbres: Chroni... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Du N°1 des livres et articles multimédia d'occasion en Europe.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Face aux ténèbres: Chronique d'une folie (Anglais) Poche – 26 octobre 1993

Ce titre fait partie de la promotion 2 livres Folio achetés = 1 livre offert (voir conditions sur la page de l'opération en cliquant ici)
4.3 étoiles sur 5 10 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 6,50
EUR 6,17 EUR 2,08
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Promotion Folio
--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Face aux ténèbres: Chronique d'une folie
  • +
  • Tomber sept fois, se relever huit
Prix total: EUR 13,60
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

"Nous ne croyons pas à l'Enfer, nous sommes incapables de l'imaginer, et pourtant il existe, on peut s'y retrouver brusquement au-delà de toute expression. Telle est la leçon de ce petit livre magnifique et terrible. Récit d'une dépression grave, avec son cortège d'angoisses, d'insomnies, de "rafales dévastatrices", de tentations de suicide, il nous montre pour la première fois ce qu'est réellement cette "tempête des ténèbres" intérieure qui peut frapper n'importe qui à chaque instant, mais peut-être plus particulièrement certains écrivains, ou artistes. Hemingway, Virginia Woolf, Romain Gary, Primo Levi, Van Gogh : la liste de ces proies désignées de l'ombre serait longue. Enfer, donc, comme celui de Dante, douleur sans autre issue que celle de l'autodestruction, état de transe incommunicable que ne soupçonnent pas les autres, pas même les psychiatres. Pourtant, la guérison est possible, on peut en tirer une connaissance nouvelle. Avec précision et courage, le grand romancier qu'est William Styron plaide ici à la fois pour une meilleure compréhension de notre prochain abîmé dans l'horreur, et contre le goût du néant qui nous guette tous." Philippe Sollers. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Quatrième de couverture

«Nous ne croyons pas à l'Enfer, nous sommes incapables de l'imaginer, et pourtant il existe, on peut s'y retrouver brusquement au-delà de toute expression. Telle est la leçon de ce petit livre magnifique et terrible.Récit d'une dépression grave, avec son cortège d'angoisses, d'insomnies, de "rafales dévastatrices", de tentations de suicide, il nous montre pour la premièer fois ce qu'est réellement cette "tempête des ténèbres" intérieure qui peut frapper n'importe qui à chaque instant, mais peut-être plus particulièrement certains écrivains, ou artistes. Hemingway, Virginia Woolf, Romain Gary, Primo Levi, Van Gogh : la liste de ces proies désignées de l'ombre serait longue.Enfer, donc, comme celui de Dante, douleur sans autre issue que celle de l'autodestruction, état de transe incommunicable que ne soupçonnent pas les autres, pas même les psychiatres. Pourtant, la guérison est possible, on peut en tirer une connaissance nouvelle. Avec précision et courage, le grand romancier qu'est William Styron plaide ici à la fois pour une meilleure compréhension de notre prochain abîmé dans l'horreur, et contre le goût du néant qui nous guette tous.»Philippe Sollers.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Léo de MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 14 juillet 2008
Format: Broché
Face aux ténébres, paru en 1990, est à l'origine le texte d'une conférence donnée dans une faculté de médecine psychiatrique. Ce court texte évoque, de l'intérieur et à la première styron2.jpgpersonne, la dépression (nommée parfois 'mélancholie') qui a mené Styron, en 1985, aux portes du suicide. Celui-ci ( ancien marine au physique de cowboy, romancier majeur, polyglotte et francophile) n'a finalement retrouvé le chemin de la paix qu'à l'aide d'une hospitalisation, expérience qui l'a sauvé de ses propres pulsions.

Dans son texte dense, intime et en même temmps pudique, Styron note la 'banalité'de ce mal qui touche a priori tout le monde en général et les écrivains en particulier.

Il rappelle, entre autres, son amitié avec Romain Gary (dépressif et suicidé) et son admiration pour Camus (autre dépressif qui traita philosophiquement de l'idée du suicide, notion qui le tourmentait).

Plus précisèment William Styron cherche les causes de sa maladie et en évoque trois :

1. La perte et le deuil mal vécus. Styron a perdu sa mère à treize ans et il considère la mort du père ou de la mère pendant la puberté comme 'un traumatisme capable parfois de provoquer des dégâts émotionnels virtuellement irréparables'.

2. L'usage inconsidéré de somnifères. Il en cite un particulièrement dangereux, l'Halcion, qui éveille des pulsions suicidaires chez ses utilisateurs.

3. L'alcoolisme.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 25 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Superbe livre sur cette terrible pathologie qu'est la dépression. Tous ceux qui pensent encore en 2015, que se n'est pas une "vraie" maladie qui peut toucher tout le monde et à tout instant, jeunes ou vieux, n 'ont qu'à lire ce livre superbement écrit et comprendront vraiment ceux qui vivent au quotidien cette descente aux enfers.

Ils comprendront aussi qu'il ne s'agit pas de dire à leur proche affecté par la maladie, "qu'il faut pas se laisser aller, qu'il doive y mettre de la bonne volonté, et se bouger" pour s'en sortir.
La dépression est une maladie dont on peut heureusement guérir, et ce livre très noir, le démontre très bien, tout en étant accessible à tous et sait redonner de l'espoir aux dépressifs.

Cette affection est toujours tabou dans notre société au même titre que le suicide, même si les choses évoluent un peu.
Pour ceux qui contestent toujours les bienfaits des médicaments, heureusement qu'ils existent, car cette maladie ne peut que très rarement se soigner sans l'aide de psychiatres ou psychologues, qui sont les spécialistes de cette maladie.

Il est cependant préférable, au vu de la poignante histoire de William Styron, de lire ce livre quand on est dans une période de sa vie plutôt faste, car pour l'avoir lu en pleine dépression, je n'avais pas eu la force d'aller au bout, et je l'ai relu des années plus tard, et c'est à ce moment là que j'ai pu l'apprécier à sa juste valeur.

J'espère que mon témoignage vous sera utile, et n'attendez pas d'être touché par la maladie, pour le lire.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Formidable cette chronique d'une folie, je n'avais encore rien lu d'aussi facile à appréhender que cette "explication" du vécu de cet homme, vraiment très bien écrit et très très intéressant... Enfin pouvoir mettre des mots sur la souffrance en tous cas quelques mots assez parlants pour une maladie si difficile à comprendre tant que l'on ne l'a pas vécue. Merci Mr STYRON
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Celui ou celle qui n'a jamais fait face aux ténèbres ne peut imaginer à quel point elles sont sombres et fétides... Styron, développe dans ses conférences sur la dépression profonde un thème hélas inaccessible aux non soignants ou aux bien portants... Je souhaite à tous ceux ou celles qui doivent un jour comprendre ce qu'il peut se passer dans la tète à ce moment la de se plonger dans cette courte lecture dont non ne ressort pas indemne.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Ce livre est passionnant car il nous fait comprendre ce que ressentent les dépressifs. De par son expérience et ses recherches personnelles, William Styron nous décrit simplement "la tempête sous le crâne" que vivent les malades atteints de "mélancolie". Leur désespérance peut parfois mener au suicide.
C'est aussi un appel à la tolérance face aux malades.
C'est aussi un appel à l'espoir au bout de la dépression: "Et là, nous sortîmes pour revoir les étoiles."
Lecture nécessaire pour communiquer plus efficacement avec un dépressif quand nous le rencontrons. Nous pouvons peut-être lui sauver la vie!
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?