• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Le Fil des souvenirs a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Le Fil des souvenirs Broché – 18 avril 2013

4.2 étoiles sur 5 54 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 22,50
EUR 19,45 EUR 3,49
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Le Fil des souvenirs
  • +
  • La Ville orpheline
  • +
  • Une dernière danse
Prix total: EUR 38,70
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Extrait

Mai 1917

Derrière le pâle voile de brume, la mer scintillait. Sur terre, la ville la plus animée et cosmopolite de Grèce vaquait à ses occupations. Thessalonique offrait une variété culturelle éblouissante. La population se composait en parts presque égales de chrétiens, de musulmans et de juifs, qui coexistaient et se complétaient tels les fils tissés d'un tapis oriental. Cinq ans plus tôt, Thessalonique avait quitté le giron de l'Empire ottoman pour entrer dans celui de la Grèce, ce qui ne l'empêchait pas de rester le royaume de la diversité et de la tolérance.
Les couleurs contrastées de ce mélange ethnique, riche et savoureux, se reflétaient dans la diversité du défilé vestimentaire : il y avait des hommes en fez, en panama, en feutre ou en turban. Les juives portaient des vestes traditionnelles doublées de fourrures ; les musulmans, de longues tuniques. De riches Grecques en tailleurs sur mesure inspirés par la mode parisienne offraient un contraste saisissant avec les paysannes aux tabliers et fichus ornés de somptueuses broderies, venues de la campagne environnante pour vendre leur production. La ville haute était majoritairement occupée par les musulmans, le bord de mer, par les juifs, tandis que les chrétiens occupaient les faubourgs. Toutefois, il n'y avait aucune ségrégation, et les trois cultures se mêlaient dans tous les quartiers.
Accrochée aux pentes s'élevant depuis le gigantesque arc que dessinait la côte, Thessalonique ressemblait à un immense amphithéâtre. Tout en haut, à l'endroit le plus éloigné de la mer, une muraille marquait la limite de la ville. Depuis ce point de vue, les édifices religieux dominaient le reste : des dizaines de minarets se dressaient vers le ciel comme autant d'épingles sur une pelote, les dômes en tuiles rouges des églises et les bâtiments clairs des synagogues ponctuaient le paysage urbain qui dévalait vers le golfe. À cette présence florissante des trois religions s'ajoutaient des vestiges de l'Empire romain : arcs de triomphe, portions d'anciens murs et quelques esplanades où des piliers montaient la garde.
Dans un souci de modernisation, la ville s'était, au cours des dernières décennies, percée de larges avenues, lesquelles se distinguaient du vieux réseau de ruelles sinueuses qui, à l'instar des serpents sur la tête de Méduse, s'élevaient sur les pentes raides en direction des hauteurs de la cité. Si une poignée de grands magasins avaient fait leur apparition, l'essentiel du commerce se concentrait dans des boutiques pas plus grandes que des kiosques à journaux. Ces entreprises familiales, entassées par milliers dans les rues étroites, se disputaient la clientèle. De leur côté, les centaines de kafenion, ces établissements traditionnels, subissaient la concurrence des cafés de style européen qui servaient de la bière viennoise et des clubs où l'on se réunissait pour discuter littérature ou philosophie.
Thessalonique se caractérisait par sa densité. Le nombre d'habitants, leur concentration dans un espace circonscrit d'un côté par les murs de la ville et de l'autre par la mer en faisaient un creuset de parfums puissants, de couleurs éclatantes et de bruits continus. Les cris des vendeurs de glace, de lait, de fruit ou de yaourt, caractérisés chacun par leur tonalité propre, formaient néanmoins un ensemble harmonieux.

Revue de presse

Victoria Hislop raconte avec maestria un siècle de bruit et de fureur à Thessalonique...
A travers leur saga familiale, c'est un siècle de l'histoire européenne qui se déploie. Dans la digne ligne de "L'île des oubliés", best-seller vendu à plus de 2 millions d'exemplaires dans le monde, "Le fil des souvenirs" est une édifiante leçon de mémoire. Deux romans seulement et déjà un "style Hislop", une petite cantate qui n'effleure que par touches délicates les cordes du pathos et qui chante doucement la Méditerranée, la famille, le passé et un siècle grec que l'on connaît mal (Marine de Tilly - Le Point du 20 juin 2013)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
J'adore Victoria Hislop! Tous ces romans sont magnifiques, celui-ci n'échappant pas à la règle. Je le recommande pour les passionnés d'histoire de la Grèce et de la Seconde Guerre Mondiale.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
J'ai été très touchée par "L'île des oubliés" et j'avais donc envie d'aller plus loin.
Le fil des souvenirs est tout autre chose mais l'écrivain au travers de ses personnages, nous fait découvrir Thessalonique et la diversité humaine et religieuse que cette ville voire la Grèce, a un peu perdu au fil d'événements dramatiques fin XIX et courant XX siècle.
C'est un bon livre, dédié au temps qui passe et à la capacité des gens de faire avec leurs drames individuels et collectifs.
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle
Une belle histoire familiale qui retrace les turpitudes méconnues de l'histoire grecque contemporaine. Entre migrations et résistances, les héros évoluent dans un Thessalonique dont les descriptions ne sont pas sans rappeler quelques belles pages d'Albert Cohen. Une lecture aussi agréable qu'instructive.
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
J'ai eu du mal par rapport au précédent à rentrer dans l'histoire mais après quelques pages tout se met en place et on dévore le livre. Toutes les émotions sont là et on est transporté en Grèce. Je recommande.
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
C'est un roman qui vous conte l'histoire de la vie de certains Grecs durant l'avant guerre 14/18 et l'après guerre, il vous raconte la vie et l'entraide qui y règné peu importe la religion à laquelle vous apparteniez, le fil conducteur est incontestablement la vie de Dimitri Komninos nait d'une union de deux personnes voyant la vie complètement différemment, il nait et grandit dans sa petite enfance dans un quartier simple où l'entraide est omniprésente peu importe la religion à laquelle vus appartenez, puis le choc quand il part habité dans un quartier plus cosu de Thessalonique et que la guerre se déclare en Grêce.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Très bon roman sur trame historique..retrace l'histoire de la ville de Thessalonique au xx siècle.tres belle écriture pour son deuxième roman..j'attends le suivant avec impatience
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Comme toujours Victoria Hislop nous offre un roman dépaysant et captivant. On embarque pour un voyage émouvant et palpitant à Thessalonique. Une réussite après l'excellent "L'Île des oubliés" !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par valwick TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 5 septembre 2013
Format: Broché
On attendait Victoria Hislop dans ce deuxième roman et celui-ci confirme tout son talent . Elle nous livre un roman très intéressant sur l'histoire de la ville de Thessalonique avec des personnages qui nous permettent de coller au mieux à l'Histoire . Cette ville cosmopolite est partiellement détruite par un énorme incendie,voit le déplacement de sa communauté musulmane et l'arrivée de nombreux migrants de Smyrne dont Katharina notre héroïne fait partie .Et c'est toute sa vie qui se déroule pour notre plus grand plaisir Car il y a une très belle galerie de portraits qui vit rue Irini ,dont la famille Moreno ,famille juive ,qui ne sortira pas indemne de l'occupation allemande . L'auteure reprend le principe de l'île des oublies pour nous faire mieux connaître l'histoire de la Grèce . C'est vraiment intéressant et c'est réussi, mais c'est un cran en dessous de l'île des oublies .
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique