EUR 16,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Future Days a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Future Days Import

4.6 étoiles sur 5 5 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
16 neufs à partir de EUR 6,87 8 d'occasion à partir de EUR 6,77
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Can


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Future Days
  • +
  • Soundtracks
  • +
  • Tago Mago
Prix total: EUR 52,08
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (15 avril 2008)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B00151HZMO
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 5 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 20.882 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
9:30
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
8:29
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
3:04
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
19:52
Album uniquement

Descriptions du produit

Critique

Sur l’étrange pochette de Future days figure un symbole cabalistique en relief or sur fond bleu signifiant la lettre grecque psi. Cette lettre veut aussi dire ESP qu’on peut traduire par expérience extra sensoriel. Par rapport à Ege Bamyasi qui fut accouché dans la douleur, l’enregistrement de Future days se déroula dans une atmosphère apaisante : Les membres revenaient tous de vacances et Karoli récupérait d’une longue maladie. La musique est moins torturée, plus vaporeuse à l’image du morceau titre et de son introduction reproduisant des sons de bulles pris dans une baignoire. « Spray »  - littéralement « jet » - se disperse en vagues de synthés évoquant des mouvements de vagues sur fond de percussions sinueuses tandis que le chanteur  Damo Suzuki pose sa voix sans brusquerie. Cette très discrète participation du chanteur est ce qui surprend le plus à l ‘écoute. Sur les précédents albums, il semblait être celui qui initiait la mélodie de départ alors qu’ici il s’intègre et circule dans la matière musicale. La sensation qu’il s’éloigne petit à petit est palpable : Future days sera le dernier album de Damo Suzuki. Durant l’année 1973, il se marie avec une femme témoin de Jéhovah qui le prie de renoncer à toute carrière musicale. Mais bien plus tard dans une interview, il donna d’autres raisons. Il appréciait de moins en moins la musique crée par Can et notamment sur cet album qu’il trouvait très beau mais qui manquait de folie. Pourtant, la longue pièce « Bel Air » est une improvisation collective assez folle qui fut découpée en trois sections. Chaque section fit l’objet de nombreuses prises et autant de recoupes. Quand on écoute ces larsens tout en nuances de Karoli, mêlés à cette rythmique souple et évanescente, l’impression d’être projeté dans une dimension musicale inconnue jusqu’alors s’accentue. De tous les travaux de Can, Future days est l’album qui se rapproche le plus de la musique « ambient » qu’élaborera  Brian Eno sur Music for airports. Celui-ci ne cache d’ailleurs pas que Can fut une influence majeure pour lui par la radicalité de ses conceptions et sa précision rythmique diabolique. Trente-deux ans après sa sortie, Future days s’avère être le disque le plus apaisé et raffiné de toute la carrière de Can .

- Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Un client le 21 août 2001
Format: CD
Can fait partie des très rares groupes des années 60/70, avec le Velvet Underground, dont les disques résistent au temps et donnent l'impression d'avoir été créés la veille. Future Days, enregistré en 73 sur un deux-pistes, est un album apaisé, aérien et pourtant "groovy" qui surprend par sa fraîcheur et sa modernité: rythmique frisant parfois le jungle, sons déformés par l'électronique, répétitions et improvisations, on est plus proche du trip-hop que du planant teuton de l'époque. Si vous ne connaissez pas Can, ce disque constitue un des meilleurs points d'entrée : commencez par le très tubesque Moonshake, puis laissez vous emporter par les autres morceaux: Future Days ou Bel Air sont de purs moments de bonheur, Spray est un peu plus expérimental. Le meilleur du pop/rock allemand.
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Dernier album avec la contribution minimaliste du chanteur Damo Suzuki (qui utilise le chant comme un instrument, c. à d. plus en retrait que la plupart des chanteurs de l'époque), cet album est aussi le dernier à présenter toutes les composantes d'un des groupes les plus innovateurs de l'époque (1973): une rythmique, souvent frénétique, impréssionante de créativité dans la répétitivité (rappelons la passion du batteur pour les rythmes africains), un clavier apportant une sensation atmosphérique et de bien-être, une guitare qui oscille entre soli rocks et soli expérimentaux (on s'éloigne d'une pensée par "riffs", sans pour autant la renier), le tout étant supervisé par le grand manitou du son du groupe (et bassiste), Holger Czukay (un des premiers, si ce n'est le premier, à avoir coupé des bandes pour en faire des boucles).
Sur les quatre plages de l'album, Moonshake, d'un schéma rock plus traditionnel (et du fait, moins intéressante que les autres), est "relevée" par les sons que rajoutent Czukay, les trois autres compositions (et surtout Bel Air) étant d'impressionantes plages de travail débordantes d'idées: on entend d'où viennent la plupart des musiques électroniques actuelles (sauf qu'ici, des machines humaines remplacent les machines électroniques), on retrouve certaines influences noisy de Sonic Youth et Yo La Tengo, et surtout: on écoute, ré-écoute, ré-ré-écoute... sans jamais se lasser...
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
CHRONIQUE DE PAUL ALESSANDRINI MAGAZINE ROCK&FOLK DECEMBRE 1973 N°83 Page 93/94
4° Album 1973 33T Réf : United Artists 29505
Il est peu de groupe qui, ayant défini une zone d'exploitation sonore, arrivent encore à diversifier au maximum leurs enregistrements. En effet, ce "Future Days", même s'il offre le son caractéristique de Can, diffère totalement du précédent album, "Ege Bamyasi". Une chose est sûre, la séduction n'opère pas, c'est une constante pour ce groupe, à la première écoute. Il faut pénétré tout à la fois par ce son dont les variations rythmiques, les brisures de climats restent subtiles. On doit se laisser chavirer pour s'enivrer de ces longues phases musicales brisées, pantelantes, renaissantes où les climats spatiaux retrouvent chaque fois une matérialité. Ce qui diffère essentiellement par rapport à "Ege Bamyasi", c'est l'effacement de l'intervention vocale (on sait que le chanteur Damo Suzuki vient de quitter le groupe). En effet, la voix n'apparaît que lointaine, juste un écho perdu dans l'immensité des sons.
Pas de thème, si ce n'est une esquisse de construction harmonique avec "Future Days", mais un long délire à cinq avec cette impression d'un forum, d'une cérémonie. En effet, ce "Future Days" est plus cosmique que les précédents disques du groupe : on est plus directement plongé dans une atmosphère fantastique mais que traversent des orientalismes (percussions), et la sonorité cool/californienne du guitariste.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par DJeff le 26 octobre 2013
Format: CD Achat vérifié
Cet album très atmosphérique de CAN est intéressant à redécouvrir. Le nouveau mastering fait honneur aux diverses textures et notamment au son étonnamment contemporain de la batterie.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Finalement, la chose la plus incroyable de ce disque reste sa date d'enregistrement. En effet, "Future days" soufflera ses 43 bougies en 2016 et reste encore frais comme la rosée, incroyablement moderne, épargné par le temps.
Can s'inscrivait jusqu'alors comme un "groupe live", dont les longues impros en studio accouchaient d'albums bruts et rudes pour les oreilles non initiées. Avec cet opus, le son évolue, il marque même un tournant dans la carrière des allemands.Car si "Future Days" est une apogée, un chef d'oeuvre absolu, il sera malheureusement inégalé par la suite.
Oeuvre revendiquée par un très large spectre d'artistes (de Radiohead à Kanye West en passant par Sonic Youth, Talk Talk et les Red Hot !!!!), elle occuperait sans mal une place de choix dans un Top 3 des classiques indémodables et influents.
Ici, les quatre éléments fusionnent harmonieusement pour nous offrir un trip envoûtant et sensoriel.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?