EUR 25,50
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Genre et socialisation de... a été ajouté à votre Panier
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 23,00
+ EUR 2,99 (livraison)
Vendu par : la librairie des savoirs
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Genre et socialisation de l'enfance à l'âge adulte : Expliquer les différences, penser l'égalité Broché – 28 octobre 2010


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
Broché
EUR 25,50
EUR 23,00 EUR 48,77
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction de Véronique Rouyer, Sandrine Croity-Belz et Yves Prêteur

Socialisation de genre : le point de vue du sujet

C'est sous l'égide de l'idéal égalitaire sur lequel reposent les valeurs affichées de notre société contemporaine, que l'on assiste, depuis quelques années déjà, à des changements liés aux rapports entre les sexes et aux rôles des hommes et des femmes dans la société. Le souci de parité, de réduction des discriminations entre les sexes, et plus généralement d'égalité des conditions, a suscité la publication de nombreux travaux et analyses ces quarante dernières années. C'est de façon plus prononcée ces vingt dernières années, que la question du genre et des rapports sociaux de sexe a particulièrement interpellé des disciplines telles que la sociologie, l'histoire ou les sciences de l'éducation. Le genre est ainsi devenu une catégorie d'analyse centrale dans les sciences humaines et sociales, conduisant à effacer quelque peu la catégorie des classes sociales, si présente jusqu'alors (Pfefferkorn, 2007a). Ces publications ont permis de mettre au jour la dynamique des rapports sociaux de sexe qui continuent d'exercer leurs effets sur la construction des identités sexuées, en dépit de l'évolution socioculturelle (Bihr et Pfefferkorn, 2002 ; Hurtig et coll., 2003 ; Löwy, 2006 ; Löwy et Marry, 2007). «L'arrangement des sexes» (Goffman, 2002), en ce début de XXIe siècle, n'en reste pas moins marqué par les inégalités persistantes entre les hommes et les femmes, les filles et les garçons (Milewski, 2005). Les travaux menés en sociologie permettent d'éclairer les logiques socioculturelles et structurelles, ainsi que les mécanismes sociaux et relationnels à l'oeuvre dans le genre. De cette façon, ils permettent de «penser le genre comme un processus et non comme un donné naturel» (Guionnet et Neveu, 2009 ; Pfefferkorn, 2007a). C'est à travers le processus de socialisation différenciée, ou socialisation de genre, que l'individu est amené à intérioriser les normes et les codes sociaux relatifs au masculin et au féminin, et que les identités sexuées des personnes des deux sexes se développent. Ce versant de l'acculturation est fort bien documenté, en particulier en ce qui concerne les questions de production et de reproduction au coeur des débats sur l'égalité hommes-femmes (Blöss, 2002 ; Dafflon Novelle, 2006 ; Guionnet et Neveu, 2009 ; Laufer et coll., 2001 ; Maruani, 2005). Les travaux auxquels nous faisons référence rendent compte des modalités de construction des trajectoires différenciées des filles et des garçons, des femmes et des hommes, et de leurs effets, tant au niveau individuel que collectif, en termes notamment de rapports sociaux de sexe. Pour autant, peu de place est laissée au sujet dans cette perspective sociologique de l'acculturation : celui-ci semble restreint à construire passivement, ou devrions-nous dire, à intérioriser ces rôles de sexe en fonction des codes et normes du masculin et du féminin, véritable «prêt-à-porter» du genre. Entre déterminisme biologique (le sexe) et déterminisme social (le genre), les individus des deux sexes semblent avoir peu de marges de manoeuvre, reproduisant dans une logique implacable le genre : au plan individuel de l'identité sexuée, et au plan sociétal en termes de rapports sociaux de sexe. Pourtant, au regard des changements socioculturels, le pluriel semble s'imposer, comme l'illustre le titre de l'ouvrage Féminins, masculins. Sociologie du genre (Guionnet et Neveu, 2009) : le féminin et le masculin seraient pluriels, et non plus ces entités singulières et immuables. Mais la logique des rapports sociaux de sexe perpétue les inégalités, celles-ci se déplaçant : exemples bien connus de la réussite scolaire des filles, ou de l'accession croissante des femmes dans le domaine professionnel, qui pour autant ne s'accompagnent pas d'une mobilité professionnelle ascendante, en raison notamment de la demande - implicite et marquée du sceau de l'histoire - qui est adressée aux femmes - et non aux hommes - de concilier famille et travail (Junter-Loiseau, 1999 ; Revillard, 2006). Ainsi, on ne peut que partager le constat de Pfefferkorn (2007a) sur «la nature contradictoire et variable des changements» socioculturels relatifs à l'égalité des sexes, et ce d'autant plus si l'on considère les effets des différents milieux socioculturels : le genre n'a pas non plus le même impact, notamment en termes de pression à la conformité aux rôles de sexe, et de tolérance à la transgression, selon que l'on grandit dans un milieu populaire ou aisé par exemple.

Présentation de l'éditeur

Sous l'égide de l'idéal égalitaire sur lequel reposent les valeurs affichées de notre société contemporaine, on assiste, depuis quelques années déjà, à des changements liés aux rapports entre les sexes et aux rôles des hommes et des femmes dans la société.

Les auteurs analysent, dans une double perspective développementale et psychosociale, la complexité du processus de socialisation de genre. En effet, celui-ci comporte de nombreuses dimensions plus ou moins articulées (activités, objets, traits de personnalité, attributs, etc.), fait intervenir de nombreux "autrui" et relations interpersonnelles. Il s'actualise au sein de différents milieux de vie (famille, école, travail, etc.) et s'inscrit dans une perspective longitudinale de l'enfance à l'âge adulte.

Si le terme sexe (sex) renvoie aux aspects biologiques et le genre (gender) aux aspects socioculturels, l'identité sexuée peut être définie comme le sentiment d'appartenir à un sexe. Le sujet va élaborer tout au long de son développement un rapport singulier au genre. Loin d'intérioriser de façon passive le sexe social, le sujet s'approprie en leur conférant du sens les normes et codes socioculturels relatifs au masculin et au féminin. Les différents auteurs de cet ouvrage privilégient le versant de la personnalisation, complémentaire à celui de l'acculturation, qui témoigne de la part active du sujet dans ce processus de socialisation de genre.

Véronique Rouyer est maître de conférences en psychologie du développement, université Toulouse 2 Le Mirail.

Sandrine Croity-Belz est maître de conférences en psychologie sociale du travail et des organisations, centre universitaire J.-F. Champollion.

Yves Prêteur est professeur en psychologie du développement et de l'éducation, université Toulouse 2 Le Mirail.

Ils sont membres du laboratoire Psychologie du développement et processus de socialisation.

Co-Auteurs : Brigitte ALMUDEVER - Valerie CAPDEVIELLE-MOUGNIBAS - Veronique CAYADO - Philippe CHARRIER - Amelie COURTINAT-CAMPS - Anne DAFFLON-NOVELLE - Myriam DE LEONARDIS - Christine FONTANINI - Marie-axelle GRANIE - Nathalie LAPEYRE - Maider LARRANAGA EGILEGOR - Alexis LE BLANC - Izarne LIZASO ELGARRESTA - Florence MAILLOCHON - Laura MERLA - Yoan MIEYAA - Christelle ROBERT - Patricia ROSSI - Fabienne ROUSSET - Manuel TOSTAIN - Aude VILLATTE -

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?