Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_TPL0516 Cliquez ici En savoir plus En savoir plus cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles
19
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
18
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: HD DVD|Modifier
Prix:66,46 €+ 2,79 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 mars 2017
J'avais déjà le DVD et j'ai voulu profiter de l'amélioration du Blu-ray et je ne regrette pas.
Indispensable à tous les fans, surtout depuis la disparition de Glenn.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 août 2013
Je possédais le dvd , mais avec le blue-ray l'image gagne en qualité et surtout la bande sonore est valorisée par le son surround.
Quant au concert , c'est extraordinaire - le meilleur live que j'ai vu tellement les artistes sont au top de leur art .
Réaliser un concert d'une telle qualité musicale est fantastique , les morceaux sont interprétés comme en studio sinon mieux.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Attention : concerne le Blu-ray uniquement.

Chacun a une ou plusieurs bonnes raisons de détester les Eagles.

Au choix :
- Ils ont perverti la musique country, obtenant avec leur musique formatée grand public, le succès qu’auraient mérité Poco, Flying Burritos , voire Warren Zenon ou Gene Clark et ils ont duré plus longtemps que les surdoués de Buffalo Springfield, des Byrds ou Jackson Browne…
- Ce n’est pas un groupe de rock qui sent la sueur et la testostérone et ils jouent des ballades avec plein de choeurs, c'est tout mou du genou ;
- Ce n’est pas un vrai groupe, mais une marque commerciale déposée avec 2 patrons (Glen Frey et Don Henley) qui remplacent, sans état d’âme, les partants (Randy Meisner, Bernie Leadon, Don Felder) et continuent comme si de rien n’était ;
- Ils sont le symbole de l’hédonisme et de la décadence californiens ;
- Leurs concerts se contentent de reproduire sur scène leurs disques studio et sont ennuyeux ;
….
Tout ça n’est pas faux.
J’ajouterai au vu de ce concert, un grief supplémentaire : ils ont rendu Joe Walsh assez ridicule (oui, l’homme du James Gang, celui qui a donné à Townshend la Gretsch Chet Atkins avec laquelle ce dernier allait composer Who’s Next –info quasi confirmée dans son autobiographie récente d’ailleurs). Je n'évoque pas son jeu toujours inspiré, en particulier au Bottleneck.
Mais son look !
Joe Walsh a toujours eu un sens de l’esthétisme particulier et beaucoup d'humour, mais là, ça frôle les sommets du mauvais goût. Les cheveux teints comme un queer, il arbore en 1ère partie une chemise bleue à rectangles jaunes épouvantable avec un costume-baskets, puis par la suite, un pantalon ( ?!) de pyjama horrible. Je ne parle même pas du casque de chantier qu’il arbore à un moment…Ce genre d’exhibition qui ferait passer Axle Rose pour un dandy, devrait être interdite par la Convention de Genève.

Est-ce que ce préambule un peu long signifie qu’il faut fuir ce Blu-ray ? Que nenni et voici pourquoi.

Le concert filmé ici est celui qui a été enregistré au Rod Laver Arena de Melbourne les 14, 15 et 17 Novembre 2004 et déjà sorti en 2005, en double DVD. Comme le titre l’indique, il s’agit d’une tournée d’adieux (sachant que le groupe est censé s’être séparé en 1980, ça fait sourire). Le line up est composé de Don Henley (batterie, percussions, guitare et chant), Glen Frey (Guitare, chant, claviers), Timothy B. Schmit (Basse et Chant) et Joe Walsh (guitare et chant).

Ils sont accompagnés aussi et entre autres, de Scott Crago,un batteur complémentaire qui remplace à plusieurs reprises Don Henley quand il chante sur le devant de la scène, d’un guitariste, Steuart Smith et d’une section de cuivres qui donne aux chansons connues, une tournure intéressante car inhabituelle.

Les titres joués ce soir là sont pour la plupart en or massif : "The Long Run", "New Kid In Town", "Wasted Time", "Peaceful Easy Feeling", "I Can't Tell You Why", "One Of These Nights", "Lyin' Eyes", "In The City", "Tequilla Sunrise", "Take It to the limit" (la voix de de tête de Meisner manque un peu à ce moment là)…suit une série de chansons issues de la période post “The Long Run” ou des efforts solo des uns et des autres. Ressortent particulièrement “Walk away” , “Life’s been Good” (malgré le casque de chantier) et “Funk # 49" de Joe Walsh (en dépit de son pyjama Jimmy Clegg style).

Et puis c’est à nouveau l’avalanche de tubes : "Heartache Tonight", "Life In The Fast Lane", "Hotel California" évidemment pour terminer en rappel sur “Take It Easy” et "Desperado”.

Au total, une trentaine de chansons, illustrant à la fois le talent mélodique incroyable de la bande et leur totale maîtrise instrumentale et harmonique (ces voix !). De ce point de vue, c’est une vraie leçon de professionnalisme. Les versions ne différent pas énormément des originales, mais on évite le copier-coller décevant de l’"Eagles Live" de 1980.

Les images sont proches de la perfection et font honte à beaucoup de concerts filmés, même plus récents. Les gros plans sur les belles austral…euh, sur les musiciens, nous placent au cœur du spectacle. L’éclairage est somptueux et la définition est à la fois précise et chaleureuse.

Mais c’est le son qui justifierait à lui seul l’achat de ce Blu-ray : DTS HD MA en 5.1 (pas essayé la stéréo PCM) pour une plongée dans la fosse où la basse de Timothy B Schmit fait trembler le casson de graves dès les 1ères notes de "The Long Run". La spatialisation est exemplaire (même si à un moment, une percussion semble s’être égarée sur une enceinte arrière). Remarquable et profondément immersif.

