1 d'occasion à partir de EUR 331,58
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 7,99

Fate of Nations [VINYL] [UK Import] Import

Découvrez la promotion tous les vinyles à -10%* avec le code VINYLE10 (offre reservée aux produits vendus et expédiés par Amazon.fr)
4.5 étoiles sur 5 8 commentaires client

1 d'occasion à partir de EUR 331,58
Tous les vinyles à -10%* avec le code VINYLE10
Découvrez notre promotion vinyles à -10% avec le code VINYLE10 (Offre réservée aux produits vendus et expédiés par Amazon.fr, voir conditions) Cliquez ici

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Robert Plant


Détails sur le produit

  • Album vinyle (1 mai 1993)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Fontana
  • ASIN : B000053LK5
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5 8 commentaires client
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
jetenais à réhabiliter cet album très bon et bien ficelé. Ce n'est pas du commercial, mais quel plaisir !!! Robert Plant et ses comparses concoctent une galette qui suinte les influences. A la fois très ancré dans les sonorités 90's, il rappelle les 70's, tout en ameutant des sources venues d'Orient. "Calling to you", hymne heavy ouvre le bal. C'est vif, puissant et Percy n'a rien perdu de sa superbe !!! L'album enchaîne sur une première partie très pop. Robert déballe quatre jolies balades rock, de "Down to the sea" à "29 palms". La suite est plus nerveuse et revient dans le hard. "Memory song" nous fait découvrir un très habile Mickael Lee à la batterie, si bien qu'on sent les influences Zeppelinniennes remonter, vu que le jeu du jeune premier s'approche du dieu Bonzo !!! "If i were a carpenter" rappelle le pan folk du grand dirigeable. Percy est toujours aussi touchant quand il s'agit de susurrer de tels odes !!! "Colours of a shade" est encore plus inscrite dans l'héritage. Planante, cette balade folk rappelle un "Battle of evermore". "Promised land", furieusement bluesy descent en droite ligne d'un "When the levee breaks". Percy s'arrache au micro et à l'harmonica, la batterie est efficace et les solos de Macmickaël, accompagné de Francis Dunnery et Robert Plant lui-même sont furieusement jouissifs !!! "The greatest gift" a des sonorités Pink Floyd au niveau des guitares. Très beau slow, très 90's, plein de nostalgie et quel solo de Mac Mickaël encore !!! L'album se termine sur deux hymnes politiques. "Great spirit", très buesy avec des solos de folie d'un Mac Mickaël terriblement efficace.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Melomaniak COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 15 octobre 2014
Format: CD
Bien remis du triomphe Manic Nirvana, 3 ans, il a pris le temps, Robert Plant revient avec des envies plus acoustiques et plus ou moins la même équipe dans ce qu'on peut, aujourd'hui, percevoir comme une étape essentielle dans les retrouvailles avec Jimmy Page et, plus généralement, la tonalité worldo-folkisante qu'a pris sa carrière depuis et le rapprochement jamais aussi logique qu'on peut faire de l'album avec l'ex-formation du vocaliste.

D'ailleurs, il n'y a qu'à regarder le line-up pour se convaincre rétrospectivement qu'on y est déjà presque. A l'exception de Porl Thompson (et de Jimmy Page évidemment) on y retrouve tous les musiciens qui participeront à l'ossature du faux-Zeppelin de No Quarter. Et ça s'entend aussi dans le son avec, en introduction de l'allbum, les deux chansons les plus zeppeliniennes de tout le répertoire de Robert Plant, Calling to You et Down to the Sea, la première reconvoquant l'outil riff au menu, la seconde explorant les flaveurs orientales qui peupleront bientôt la relecture du répertoire de Led Zeppelin par ses deux figures de proue historiques. Et ce n'est pas qu'un compromis à ceux qui veulent que Robert refasse ce qu'il faisait si bien, il y a si longtemps comme le prouve, plus tard dans l'album l'excellent hard rock Memory Song (Hello Hello) ou le blues rugueux Promised Land.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Album saisissant de par la richesse de son instrumentation et l'energie qu'il peut déployer. Cet album regorge de petites pépites, et nous rappelle par moments de la beauté du Dirigeable..

Très belle reprise de Tim Hardin dans "I'm a Carpenter"...

Du grand Robert, comme a son habitude.
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Après un "Manic nirvana" bien tranchant mais trop peu inspiré, il fallait redresser la barre et trouver un équilibre entre claviers et guitares, puis surtout regagner le chemin de la mélodie.
"Fate of nations" est effectivement un condensé de tout ça, alternant les compositions assez faciles d'accès comme les radiophoniques "I believe" ou "29 palms" mais aussi plus rock comme "Promised land" ou "Come into my life". Sans oublier l'émouvant "The greatest gift" ou l'ambiancé "Great spirit".
Pas de titres vraiment faibles, et c'est une bonne surprise ... quelques morceaux peuvent être un peu en dessous des autres mais c'est selon les appréciations et préférences de chacun.
On peut alors penser à "Calling to you" dont le refrain est un poil lassant, un "Down to the sea" qui ne décolle pas vraiment, un "Colours of a shade" qui laisse un peu froid ou encore un "Network news" presque moyen ... mais encore une fois ce n'est qu'un avis personnel.
"Fate of nations" est de toutes façons certainement le plus abouti de la carrière solo de Robert Plant, ce dernier contenant un large éventail de compositions pouvant satisfaire tout le monde.
On pense notamment aux réfractaires de sa période prédominée par les claviers, pourtant bien inspirée sur bon nombre de compositions.
"Fate of nations", s'il n'atteint pas le niveau maximal de notation s'en rapproche toutefois fortement, lui permettant d'accéder au podium des oeuvres de l'ex-dirigeable.

Mes titres préférés : "Promised land", "29 palms", "Come into my life", "The greatest gift".

Note : 16/20
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?