EUR 18,83
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 4 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 8,99

Florent Schmitt: le Petit Elfe Ferme l'Oeil

3.8 étoiles sur 5 4 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
15 neufs à partir de EUR 14,00 1 d'occasion à partir de EUR 22,43
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Jacques Mercier


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Florent Schmitt: le Petit Elfe Ferme l'Oeil
  • +
  • Florent Schmitt : Antoine et Cléopâtre - Mirages
Prix total: EUR 37,28
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Interprète: Henri Demarquette
  • CD (27 janvier 2014)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Timpani
  • ASIN : B00GIF8KQW
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5 4 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 59.447 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

  • Ecouter les extraits - (Extrait)
1
30
4:22
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
3:52
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
5:12
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
6:05
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
4:18
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
4:51
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
5:14
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
8
30
4:11
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
13:02
Album uniquement
Digital Booklet: Schmitt: Le petit elfe Ferme-l'oeil & Introït, récit et congé
Digital Booklet: Schmitt: Le petit elfe Ferme-l'oeil & Introït, récit et congé
Album uniquement

Descriptions du produit

Entdecken Sie Schmitt! <br_><br_> TIMPANI hat seit einiger Zeit mit zahlreichen Weltersteinspielungen auf die hörenswerte Musik von Florent Schmitt (1870-1958) aufmerksam gemacht, der nach wie vor sein Dasein als Komponist für Kenner fristet. Diesen Monat macht es mit gleich drei Neuheiten auf den sträflich vernachlässigten Franzosen aufmerksam: Das Orchestre National de France unter Jacques Mercier stellen das delikat virtuose Introït, Récit et Congé, ein verkapptes Cellokonzert, und das bezaubernde Ballett Le Petit Elfe Ferme-l Oeil nach Hans-Christian Andersen vor. Aus dem schier unüberschaubaren Vokalwerk Schmitts macht das Vokalensemble Calliope seine Werke für Frauenchor bekannt, die sich als veritable Repertoirebereicherungen erweisen. In einer zunächst bei Saphir erschienenen Aufnahme macht Laurent Wagschal deutlich, welche Schätze an hörenswerter Klaviermusik noch ihrer Entdeckung durch die Interpreten harren.


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Cetalir TOP 500 COMMENTATEURS le 8 mai 2014
Format: CD Achat vérifié
La musique de Florent Schmitt reste globalement encore largement méconnue. Sans doute continue-t-elle de souffrir d'un certain ostracisme du fait des relations troubles que le compositeur entretint avec l'occupant durant la seconde guerre mondiale. Quelques enregistrements intéressants remettent son oeuvre d'actualité et constituent une intéressante opportunité de découvrir des pages oubliées voire jamais enregistrées.

C'est assurément le cas de ces deux pièces orchestrales, enregistrées en première mondiale, qui mettent en lumière toute la virtuosité et la somptuosité dont Schmitt est capable.

"Le Petit Elfe Ferme-l'Oeil" est une suite pour ballet tirée d'un conte nordique. Chacune des courtes pièces qui la constitue donne à entendre une variété de style et de rythmes toujours produite par un orchestre luxuriant et pléthorique. Tout cela est admirablement écrit et sonne bien à l'oreille.

"Introït, récit et Congé" est une sorte de concerto pour violoncelle et orchestre en trois mouvements joués d'un seul tenant. La partie soliste est virtuose à l'extrême et Schmitt explore là une forme plus contemporaine et radicale de composition, très différente de la pièce précédente. Henri Demarquette y est parfaitement à son aise et souligne toute la beauté et la variété de la partition.

L'interprétation est confiée à l'Orchestre national de Lorraine sous la baguette de Jacques Mercier, duo qui s'est fait une spécialité de la révélation brillamment exécutée de pièces rares et belles du répertoire français. Une heureuse initiative à supporter.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Sous des apparences classiques, Schmitt compose une partition sensible et plus impressionniste qu'il n'y paraît.
Complété opportunément par l' Introït, récit et congé, qui devient un vrai concerto en se dissimulant sous une appellation
peu courante.
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Téléchargement MP3 Achat vérifié
c'est une oeuvre originale dans la production de Florent Schmitt.je dois dire personnelement je ne suis pas fan de ce compositeur.En effet ces oeuvres en general sont roboratives.On peut dire qu'il y a des notes.Si l'harmonisation est soignée,elle n'en est que plus lourde.ce compositeur n'a pas fait ecole.D'ailleurs il ne tenait pas a avoir des desciples.
par contre les trois dernieres parutions chez "tympany" meriteent que l'on s'y attarde.
1 commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Pas mal mais ce n'est pas le flamboyant Florent Schmitt du psaume 47 et de Salomé. Bonne interprétation
et prise de son
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: 5.0 étoiles sur 5 3 commentaires
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 An overlooked gem! 23 juillet 2015
Par Life-long booklover - Publié sur Amazon.com
Achat vérifié
The ballet score for Le petit elfe Ferme-l'oeil is easy to like because it's chock full of attractive tunes and colorful orchestration--one of those overlooked gems that are a delight to discover.
17 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Two premiere recordings that showcase Florent Schmitt's musical invention and complete mastery of orchestral color 7 février 2014
Par Classic Music Lover - Publié sur Amazon.com
At long last, we are finally treated to a recording of Florent Schmit's ballet "Le petite elfe." Like Ravel's "Mother Goose," this piece began life as a piano duet score, in Schmitt's case consisting of seven pieces. The inspiration was a Hans Christian Andersen book in which a sandman-like elfin creature helps a young boy to sleep by transporting him to a land of make-believe -- one episode for each night of the week.

The piano duet score was composed in 1912. Ten years later, Schmitt orchestrated the music and turned it into a ballet, adding several more numbers and musical transitions between them -- just as his friend and musical compatriot Ravel had done with "Mother Goose." The resulting ballet, which was premiered in 1924 at the Paris Opéra-Comique, is nearly 40 minutes long (twice the length of the original score).

And what a ballet it is! It's very "French" -- quite impressionistic in places. But it also has tremendously energetic sections, so the musical contrasts are great. As a stage production, I'd imagine any ballet company would find this piece absolutely irresistible.

The music is opulently lush -- orchestration in the grandest late-Romantic tradition -- like Rimsky-Korsakov on steroids! I've never heard "tuneful percussion" used to better effect in a symphonic work (celesta, concert bells/glockenspiel, xylophone, grand piano and all the rest). Schmitt actually outdoes Rimsky and even Percy Grainger. The atmosphere conjured up by the composer is even more scintillating and magical than what Ravel accomplished in his "Mother Goose" -- yes, it's that good.

This may well be the most important ballet rediscovery in quite a few years. I'd be surprised if this premiere recording (a very fine one, by the way) doesn't bring this music into the bright sunlight of day, and that stage productions will follow. But the beauty of this ballet score is that it's so interesting, it fully holds its own as pure concert music as well (which is how it was first heard, a year earlier in a concert performance conducted by Gabriel Pierné).

The other piece on this recording is another premiere outing: Schmitt's "Introït, récit et congé" for cello and orchestra. This piece is more harmonically advanced than "Le petit elfe," and reflects Schmitt's compositional style in the 1940s and 1950s (the composer's extraordinarily long composing career stretched from the late 1880s to the late 1950s -- nearly 70 years). It's a fascinating concertante piece, written by Schmitt for the cellist André Navarra. The piece was premiered in 1951 by Mr. Navarra and the Colonne Concerts Orchestra under conductor Paul Paray.

Cellists should take note of this work. A very effective "tour de force," its high drama is punctuated by some thrilling musical passages on the cello. But it also contains lush chromatic writing that is emotionally very moving. Listening to this piece, I can clearly sense that Schmitt was writing for Navarra, whose playing has always struck me as über-passionate and incredibly exciting. Here, cellist Henri Demarquette (who I'd never heard of before) does an exceptional job navigating the tricky solo part, and the piece comes across as something quite extraordinary. I hope it has a future in the concert hall, thanks to this premiere recording. It isn't a long work (it's actually less than 15 minutes), but that doesn't keep it from being something very special.

Jacques Mercier and his Lorraine orchestral forces are in fine form in both pieces -- an accomplishment on par with their earlier Timpani recording of several other Schmitt compositions ("Antoine et Cléopâtre" and "Mirages"). The recorded sound is also top-notch. For lovers of early- and mid-20th Century French repertoire -- and for those who appreciate ballet music in general -- this recording is a must-have.
10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Schmitt is due for reassessment 6 août 2014
Par AndrewCF - Publié sur Amazon.com
Format: CD
As the works of important French composers such as D'Indy, Koechlin, Gaubert and even Tansman (although technically Polish, Tansman's residence in France and kinship to the most famous French composers of the 20th Century ) have been reassessed, the career of Florent Schmitt has been disappointingly overlooked. While Schmitt is usually thought of as Impressionist-influenced Decadent for works such Salammbo and Oriane, his Tragedie de Salome, upon repeated hearings is more attuned to a Russo-Franckian style rather than the exoticism of a composer like Szymanowski. This is evident in hearing the full-length ballet written in 1909, and the extracted tone poem used by Diaghilev for the Ballets Russes. Schmitt's style was an evolving one, so much so that the Symphony No. 2 written just before his death in 1958 sounds nothing like the work of the same man who composed Salome. Scholars may tell you otherwise, but Schmitt's flirting with Expressionism was only one phase of his development.

Indeed, the gorgeous music of the choreographic work, The Little Elf (from a Norwegian version of "The Sandman") one recalls Ravel (L'Enfant et les Sortileges) not only in subject matter (a child's dream) but in his use of humor and in magical passages that bring to mind Ravel's enchanting Ma Mere L'Oye. The notes do not indicate whether Schmitt's work was ever staged, but there are challenges such as dancing animals and a giant nanny. The shimmer of chinoiserie can be heard in this colorful score, especially in relation to the important Chinese umbrella and the bumbling crane. I loved the song sung to the child Hjalamar, but it is more sensual than maternal. This work is a delight and really not an also-ran to either works by Ravel.

We hear a different Schmitt in the Introit, Recit et Conge (written in 1948 for the cellist Andre Navarra): on the verge of abstraction and with dissonance to spare, there is humor and undeniable energy in this exciting music. Henri Demarquette copes well with the difficult passages, making this a showpiece.

The recording is excellent, and despite the fact that conductor Jacques Mercier has become something of an intrusive accompanyist, he does a superb job. The orchestra sounds first-rate. Perhaps if enough interest is generated, we will finally have a recording of the first symphony, and the ballet Oriane will return to the catalogue.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Rechercher des articles similaires par rubrique