Le livret d’une douzaine de pages donne uniquement les informations relatives aux crédits, avec les photos des 4 du noyau dur du groupe.
Le bonus d’une douzaine de minutes se compose d'interviews des 4 Eagles (en VO uniquement). Bof !

Si vous êtes résolument allergique aux Eagles, laissez tomber.

Par contre, si vous êtes prêts à ne voir et entendre, que des musiciens au sommet de leur talent, oubliez les étiquettes et foncez !

Il ne faut pas être dupe et on aimerait parfois que les musiciens perdent le contrôle et délivrent un son bien sale et sauvage, mais ce n'est pas le genre de la maison et en l'état, on peut quand même se faire vraiment plaisir.

Par les temps qui courent....
11 commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 juillet 2013
Que cela fait du bien au vu de la grisaille musicale actuelle, de voir sur scène pendant plus de deux heures un groupe comme les Eagles. Les tubes s'enchainent avec un son magnifique te une une image qui ne l'est pas moins. Et qu'elle pêche les papis rien à envier aux groupes de boutonneux qui se la pètent avec la guitare aux genoux. Bref ! prenez le sans réfléchir et vous m'en direz des nouvelles.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juin 2013
Il n'y a pas de mot pour désigner un tel chef d'œuvre. Les images sont exceptionnelles et le son plus qu'à la hauteur, c'est peu dire. Parfait et extrêmement professionnel, presque trop ! Je les avais vu à Paris dans les années 90. Les Eagles n'ont pas beaucoup changé tout compte fait depuis ce temps avec un Joe walsh toujours aussi excentrique (si ce n'est plus), un Glenn Frey fascinant qui respire peut-être un peu trop la réussite de ce groupe (peut-on lui en vouloir ?), Timothy B Schmit et Don Henley intemporels, toujours aussi humbles ces deux-là. On aime ou on n'aime pas ! Mais il faut avouer que ce savoureux cocktail rend toujours une harmonie vocale magnifique et inspire des images de désert californien où passe de temps en temps un air de country. Don Felder pourrait nous manquer mais Steuart Smith est impressionnant et mérite amplement sa place dans le groupe mythique. A quand un Farewell Tour en France !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 août 2013
Qualités musicale et technique sont présentes. Mais...ça manque de chaleur. Parfois, j'ai l'impression d'assister à une émission de variété de l'ORTF. Ceci dit, je ne regrette pas cet achat et me repasserai ce concert.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2013
Fervent adepte des EAGLES en concert depuis la découverte du splendide DVD DTS de 1995 HELLS FREEZE OVER.
Ce blu ray m'a enthousiasmé du début a la fin pendant plus de 2h30.Quelle claque au niveau de l'image, le son admirable malgré trop de présence des voix surround.

Ce concert nous prouve la qualité de ce groupe mythique malgré l'abscence de DON FELDER le guitariste.
La nostalgie nous prend aux tripes au fil des chansons en se remémorant le parcours et les tubes des débuts comme Hotel California et bien d'autres.
A découvrir d'urgence........
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juin 2013
Je possédais ce concert en version DVD normal et il y a vraiment un plus au niveau du grain de l'image avec la version Blue Ray.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2013
Ce BluRay est vraiment une très bonne surprise! Un vrai régal! Le son est excellent en PCM stéréo et en DTS 5.1. L'image est d'excellente qualité aussi. Bien sûr ce n'est pas Lady Gaga! Mais ici, le public est venu pour la musique. Pas pour le spectacle ou le light show. Un vrai plaisir de bout en bout. (sauf pour certains qui écoutent la technique avant d'écouter la musique...(voir 1 étoile))
Je recommande vivement ce BluRay à tous les fans d'Eagles et aux autres! Encore mieux que "Hell freezes over"!
33 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2017
Petit feedback... Comme tout le monde je connais le titre mythique Hôtel California. Passionné de Hi-Fi et de Home Cinema, j'ai acheté en son temps le DVD Hell Freezes Over. L'intro de Hôtel California était alors une référence pour les graves et notre cher caisson (les connaisseurs s'y retrouveront). Et très honnêtement, c'est en écoutant ce DVD que j'ai réellement découvert ce groupe. Je suis tombé sous le charme de leur musique, rock un brin folk. C'est donc tout naturellement que j'ai acheté le DVD Farewell One Tour lors de sa sortie : Hello Freezes Ever est très bon, mais on franchit un cran supplémentaire. Mais qu'elle ne fut pas ma déception de constater que le DVD est... double ! Aïe !!! Obligé de se lever du canapé, changer le disque puis se plonger à nouveau dans ce moment d'extase. Alors vous allez me dire, rien de mal à cela. Certes, mais ça casse l'ambiance tout de même. Je me suis donc résolu à acquérir le Blu Ray. Et là, bonheur ! Tout est sur un seul disque, ce qui contribue grandement à vivre le concert comme si j'y étais.
D'un point de vue technique à présent, la piste DTS-HD Master est un poil plus précise, plus dynamique et moins criarde sur les arrières. Cependant pas de quoi enterrée la piste DTS du DVD, déjà de très bonne facture. Ces propos concerneront les puristes, déjà bien équipés en matériel pour la restitution sonore.
Je crois que l'essentiel à retenir à près tout, c'est que le DVD comme le Blu Ray, c'est de la balle à tous les étages. Que vous achetiez l'un ou l'autre vous ne serez pas déçu.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)