Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_CD Cliquez ici En savoir plus En savoir plus cliquez_ici Jeux Vidéo
 
A Fragile King

A Fragile King

28 octobre 2011
5.0 étoiles sur 5 5 commentaires client
Indisponible
Plus d'options
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).

  

Titre Durée Popularité
1 4:09
Indisponible
2 4:56
Indisponible
3 3:02
Indisponible
4 3:52
Indisponible
5 3:13
Indisponible
6 3:24
Indisponible
7 4:45
Indisponible
8 2:18
Indisponible
9 3:49
Indisponible
10 3:41
Indisponible
11 4:39
Indisponible
12
Indisponible

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 28 octobre 2011
  • Date de sortie: 31 octobre 2011
  • Label: Century Media
  • Copyright: ℗ 2011 The copyright in this sound recording is owned by Century Media © 2011 Century MediaThis label copy information is the subject of copyright protection. All rights reserved.EMI Music Germany GmbH & Co. KG
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 41:48
  • Genres:
  • ASIN: B005RK8WA8
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 5 commentaires client

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par orion TOP 500 COMMENTATEURS le 1 novembre 2011
Format: CD Achat vérifié
Gregor Mackintosh (guitariste et compositeur de Paradise Lost) n'a jamais caché son amour pour le Death Metal et ce, même après le virage musical de son groupe vers un style musical plus épuré.
Pour mener à bien ce projet Vallenfyre, né du drame qu'il a traversé il y a deux ans avec la mort de son père (les compositions datent toutes de cette époque), il a recruté une bande d'amis avant tout, même si certains sont d'illustres musiciens de la galaxie Metal. On retrouve donc à ses côtés Hamish Glencross (My Dying Bride) aux guitares, Adrian Erlandsson (At The Gates, Cradle of Filth, Paradise Lost) à la batterie ainsi que deux proches du guitariste : Scoot (Doom, Extinction of Mankind) à la basse et un certain Mully aux guitares. Gregor se chargeant du chant et de la guitare. Oui, vous avez bien compté, il y a bien trois guitares.

Alors en préambule, je dois dire que je ne suis pas un inconditionnel du Paradise Lost première période (ni dernière d'ailleurs, mais c'est là n'est pas le propos). J'avais donc un peu peur de me retrouver à écouter un album nous proposant un retour aux premiers Paradise Lost, auquel cas la note n'aurait pas été celle que j'ai attribuée à cet opus.
Première bonne surprise : le son. Dès les premières mesures, on est propulsé vingt ans en arrière, vers les premiers albums des groupes de Death scandinave comme Entombed et Grave. Des guitares aux sonorités bien épaisses voire caverneuses. Au niveau du chant, Gregor montre qu'il a une voix Death tout à fait honorable.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Emmanuel Gautier TOP 1000 COMMENTATEURS le 29 février 2012
Format: CD
Je ne reviens pas sur le commentaire d'Orion, très complet.
Je ne suis pas grand connaisseur de l'œuvre de Paradise Lost, mais j'apprécie particulièrement le doom death mêlé au son death suédois, dont l'influence est quasi omniprésente sur cet album au son crasseux et à l'ambiance mortifère, émanant indubitablement du travail de production avec l'emphase sur les guitares qui constitue ce mur sonore caractéristique que j'ai tellement aimé sur les "Into the Grave", "Left Hand Path" et consorts.
Vallenfyre, sans renouveler aucun style, remet au goût du jour le death old school teinté de punk et de crust, un peu comme Bloodbath l'avait fait avec "Resurrection through Carnage" en 2002, saupoudré d'un doom presque funéraire.
Les musiciens donnent le meilleur d'eux-mêmes et Mackintosh est un très bon chanteur qui plus est.

Je fais mon commentaire sur la version digitale de l'album car c'est celle que je possède -si l'on peut dire comme ça- et je précise qu'un feuillet digital est téléchargeable avec, ce qui évite de se retrouver sans le graphisme de la pochette et les paroles, excellents au passage.
J'espère que ce format sera disponible plus souvent, ce qui devrait aider certains mélomanes réfractaires -dont je fis partie- à franchir le pas.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Loïc le 6 décembre 2011
Format: CD Achat vérifié
Je ne vais pas m'attarder sur un discours dithyrambique. Ce album est tout simplement excellent. Le son est très bon, très lourd. Bien que les compositions ne sortent pas de l'ordinaire, les riffs sont très bien trouvés et l'on sent le réel plaisir qu'ont pris nos musiciens à enregistrer ces morceaux. Je suis fan de paradise lost (toute époque confondue), fan de my dying bride mais cet album ne ressemble pourtant ni à l'un ni à l'autre. C'est un excellent Doom Death et c'est tout ce qu'on demande.. A acheter d'urgence.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Emmanuel Gautier TOP 1000 COMMENTATEURS le 29 février 2012
Format: Téléchargement MP3 Achat vérifié
Je ne reviens pas sur le commentaire d'Orion, très complet.
Je ne suis pas grand connaisseur de l'œuvre de Paradise Lost, mais j'apprécie particulièrement ce doom death mêlé au son death suédois, dont l'influence est quasi omniprésente sur cet album au son crasseux et à l'ambiance mortifère, émanant indubitablement du travail de production avec l'emphase sur les guitares qui constitue ce mur sonore caractéristique que j'ai tellement aimé sur les "Into the Grave", "Left Hand Path" et consorts.
Vallenfyre, sans renouveler aucun style, remet au goût du jour le death old school teinté de punk et de crust, un peu comme Bloodbath l'avait fait avec "Resurrection through Carnage" en 2002, saupoudré d'un doom presque funéraire.
Les musiciens donnent le meilleur d'eux-mêmes et Mackintosh est un très bon chanteur qui plus est.

Je fais mon commentaire sur la version digitale de l'album car c'est celle que je possède -si l'on peut dire comme ça- et je précise qu'un feuillet digital est téléchargeable avec, ce qui évite de se retrouver sans le graphisme de la pochette et les paroles, excellents au passage.
J'espère que ce format sera disponible plus souvent, ce qui devrait aider certains mélomanes réfractaires -dont je fis partie- à franchir le pas.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique