1 neufs partir de EUR 59,96
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Femmes en exil, mères des camps : Elisabeth Eidenbenz et la Maternité Suisse d'Elne (1939-1944) Relié – 21 juillet 2008

5.0 étoiles sur 5 2 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 59,96

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

LA MATERNITÉ SUISSE D'ELNE (1939-1944)
Quelle histoire pour la Maternité Suisse d'Elne ?

De novembre-décembre 1939, jusqu'à Pâques 1944, ce sont officiellement 597 enfants qui naissent à la Maternité Suisse d'Elne et plusieurs dizaines qui sont accueillis dans sa pouponnière. De nombreuses femmes victimes de la guerre, des exilées espagnoles, des réfugiées du Nord de l'Europe fuyant les avancées de l'armée allemande, des Françaises indésirables pour le régime de Vichy, des Juives persécutées, des apatrides internées dans les camps y font des séjours réparateurs dans un climat de bien-être et de réconfort. En somme un millier de femmes et un millier d'enfants y résideront.
Se confondent à l'évidence l'oeuvre accomplie dans cet établissement, incarnation de l'aide apportée par les associations humanitaires suisses en France et le rôle d'une femme d'exception, Elisabeth Eidenbenz, jeune institutrice helvétique alors âgée de 26 ans, animée du désir de mettre ses forces à disposition d'autrui. Répondant à l'appel d'une organisation civile d'aide humanitaire, elle porte assistance aux populations espagnoles réfugiées en France à l'issue de La Retirada, exil qui marque la fin de la guerre civile d'Espagne (1936-1939). Des femmes et des enfants sont alors reclus dans des camps d'internement, dits de concentration, véritables lieux de désolation sur les plages du Roussillon. Elisabeth procède à l'installation d'une maternité, à Elne, dans un château de la fin du XIXe siècle laissé à l'abandon. Entre les murs de cet édifice, elle développe une action très spécifique d'assistance aux populations en détresse des camps, une action qui s'amplifie au long des tragédies du second conflit mondial.

«Un nourrisson n'avait pas de lait et pleurait de faim jour et nuit. Quand il était épuisé d'avoir tant pleuré, il s'endormait et sa mère le serrait contre son corps. Les couvertures qu'ils avaient, étaient encore trempées des jours si durs de février. Quand le soleil sortait, elle enterrait l'enfant dans le sable en ne laissant sortir que sa petite tête. Le sable faisant office de couverture. Mais après quelques jours le bébé est mort de froid et de faim. Moi j'étais enceinte et l'idée de penser que mon enfant allait naître dans cet enfer me désespérait.
Quelques semaines plus tard, dans le baraquement de l'infirmerie, j'ai trouvé Elisabeth Eidenbenz, ou plutôt c'est elle qui m'a trouvée. Elle m'a proposé d'accoucher dans une maternité qu'elle dirigeait, située à Elne, ici même dans le Roussillon. Le jour ou mon fils est né dans la salle d'accouchement de la maternité, je n'ai pu retenir mes larmes. Tout le monde pensait que je pleurais d'émotion, mais j'étais la seule à savoir que je pleurais en pensant à l'enfant enterré dans le sable de la plage d'Argelès.»

Mercé Domenech, exilée, réfugiée espagnole internée au camp d'Argelès.

Biographie de l'auteur

Tristan Castanier i Palau est doctorant en histoire contemporaine, il prépare une thèse sur l'Aide humanitaire suisse dans le Sud de la France 1939-1944. Le présent ouvrage est le fruit de plusieurs années de recherche qui l'ont mené d'Elne à la rencontre d'Elisabeth Eidenbenz à Vienne en Autriche, en passant par une étude approfondie des fonds d'archives helvétiques. Il est membre du groupe de pilotage du projet Maternité Suisse d'Elne, en charge des recherches historiques.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Relié
Un très beau livre, très bien écrit, et surtout très clair. Les photos prises par Elizabeth Eidenbenz viennent parfaitement s'intégrer au texte qui loin de ressembler à une thèse universitaire, tout en en gardant la précision, relate les événements ayant contribué à la création de la Maternité.
L'auteur ne tombe jamais dans le pathétique et a su par ses explications, retranscrire la dignité des personnes des camps, comme celle d'Elizabeth Eidenbenz.
A lire et à faire lire absolument.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié Achat vérifié
Le format est un peu grand, mais ce livre est magnifique nous beigne dans l'atmosphère qui régnait pour ces nombreuse femme qui ont trouver refuge dans cette "maternité suisse"
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique