undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite Jeux Vidéo cliquez_ici soldes montres soldes bijoux

Plus d'options
French Baroque Concertos
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

French Baroque Concertos

7 août 1995 | Format : MP3

EUR 10,99 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre Artiste
Durée
Popularité  
30
1
4:54
30
2
4:01
30
3
3:32
30
4
2:27
30
5
1:54
30
6
1:59
30
7
2:58
30
8
2:17
30
9
3:56
30
10
2:02
30
11
2:28
30
12
8:31
30
13
4:38
30
14
3:34
30
15
3:29
30
16
3:30
30
17
2:34
30
18
5:51
30
19
3:28
30
20
4:40
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 1 janvier 1983
  • Date de sortie: 7 août 1995
  • Label: Universal Music Division Decca Records France
  • Copyright: (C) 1983 Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:12:43
  • Genres:
  • ASIN: B0054753FQ
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5 6 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 40.310 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Henrard COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 22 avril 2012
Format: CD Achat vérifié
Je n'aurais pas la prétention de commenter aussi bien ce disque que les deux commentaires précédents.

J'y apporterai juste mon impression de mélomane amateur et amoureux du baroque.

Un enregistrement de Reinhard Goebel, c'est un gage de qualité. Qui plus est avec ses comparses du Musiqua Antiqua Koln, ce superbe ensemble qui nous a fait découvrir avec bonheur les "petits maîtres" de l'Europe centrale du siècle des lumières.

Mais un disque de Goebel consacré au baroque français, voila qui est plus rare et qui peut attiser la curiosité.

D'autant que les cinq compositeurs qui sont portés ici au disque sont peu voir pas connu du tout.

Pierre Gabriel Buffardin livre un superbe concerto à 5 qui puise son inspiration dans le concerto vivaldien, à n'en point douter.

Joseph Bodin De Boismortier, qui fut un prolifique compositeur et un mélodiste géniale, nous offre ici un concerto remarquable qui tend vers des intonations plus clacissisantes.

Je passerai sur Michel Corrette qui est un peu plus léger et qui reprend comme souvent des airs d'autres compositeurs dont il adapte des variations, ici les fameux "sauvages" des indes galantes de Rameau.

Jena Baptiste Quentin, mort très jeune et c'est bien dommage, livre une sonate et un concerto pour violon du niveau d'un Jean Marie Leclair.

Enfin Michel Blavet et son concerto à quatre parties indique le caractère virtuose de flutiste du compositeur.
Lire la suite ›
5 commentaires 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Gerard Müller TOP 100 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 17 juin 2013
Format: CD Achat vérifié
Concertos baroques français/Musica Antiqua Köln/Reinhard Goebel
C’est à Joseph Bodin de Boismortier, né à Thionville en 1689 et mort à Roissy en 1755, que revient le mérite d’avoir promu le concerto au goût italien à la Torelli et Vivaldi, et ce dès 1727. Son concertoN°6 opus 26 en atteste par son engouement et sa jovialité.
Comme Boismortier, Michel Corette, né à Rouen en 1707 et mort à Paris en 1795, fut un promoteur du goût italien. Son concerto comique N° 25 reprend initialement l’Air des Sauvages de Rameau avec des variations jouées avec brio par le violon.
Pierre Gabriel Buffardin est né en 1690 à Marseille et mort à Paris en 1768. Compositeur il fut aussi un virtuose flûtiste. Il composa ce plaisant et techniquement difficile concerto à 5 à l’intention de son brillant élève Johann Quantz.
Michel Blavet, né en 1700 à Besançon et mort à Paris en 1768, fut le plus grand flûtiste de la première moitié du XVIII é siècle. Il jouait également du basson. Son concerto à 4 nous est proposé ici. Il est le seul qui soit parvenu jusqu’à nous sur l’ensemble de son œuvre concertante. Ami de Quantz, il fréquenta aussi Telemann qui eut une certaine influence sur lui.
Jean Baptiste Quentin le Jeune est né en 1718 et mort en 1750. Le concerto N°1 opus 12 est marqué par une grande virtuosité au violon. La sonate à 4 parties est très vivaldienne.
Cinq compositeurs qui ont illuminé l’art baroque dans la France du XVIIIé siècle.
Reinhard Goebel dans sa très grande maîtrise nous offre ici un beau récital très plaisant à écouter avec son ensemble Musica Antiqua Köln.
A recommander à tous les amateurs de musique baroque.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Comme il est expliqué dans le livret, le concerto est loin d'être une spécialité du baroque français. Les pièces connues du genre ne dépassent pas la vingtaine, on en fait quasi le tour avec ce CD. Le concerto est italien, et la France n'apprécie guère ces débordements d'affects et d'effets divers.
Les quelques auteurs qui l'ont abordé ont dû acclimater la forme, au point de la rendre méconnaissable. Loin du modèle vivaldien, le concerto français n'alterne pas mouvements rapides et lents. Comme tout le baroque français, les mouvements sont tirés de danses : rondeaux, menuets, etc. L'orchestration parfois très simple fait hésiter au point que l'une des œuvres est présentée comme une sonate, bien qu'ayant des caractères très concertants.
Enfin, les auteurs rassemblés ici ne sont pas restés dans l'histoire au même titre que Lully, Charpentier, Couperin et autre Rameau, même si des airs des Indes galantes de ce derniers sont repris sans vergogne (à l'époque il n'y avait pas la SACEM, et de toutes façons c'était une façon de rendre hommage à un confrère).
Voici donc une facette peu connue et rare de l'histoire de la musique française, très loin des sentiers battus à bien des égards. A découvrir
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique