Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La France abîmée Broché – 4 mars 2009

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 39,34 EUR 39,34

Cahiers de vacances Cahiers de vacances

click to open popover

Offres spéciales et liens associés



Description du produit

Biographie de l'auteur

Dans un esprit résolument, transdisciplinaire. Xavier Martin, professeur émérite des Facultés de Droit, historien des idées politiques, mène depuis maintenant de nombreuses années une recherche originale sur les mentalités de l'époque révolutionnaire au sens large (1750-1850).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Brillant essai que ce travail d'historien sur le sentiment révolutionnaire, cette réflexion de l'auteur sur la nature humaine.
Nulle question, ici, de porter des jugements de valeur sur cette "France abîmée" de la période révolutionnaire.
Ainsi que le bandeau qui accompagne le livre le suggère, en évoquant "l'utopie mal vécue", Xavier Martin précise clairement, dans un style dont on peut souligner au passage la grande qualité et la parfaite élégance, qu'il s'agit seulement de "montrer que les contemporains, républicains inclus, ont eu le sentiment d'un tel avilissement, et tout au plus analyser ou suggérer les justes raisons qu'ils se pouvaient croire de penser ainsi".

Et, en effet, dans les très nombreuses références ou écrits présentés par l'auteur, on retrouve toute cette violence inouïe qui fit des hommes des monstres, tant dans les actes relatés que dans le langage, dont on sait qu'il traduit souvent très bien un état d'esprit.
Nombreux sont ceux qui, à l'époque, et même parmi les plus chauds partisans de cette Révolution, ont parlé d'"horreur", de "cannibalisme", d'"anthropophagisme", de "bêtes puantes", de nation "dégradée et férocisée", "d'entière dégradation de la nature humaine", et j'en passe.
De nouveaux mots font même leur apparition, comme "extermination", dont moultes fanatiques font l'apologie, sous des applaudissements nourris et enthousiastes.
Lire la suite ›
10 commentaires 27 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus