• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Forevermore a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 12,99
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Hausmusik
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 8,99

Forevermore

3.0 étoiles sur 5 5 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
37 neufs à partir de EUR 5,68 7 d'occasion à partir de EUR 4,70
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Whitesnake


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Forevermore
  • +
  • Good To Be Bad
Prix total: EUR 28,44
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (31 mars 2011)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Frontiers Records
  • ASIN : B004K8WJ3Y
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.0 étoiles sur 5 5 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 16.759 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Steal Your Heart Away
  2. All Out Of Luck
  3. Love Will Set You Free
  4. Easier Said Than Done
  5. Tell Me How
  6. I Need You (Shine A Light)
  7. One Of These Days
  8. Love & Treat Me Right
  9. Dogs In The Street
  10. Fare Thee Well
  11. Whipping Boy Blues
  12. My Evil Ways
  13. Forevermore

Descriptions du produit

Description du produit

Décidément, le label Frontiers gâte tous les amateurs de rock ! Après le nouvel album studio de MR. BIG, s'il y a bien un autre enregistrement attendu de pied ferme cette année, c'est sans aucun doute ce nouveau Whitesnake, « Forevermore », qui succède à « Good To Be Bad », sorti en 2008, et qui marquait le grand retour du groupe après dix années d'absence (album élu « Meilleur album de l'année » par le célèbre magazine Classic Rock). Une chose est sûre : le serpent blanc est toujours très venimeux ! Les tournées incessantes effectuées aux quatre coins de la planète ont redonné ces dernières années un coup de fouet au groupe de David Coverdale ! Hard rock énergique, blues-rock plaintif ou rageur, ballades émouvantes : c'est le menu « haute vitalité » que nous propose aujourd'hui David Coverdale et son impressionnante armada de musiciens, parmi lesquels Doug Aldrich (Lion, Hurricane, Bad Moon Rising ou encore Dio), déjà présent sur l'album précédent, qui cocompose les titres et parsème l'album de soli très inspirés. Les autres musiciens incluent Reb Beach (Winger, Alice Cooper) à la guitare, Briian Tichy (Ozzy, Billy Idol, Foreigner) à la batterie, et Michael Devin (Kenny Wayne Shepherd, Lynch Mob) à la basse. Alors que l'on était inquiet pour la voix de David Coverdale - le chanteur avait dû arrêter ses tournées à l'été 2009 suite à un problème de cordes vocales - l'écoute de l'album nous rassure sur ce point : la voix de l'ex Deep Purple est encore aujourd'hui tout simplement magnifique, tant par sa puissance que par les émotions qu'elle peut véhiculer. Il n'y a pas de baisse de régime et la production très soignée, qui ne sacrifie pas aux modes actuelles, devrait ravir tous les amateurs de Coverdale et tous les fans d'un rock bien ficelé et venant du coeur. Le single « Love Will Set You Free », au refrain imparable, rappelle les grandes heures du groupe et pourrait devenir un nouveau classique. Whitesnake réalise ainsi un album sans temps mort, avec une qualité de composition constante et des arrangements percutants. Pas de doute, le serpent mord toujours

Critique

Le grand serpent blanc a beau conserver sa crinière pseudo permanentée et s’être un peu fait lifter la face, il a plus que de beaux restes. Après un retour en fanfare effectué en 2003, le groupe d’origine britannique a enchaîné les tournées comme si chacun de ses membres avait encore vingt ans. Un bel exemple de jeunesse retrouvée pour Coverdale qui malgré une voix un peu moins puissante que par le passé a su conserver son timbre volontaire d’amoureux de blues et de rock fm. Sorti en 2008, It’s Good to Be Bad présentait une formation carrée et véloce emmenée par les deux furieux de la six cordes que sont Doug Aldrich et Reb Beach. Re-belote en 2011. On change de batteur et de bassiste mais surtout pas de guitaristes.

La nouvelle cuvée est simplement réjouissante. Le Whitesnake nouveau a désormais trouvé sa vitesse de croisière. Du hard rock pour faire vibrer les foules, des restes de blues pas nécessairement en grande quantité mais ce qu’il faut pour ne pas sombrer dans le glam pur, une production et des refrains à l’américaine pour rétablir l’équilibre avec la vibration british d’origine et rendre le tout plus vendeur. Annoncé ainsi, cela peut sembler presque trop bien calculé. Mais ça marche terriblement bien. Ajoutez du solo de guitare à faire pâlir n’importe quel fan de metal des années 80 et vous aurez la recette de ce Forevermore auquel on aurait volontiers retiré deux ou trois titres mid-tempo et un slow un peu fades.

Whitesnake fait du Whitesnake. A la fois classique et héroïque, une dose de Fm inévitable en supplément sirop. Mais rien ne saurait nous priver du plaisir provoqué par l’écoute de morceaux comme « My Evil Ways », « Whipping Boy Blues » ou « Steal your Heart away ». Du vrai bon hard rock comme on a toujours su en faire dans le clan Coverdale.

- Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
A l'image de la pochette qui n'est ni plus ni moins qu'un focus de la précédente celle-ci nous illustre un voyage dans
l'univers musical, au coeur de la bête, une introspection jubilatoire que nous propose là David Coverdale.

Tout commence avec le tonitruant « Still your heart away » qui fleur bon un « Love hunter reissue » oui oui vous avez
bien lu !!!

La collaboration avec le très bon pour ne pas dire l'excellent guitariste Doug Aldrich s'avère cette fois-ci très fructueuse
et l'album « Forevemore » tiens la route dans son entier.

Serais-ce l'état d'esprit du moment qui me ferait écrire cela ?!

Que néni l'opus est à mon sens mieux équilibré et ne donne pas l'impression à l'instar de « Good to be bad » d'un bref et
rapide résumé, d'une compression des deux dernières décennies de la carrière de son leader charismatique.

La production est énorme, seul trait d'union avec son prédécesseur ça Groove, ça Rock avec du gros son et en l'occurrence
deux morceaux « All out of luck » « Love will get you free » au solo d'enfer et avec des choeurs à la « old Whitesnake's school » !!!

Avec « I need you (shine a light) » et « Love and threat me right » l'on flirt subtilement avec les années Bluesy/Rock des
seventies du groupe et l'on s'en délecte !!

Les ballades passent plutôt bien dans l'ensemble et sont placées de façon cohérente "One of these days" et « Far thee well «
sont pour ma part celles qui sortent du lot.
Lire la suite ›
2 commentaires 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Mélange de bons moments (les cinq premières chansons par exemple) et de morceaux nettement plus anonymes, un peu plus remplissage.
Sans connaître tous les opus du groupe, on reconnaît en effet des "gimmicks" utilisés sur d'autres albums plus anciens (tel ce petit plan ambiance "1987").
Le son et les arrangements sont actuels. Pour la rythmique, ça ne me pose pas de problèmes. Je n'en dirais pas autant des guitares, trop grunges, trop graves, à mon goût, même si on reconnaît bien les jeux des deux allumés de service.
La voix .... je regrette un peu les tons plus graves que le Dave employait il y a quelques années mais l'artiste sait encore hurler!

En résumé, de bons moments mais l'album gagnerait à être plus court,avec deux-trois titres en moins...... à condition de ne pas enlever le dernier, "Forevermore", aux relents de "Sailing ships", ce qui est loin d'être une injure..... l'album finit donc très bien!
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Autant l'album précédant était décevant.Autant je trouve celui-là plaisant.
Bien sur rien de nouveau sous le soleil, la recette est la même que pour "Good to be bad", à ceci près que cette fois, ça le fait.
Comme il a été dit dans les autres commentaires,beaucoup de morceaux sont des réminiscences d'anciens titres, des recettes anciennes qui ont fait leurs preuves et qui sont là, efficaces, je n'entrerais pas dans le détail, vous pouvez vous amuser à deviner à quel autre
morceau du groupe fait penser tel ou tel titre,une chanson me fait même penser, avec ses guitares, à du George Harrison,pour le coup, c'est original!
Pour résumer, pas mal de bons titres sur cet album que vous pouvez acquérir sans risque d'être déçu.Rob Aldrich et reb Beach font le job et,cette fois, justifient leur réputation.La section rythmique a changé mais assure bien.
Quant au chanteur, le petit jeune assure lui aussi encore bien, à 60 balais, il a un peu perdu de sa superbe mais comme il a été (est?)un des plus grands chanteurs de Heavy Rock il en remontre encore à pas mal de ses collègues.
Alors 3 étoiles seulement parce que c'est du déjà entendu,mais quand on est fan du Serpent Blanc,on peut aller beaucoup plus haut.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Ramone the Snake COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 11 novembre 2012
Format: CD
critiquer de disques de ce groupe (?), je ne voulais plus, et puis hier, grosse déprime, pas bien en ce moment, alors, qu'est ce qui reste ? Le Web et le site officiel de ce qui a été le plus grand groupe de hard (?) pendant ... pour Ramone. Et je tombe sur ... "WS TV", rien que çà !! avec logo genre OMTV.... interview d'un vieillard peroxydé, lifté, permaneté, au ratelier tout blanc, en costard cravatte... interview faite par une charmante bambinos, qui est ... sa petite fille !! Bon, ok , rigolo, jeu des questions-réponses programmées : "Ou t'es né grand-père ? C koi ta journée idéale ? Ou têtais tu à l'école ... ; "Et tu aimes aussi le buisness grand papa ?? on commence à s'en douter" etc etc.. ok ok, jusqu'à la question qui tue la mort... Dis papi, c koi ton préféré disque de Whitesnake ??? Hein dis moi, Papy ??? Et moi je bloque le truc, et je me dis, il va lâcher "Saint'n Sinners" "Come 'n get it"... le Live ??? et bé ... pas vraiment: c'est Forevermachin, et encore sans hésiter une seule seconde. Alors bon, vu l'état dans lequel je suis... fait un effort Ramone.... je sors, disquaire, Bac d'ocas : 7 euros. Et je me le mets directos dans la bagnole (enfin c'est une renault, un potte m'a dit que c'était pas des voitures, fallait simplement dire "renault"). Et là ... l'horreur absolue. Déjà le dernier avec sa pochette naze, son line up improbable, ses chansons aux paroles dignes des premiers Alain Chamfort, j'avais pas pu aller au bout... Ici c'est atomique, le clip (avec Madame ) parfaitement naze "Mon amour va te libérer", mais après..., d'abord on...Lire la suite ›
9 commentaires 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?