• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le Facteur sonne toujours... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Du N°1 des livres et articles multimédia d'occasion en Europe.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Le Facteur sonne toujours deux fois (Anglais) Poche – 25 mai 2000

4.8 étoiles sur 5 9 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 25 mai 2000
"Veuillez réessayer"
EUR 5,40
EUR 1,00 EUR 0,01

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Le Facteur sonne toujours deux fois
  • +
  • Le Grand Sommeil
  • +
  • La fille du temps
Prix total: EUR 19,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

Chômeur à vingt-quatre ans, Frank Chambers arpente les routes, une petite valise à la main, à la recherche d'un emploi. Il s'arrête à une station-service restaurant. Le patron, Nick Papadakis, qui exploite l'établissement avec son épouse Cora, lui propose un travail. Après avoir aperçu la jeune femme, Frank accepte de rester et devient rapidement son amant. Ensemble, ils décident de tuer Nick.

À sa parution en 1934, ce roman reçut de nombreuses critiques élogieuses. Novateur par son écriture concise et rythmée, le livre l'est tout autant par le choix de son sujet. Cette passion banale entre deux êtres très ordinaires débouche sur un crime dont les mobiles centraux sont l'argent et le sexe. D'un regard distancié, sans porter le moindre jugement moral sur ses personnages, James Cain met en évidence leurs motivations et montre comment l'obsession de la réussite aboutit au naufrage d'individus fascinés par le rêve américain. Ce récit a donné lieu à différentes adaptations cinématographiques, notamment en 1946 avec Lana Turner, puis, en 1981, avec Jack Nicholson et Jessica Lange. --Claude Mesplède

Quatrième de couverture

«J'étais étendu sur elle, nous nous regardions dans les yeux. Nous étions serrés l'un contre l'autre, essayant d'être plus unis encore. L'enfer aurait pu s'ouvrir devant moi alors, je n'en aurais pas bougé. Il fallait que je l'aie, même si l'on devait me pendre pour cela. Je l'ai eue.»

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
7
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 9 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Gwen 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS le 14 mai 2010
Californie, années 30.

Frank Chambers, 24 ans, sans profession, s'arrête dans un restaurant pour y casser la croûte et s'y voit offrir un boulot par son propriétaire, le vieux Nick. Il accepte et s'éprend très vite de la jeune et ravissante épouse de ce dernier, Cora. Commence aussitôt entre eux une liaison brûlante, mais qui ne tarde pas à prendre un tour dangereux. Enflammés par leur passion, Frank et Cora échafaudent en effet un plan diabolique pour assassiner Nick et maquiller sa mort en accident...

Classique absolu du roman noir, ce bref chef-d'oeuvre de James Cain n'a pas pris une ride, comme on dit. Auréolé à sa parution, en 1934, d'un parfum de scandale, il brille encore aujourd'hui par la qualité de son style tendu comme une corde à piano. Cain s'inscrit ici dans la veine "béhavioriste" inventée par Dashiell Hammett quelques années plus tôt dans Red Harvest et surtout The Maltese Falcon. Narré à la première personne, son récit refuse toute psychologie, toute introspection. Les personnages se définissent uniquement par leurs actes, leur comportement.

Le plus curieux, c'est que ce roman qui passa longtemps pour immoral, au point d'être interdit dans certaines librairies, me paraît en réalité éminemment moral, ou du moins éminemment objectif dans sa description des travers humains. Prône-t-il l'adultère? Bien sûr que non! Le meurtre? Encore moins!
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
C'est un classique de la littérature "romans noirs" américaine. Il ne faut pas chercher dans ce récit une once de moralité, on ne la trouvera pas (si ce n'est dans le dénouement final).
Franck Chambers qui est un type qui ne reste pas en place arrive à cette auberge de bord de route qui fait aussi station service. Il s'éprend très vite de la femme de son patron et celle-ci se jette dans ses bras à corps perdu. L'instabilité des personnages, le récit lapidaire, les phrases chocs nous annoncent déjà que l'affaire n'aura d'issue que dramatique.
C'est un exercice difficile que de faire simple, presque sec, sans fioriture. James Cain y parvient. Même si la façon dont ses personnages s'en sortent au début est un peu alambiqué (eh oui, il faut s'accrocher pour comprendre les systèmes de la justice américaine, qui plus est, lorsque les assurances s'en mêlent), il règne une sorte de malaise entre aversion pour les personnages et empathie.
Un roman magnifique, qu'il faut lire lentement car les 150 pages sont avalées d'un coup. C'est un régal pour les amateurs de vrai roman noir (et ceux qui en aiment les adaptations noir et blanc du cinéma hollywoodien).
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
Ce livre est extraordinairement bien écrit .
On ressent les émotions , on visualise les scènes . Avec un peu , on sentirait l'air chaud .
L'intrigue est peu originale mais elle illustre parfaitement le scénario délictueux imaginé par deux ètres viles et affectés de cette bétise souvent à l'origine du délit . C'est très réussi !!!!
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
J'ai vu le film (version avec Jack Nikelson), je voulais lire l'oeuvre originale.
c'est vraiment un classique de la littérature américaine. Livre très rapide a lire (150 pages). Bref un bon petit moment.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Frank Chambers écrit son histoire. Après avoir erré longtemps de ville en ville dans la Californie et au Mexique, le narrateur arrive dans une gargote située à quelques kilomètres de Los Angeles, ayant pour enseigne la « Taverne des Chênes-Jumeaux ». Il y est accueilli par un couple qui, en échange d'une pension complète, lui propose de travailler pour eux. Chambers, qui a des notions de mécanique, y répond favorablement et s'engage auprès de Nick Papadakis dit Le Grec et de son épouse Cora à faire un travail de mécano dans la station-service attenante au restaurant, station-service dont le couple a aussi la charge. Mais la vie en communauté a ses revers. Peu de temps a passé lorsque le narrateur et Cora s'éprennent l'un de l'autre. La jeune femme avoue haïr Le Grec et n'a d'yeux que pour son « beau vagabond ». Tous deux rêvent de s'offrir une nouvelle vie, ailleurs, et pour ce faire, décident de tuer Le Grec en maquillant le meurtre en accident : Cora devra assommer son mari au moment où celui-ci prendra son bain, puis le maintenir sous l'eau afin de le noyer...
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?