• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Rdie.
EUR 19,19 + EUR 2,29 Livraison
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Article d'occasion vérifié. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Livre lu en excellent état.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Suivre cet auteur

Une erreur est survenue. Veuillez renouveler votre requête plus tard.


France-All Blacks : La légende continue Broché – 25 octobre 2013

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 19,19
EUR 15,00 EUR 5,97

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

1906

Débuts prometteurs

La première rencontre entre les Tricolores et les All Blacks est également le premier match international de l'histoire du rugby français

La grande saga des matches entre la France et la Nouvelle-Zélande démarre un jour pas comme les autres. Nous sommes à l'aube d'une nouvelle année, le lundi 1er janvier 1906, et l'équipe néo-zélandaise, tout auréolée de son extraordinaire réussite dans les îles Britanniques, débarque à Paris. Plus de six mois après avoir quitté le Pays du long nuage blanc, les hommes de Dave Gallaher disputent l'ultime match de leur périple européen, remportant une victoire sans appel (8-38). La réussite néo-zélandaise est prévisible, et les débuts français douloureux, mais ce jour-là, sur la pelouse du Parc des Princes, cette défaite marque non seulement la naissance du XV de France, mais également les débuts d'une des plus grandes rivalités du rugby mondial.

A cette époque, bien que politiquement la mode est à «l'entente cordiale», les Français, victimes du mépris britannique, ne sont pas encore invités dans le giron du rugby international. Mais la visite des «coloniaux» venus de l'autre bout de la Terre va tout changer... Quant aux Néo-Zélandais, ils sont à la fin d'une des aventures sportives les plus extraordinaires jamais vécues. Pour la première grande tournée de l'équipe nationale néo-zélandaise, rapidement appelée «All Blacks» à cause de sa tenue noire, les hommes des antipodes ont littéralement révolutionné le rugby, balayant tout le monde avec leur jeu alerte, rapide et ambitieux. Ils arrivent en France avec 32 matches dans les jambes, dont 31 victoires et une défaite (0-3 contre le Pays de Galles), ayant marqué un total de 830 points et n'en ayant encaissé que 39, inscrivant 109 essais - dont 96 transformés - contre seulement 5 pour leurs adversaires.
L'élève des colonies a décidément dépassé le maître britannique, et dans le sillage de leur capitaine moustachu, les hommes de Dave Gallaher ont jeté les bases qui vont contribuer largement au mythe des All Blacks. Ils arrivent à Paris après un voyage qui ferait blêmir n'importe quel joueur d'aujourd'hui. Le samedi 30 décembre, après avoir battu de justesse la puissante formation galloise de Swansea (3-4) à Saint Helens, ils prennent le train de nuit pour Londres, n'arrivant qu'à 3 h 30 le lendemain. Quelques heures de sommeil à l'hôtel Paddington, puis ils remontent dans le train de 9 h 00 pour Folkestone, où ils prennent le ferry pour Boulogne, n'atteignant leur destination et l'hôtel Saint Petersburg à Paris que le dimanche soir à l'heure du dîner.

Le lendemain, sous un ciel maussade et devant 8 000 spectateurs, six des Néo-Zélandais ayant joué à Swansea sont de nouveau sur la feuille de match des All Blacks. En face, l'équipe de France menée par Henri Amand, un demi d'ouverture de 33 ans, comprend un Anglais, l'arrière W.H. Crichton, capitaine du Havre, un Américain, le deuxième ligne A.H. Muhr, et deux autres Anglais sur le banc des remplaçants. Autre curiosité, l'équipe française comporte deux joueurs de couleur, le Guyanais Jérôme et le «mulâtre» Vergés, et il faudra attendre 1969 et la sélection de Roger Bourgarel avant de voir un autre joueur noir porter le maillot du XV de France. Le match ayant été organisé par l'USFSA, l'Union des Sociétés françaises de Sports athlétiques fondée par le baron Pierre de Coubertin, la sélection française porte un short blanc et un maillot blanc orné des anneaux olympiques rouge et bleu. En honneur de ses hôtes prestigieux, le capitaine français Amand décline l'opportunité de faire le toss, et invite son homologue Gallaher à choisir son camp d'office. Tout au long de la tournée, chaque fois que celui-ci gagne le tirage au sort, il a comme principe immuable de jouer avec le vent en première période. Mais afin de rendre la politesse aux Français, Gallaher fera exactement le contraire, et les Néo-Zélandais débuteront face au vent.

(...)

Présentation de l'éditeur

Dans l'épopée du sport mondial, rares sont les rivalités aussi riches que celle qui oppose le XV de France aux célèbres AH Blacks de Nouvelle-Zélande.

De 1906 à 2013, des chocs au sommet, dont deux finales de Coupe du monde, ont nourri la légende, vécue de l'intérieur par une des grandes plumes de la presse internationale.

Avec en point d'orgue, une série inédite d'interviews exclusives, où pour chaque rencontre, un joueur de chaque équipe replonge dans ses souvenirs intimes. Pierre Albaladejo, Walter Spanghero, Jean-Pierre Rives, Serge Blanco, Thierry Dusautoir, Colin Meads, Jonah Lomu, Tana Umaga, Dan Carter, Richie McCaw et tant d'autres..., tous se sont longuement confiés dans la mise à jour d'un livre qui a fait date dans la littérature sportive. Des rires et des larmes, des confidences émouvantes, du parler vrai qui témoignent des valeurs essentielles du sport roi. Et les rapports exceptionnels qui lient ces deux nations phares du ballon ovale.

Néo-zélandais établi à paris, avec sa double culture Ian Borthwick apporte une vision unique sur les petites phrases et les grands moments qui font la légende de ce sport.

Né à Christchurch, lan Borthwick a grandi dans le berceau du rugby néo-zélandais. Interprète et attaché de presse du XV de France à plusieurs reprises, depuis plus de trente ans il vit aux antipodes, à Paris. Rédacteur en chef du magazine Attitude Rugby, ancien grand reporter à L'Équipe, il a collaboré à de nombreux titres de la presse française : Libération, Le Monde, Le Journal du Dimanche, Midi-Olympique, Sud Ouest, ainsi que VSD, RTL et TF1. Un des chroniqueurs les plus reconnus du monde ovale, régulièrement interrogé par les radios françaises et étrangères, il a également signé dans les principaux journaux anglophones, dont The Sunday Times, The Independent, The Guardian, The Daily Telegraph, Rugby World (Londres), The Scotsman, Scottand on Sunday (Édimbourg), The Irish Times (Dublin), The Western Mail (Cardiff), Inside Rugby (Sydney), The NewZealand Herald, Rugby News (Auckland).

Au vent des îles, éditeur à Tahiti, à la croisée des mondes maori et français.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
    Apple
  • Android
    Android
  • Windows Phone
    Windows Phone
  • Click here to download from Amazon appstore
    Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

kcpAppSendButton


Détails sur le produit


1 commentaire client

5,0 sur 5 étoiles

Évaluer ce produit

Partagez votre opinion avec les autres clients

30 décembre 2013
Format: BrochéAchat vérifié
2 personnes ont trouvé cela utile
Commentaire Signaler un abus