• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Les Français d?Algérie a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Édition lu en bon état avec traces d'utilisation.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les Français d?Algérie Broché – 15 novembre 2012

2.5 étoiles sur 5 4 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
Broché
EUR 17,00
EUR 14,90 EUR 12,61
Promotion jusqu'au 30 avril : Livraison GRATUITE (EUR 0,01 pour les livres) sans minimum d'achats et pour tous les clients en point retrait. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Les Français d?Algérie
  • +
  • Memoires d'Algérie
Prix total: EUR 20,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Extrait

Cinquante ans après

Par Pierre Nora

Cet essai est né d'un article - mon premier - écrit au retour d'un séjour de deux ans en Algérie, où j'avais été affecté, de 1958 à 1960, après l'agrégation d'histoire, au lycée Lamoricière d'Oran. Il avait paru dans France Observateur sous le titre «J'étais professeur en Algérie», le 27 octobre 1960, jour de la première grande manifestation de l'Unef (Union nationale des étudiants de France) contre la guerre, qui s'était heurtée, à la Mutualité, à de violentes charges de police. J'y étais, et Jean-François Revel, un de mes plus proches amis, m'y avait accompagné ; nous y avions rencontré Christian Bourgois, qui avait commencé à publier ce dernier chez Julliard, et nous nous étions tous trois repliés, le soir, chez Françoise Cachin, boulevard Saint-Michel. Bourgois venait d'entrer chez René Julliard, et c'est lui qui, pour avoir apprécié le texte qu'il avait découvert le matin, m'a poussé à le développer : «On sent que vous avez beaucoup plus à dire.» Revel s'était emballé. Ayant lui-même assisté en Algérie, en 1948, aux élections truquées par les colons et le gouverneur général Naegelen, il proposa, pour m encourager, que nous écrivions un livre à deux voix : 1948-1958, l'Algérie à dix ans d'intervalle. «Mais faites vite, nous dit Bourgois, la guerre peut se terminer.» Je rentrais aussitôt à la fondation Thiers - où je venais d'être nommé pensionnaire pour y travailler, en principe, à une thèse sur le parti colonial fiançais avant 1914 -et rédigeai d'un trait, pour l'envoyer à Revel, le premier chapitre, intitulé «Ici la France». Il donnait la note de ce mélange d'expérience vécue et d'analyse historique en se concentrant sur les ambiguïtés de ce supernationalisme illusoire et flamboyant, sur cette installation inconsciente dans une situation qu'il fallait toujours maintenir et consolider et qui tenait à la fois d'une indéniable appartenance nationale protectrice et d'une domination coloniale inavouée. La France, mais une drôle de France, confortée à l'époque par l'omniprésence d'une armée composée du contingent, mais encadrée par des officiers de retour d'Indochine et tout imprégnée des théories fumeuses de la guette révolutionnaire.
Avec sa fougue naturelle et sa générosité intellectuelle, Jean-François m'encouragea vivement à continuer seul : «Je te préviens, me dit-il, un livre, c'est une disposition d'esprit. Reste ferme. Ne fais aucune concession.» C'était un avertissement de polémiste, mais il croisait une recommandation que je m'étais déjà faite et que je me suis souvent répétée pat la suite comme historien du contemporain, qui travaille sur le vivant.
Ce parti pris de rigueur et de distance avait deux conséquences pour l'analyse historique de la situation. La première était de se refuser au sentimentalisme compassionnel qui nous avait valu, au nom de la solidarité inconditionnelle avec «nos compatriotes d'Algérie», l'enlisement dans le statu quo et le piétinement politique. Depuis la reculade de Guy Mollet devant les tomates des Français d'Algérie, le 6 février 1956, alors qu'il était le président du Conseil d'un Front républicain élu pour négocier une paix en Algérie, jusqu'aux successifs gouverneurs généraux de gauche, Soustelle, Lacoste, dépêchés à Alger avec les meilleures intentions et qui, une fois sur place et devant la violence du conflit et les horreurs commises par les fellaga, s'étaient convertis à la défense prioritaire de nos compatriotes menacés.
(...)

Revue de presse

La réédition de ces Français d'Algérie, précieux document d'histoire politique et intellectuelle, s'accompagne, outre d'une réponse de Germaine Tillion, d'une lettre inédite du philosophe Jacques Derrida, pied-noir d'El Biar. Dans cette longue missive, émouvante parce que riche d'amitié, Derrida reproche à Pierre Nora une «agressivité un peu âpre» et d'avoir grossi «le portrait-robot du F.d.A.» (Français d'Afrique du Nord). Blessé mais s'efforçant de ne pas être blessant, le philosophe mise, lui, sur l'importance des «libéraux», espérant que leur rôle s'amplifiera dans la période de «transition». (Gilles Heuré - Télérama du 14 novembre 2012)

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
    Apple
  • Android
    Android
  • Windows Phone
    Windows Phone
  • Click here to download from Amazon appstore
    Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

kcpAppSendButton


Détails sur le produit


4 commentaires client

2,5 sur 5 étoiles

Évaluer ce produit

Partagez votre opinion avec les autres clients

30 août 2015
Format: BrochéAchat vérifié
7 juillet 2015
Format: Broché
Une personne a trouvé cela utile
Commentaire Signaler un abus
3 mai 2013
Format: Broché
10 personnes ont trouvé cela utile
Commentaire Signaler un abus
21 mai 2013
Format: Format KindleAchat vérifié
Une personne a trouvé cela utile
Commentaire Signaler un abus