• Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 1 à 3 semaines.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par neufoudoccaz
État: D'occasion: Très bon
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La Faille Broché – 7 février 2013


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 21,00
EUR 7,77 EUR 0,59
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Romans et littérature
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Un petit papa avec un grand sourire

Il était allongé dans son fauteuil de relaxation, à peine assez lucide pour sentir le rêve affleurer à sa conscience. C'était l'un de ces rêves beaux et purs où il retrouvait la jeunesse et la certitude que ses amis, les défunts, les disparus, ceux qui avaient décidé de couper les ponts, étaient en réalité restés à ses côtés depuis le début et n'avaient cessé de l'aimer. Un fragment du rêve frémit et il distingua la bouche et les pommettes d'une femme affectueuse qui se pencha vers lui avec un sourire. La sonnerie du téléphone perturba son état de veille vulnérable et s'abîma dans le rêve en suspens. Sa femme avait réglé trop fort le volume du répondeur et la machine l'agressa avec un rugissement terni qui prit la forme d'une voix familière, celle de son ami Norman.
Partagé entre l'agacement d'être réveillé et la gratitude de recevoir, enfin, un coup de fil, il se leva. Il décrocha le combiné : le répondeur émit un bruit strident à l'autre bout de la ligne. Poussant un juron il malmena les boutons au hasard et maudit ses doigts engourdis. Agacé, il salua Norm, puis il l'entendit annoncer, plus grave qu'à l'ordinaire : «J'ai vu le numéro de Self avec Kitty dedans.»
Il attendit la suite. Comme rien ne venait, il demanda :
«Hein ? Le numéro de Self ? C'est quoi, Self ?
- Bon Dieu, Stew, j'étais certain que tu l'avais vu. Du coup je me sens gêné.»
Le rêve palpita une dernière fois avant de s'estomper. «Gêné de quoi ?
- Ma fille est abonnée à ce magazine, Self. Ils ont publié un article que Kitty a écrit sur les relations père-fille et elle, eh bien, elle a parlé de toi. Laurel me l'a montré.
- Merde.
- C'est ridicule que tu apprennes ça de ma bouche. Je croyais...
- C'est méchant ?
- Non, elle ne dit rien de méchant. Mais je ne vois pas où elle veut en venir. Et je me demandais ce que tu en pensais.»
Il raccrocha et retourna dans le séjour, tiré définitivement du sommeil. Sa fille, Kitty, vivait en Caroline du Sud, elle travaillait chez un marchand de disques d'occasion et fabriquait sur commande des statuettes d'animaux. Elle n'avait jamais rien écrit, aux dernières nouvelles, pourtant les faits étaient là, elle avait publié un article qui parlait de lui dans un magazine diffusé aux quatre coins du pays. Il s'accouda au rebord de la fenêtre ; l'air qui rentrait à l'intérieur rafraîchit ses aisselles. Dehors, le chien minuscule des Starling arpentait le trottoir avec un zèle exagéré, prêt à aboyer contre le premier passant venu. Peut-être chantait-elle ses louanges dans l'article et sa timidité l'empêchait-elle de se dévoiler. Hypothèse peu vraisemblable. Kitty était réservée, certes, mais pas timide. Elle manquait de tact, elle avait tendance à devenir agressive. Et les doutes qui l'étreignaient amplifiaient cette agressivité.

Présentation de l'éditeur

Un homme et une femme se rencontrent dans un avion. La conversation tourne à la confidence, voire à l'aveu. Un père découvre qu'il ne comprendra jamais sa fille, tout comme son propre père était resté pour lui une énigme. Un soldat à peine revenu d'Irak cherche obstinément son chien : la nuit, il traverse les champs l'arme au poing, se protégeant ainsi d'ennemis imaginaires.

D'une écriture précise, Mary Gaitskill met à nu le malaise latent dans chaque situation, la tension sexuelle, la domination sociale qui affleurent sous le vernis de l'apparence. " Pensée et émotion, chair et flux électrique " se mêlent dans ce recueil de neuf nouvelles. Proche de Joyce Carol Oates ou de Joan Didion, son style incisif révèle des personnages en équilibre instable, qui tentent de négocier avec leurs failles.

Née en 1954, Mary Gaitskill est considérée par plusieurs générations d'auteurs américains comme une icône littéraire et une nouvelliste de talent. Elle a également publié deux romans, dont Veronica, paru aux Éditions de l'Olivier en 2008.


Traduit de l'anglais (États-Unis) par Madeleine Nasalik.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoile

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?