• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Give 'Em Enough Rope a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par ZOverstocksFR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Entièrement garanti. Expédié à partir du Royaume-Uni, veuillez noter que les délais de livraison peuvent atteindre 18 jours.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 8,99

Give 'Em Enough Rope

4.6 étoiles sur 5 13 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
30 neufs à partir de EUR 4,79 2 d'occasion à partir de EUR 4,06 1 de collection à partir de EUR 15,83
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste The Clash


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Give 'Em Enough Rope
  • +
  • Sandinista!
  • +
  • Super Black Market Clash
Prix total: EUR 32,99
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (9 septembre 2013)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Sony UK
  • ASIN : B00CWALZDM
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Mini-disque  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 13 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 6.623 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
3:50
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
2
30
2:35
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
3
30
3:17
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
4
30
3:03
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
5
30
5:13
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
6
30
3:15
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
7
30
3:43
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
8
30
3:40
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
9
30
3:25
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 
10
30
4:58
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09
 

Descriptions du produit

Descriptions du produit

THE CLASH Give Em Enough Rope (2013 issue UK Deluxe Limited Edition 10-track digitally remastered CD album including the singles Tommy Gun and English Civil War housed in the sealed & stickered card picture sleeve complete withlyric insert)

Critique

Dictionnaire des poncifs critiques, chapitre un : la malédiction de la deuxième œuvre. Pas un amateur de cinéma, de musique, de littérature, qui ne le dira : il est a priori plus facile de se révéler que de confirmer. De surprendre une première fois que de correspondre aux attentes la deuxième fois. Illustration idéale, le punk : comment maintenir l’intensité après la décharge initiale ? D’où une théorie : les deuxièmes albums des groupes punks seraient tous plus ou moins ratés, indignes de leurs glorieux prédécesseurs.

La liste est longue. Il y a deux ans, Christophe Conte la dressait dans Les Inrockuptibles, à l’occasion de la chronique de Room on fire des Strokes : «Donc voilà, comme (en vrac) Blondie, les Damned, le Clash, Patti Smith, Television, Devo, les Ramones, les Cars ou Jam, Casablancas et ses copains se prennent gentiment les pieds dans la console dès le deuxième virage» . On n'est pas obligés d’être d’accord avec cette recension, notamment quand on repense à ce petit chef-d'œuvre pop qu'est Plastic letters, deuxième album de Blondie. Et encore moins quand on lit dans la liste le nom du Clash. Si Give'em enough rope, le deuxième album des Londoniens, n'a pas la même réputation que The Clash, il n'en constitue pas moins un grand disque. Moins brut, plus poli, certes. Mais les mélodies et la rage sont toujours-là.

Côté son, CBS veut rompre pour ce deuxième album avec la production fauchée de The Clash, afin de pénétrer plus facilement le marché américain (un des titres de travail du disque est d'ailleurs Pearl Harbor). La compagnie impose donc au Clash le producteur-fétiche du Blue Öyster Cult, Sandy Pearlman, qui s'entendra d'ailleurs plutôt bien avec les quatre Londoniens. Pearlman impose sa patte : un son lourd, massif, plus clinquant. Les quatre Clash, eux se chargent de la richesse musicale, malgré l'absence cette fois-ci de tentatives reggae (une phrase - «I've been to a place where every white face is an invitation to robbery» - décrit le souvenir amer que Strummer et Jones gardent d'un voyage raté en Jamaïque). Le groupe fait le plein de violence sur plusieurs titres ( «Safe european home», «Tommy gun», «Drug-stabbing time»), le désir de l'album étant de produire «une attaque de requin musical» . Sur les autres, il innove, au risque de l'hérésie punk, et se rapproche quelque peu du son des New York Dolls, idole de Mick Jones (qui prend le micro sur la punky-pop «Stay free» ). Un piano de bastringue vient ainsi colorer la gigue de «Julie's been working for the drug squad» , tandis qu'un court solo de guitare (ici, les punks sortent les crucifix et les gousses d'ail) vient égayer «Guns on the roof» .

Totale réussite artistique, le deuxième album du Clash n'est donc pas ce pas de travers qu'on a trop souvent décrit. A sa sortie, il connaîtra d'ailleurs un bon succès public et critique. Nick Kent écrira, en hommage à la nouvelle direction musicale du groupe : «Les Clash ont repris les choses là où Mott the Hoople et Ian Hunter les ont laissées » . Alors en pleine confiance, le groupe peut redéfinir avec arrogance l'éthique du parti Clash sur « All the young punks (new boots and contracts) » , plus belle chanson du disque : « Of course we got a mafia, though he ain't the mafia ».       - Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Le second opus des Clash, après le premier très punk, est déjà une ouverture vers une musique plus variée, au son propre (arrangement parfait) et à la richesse musicale très poussée (saxo, piano), annonçant London Calling.
Jamais je n'ai entendu un album comme celui-là: c'est du punk, aux riffs et aux refrains lourds de révolte (le magnifique "Safe European Home", "Tommy Gun"), tout en étant l'antithèse totale du punk: le son n'est plus sale, la musique est mélodieuse (remarque, elle l'a terriblement été sur l'album "The Clash" 1977), et les tambours généreux de Topper Headon (au sommet de son talent) donnent à la musique du groupe une allure singulière, militaire et émotionelle, violente et monumentale. Strummer et Jones mélangent ska ("Julie's been working"), punk animal ("Drug Stabbing Time"), pop sentimentale naïve ("Stay Free") et punk politique ("English Civil War", "Last Gang In Town"), dans un délire symphonique de rock puissant complètement incroyable. On sent les notes brutales de l'appel de Londres se rapprocher. Bravo !
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Dr. Rock TOP 1000 COMMENTATEURS le 21 juillet 2015
Format: CD Achat vérifié
The Clash s'est très vite imposé comme l'un des cadors du mouvement et a enfin trouvé le batteur qui lui manquait, en la personne de Topper Headon. Suite à une série de hit singles qui vont peser lourd dans la mythologie punk (COMPLETE CONTROL, CLASH CITY ROCKERS, WHITE MAN IN HAMMERSMITH PALAIS), le groupe va donner une suite à son premier album en s'assurant que - cette fois - le disque soit bien publié aux USA (ce que I'M SO BORED WITH THE USA fit capoter avec le premier album !), justifiant par là le choix de Sandy Pearlman (Blue Öyster Cult) comme producteur. Cela sera perçu comme une trahison par le noyau dur (sourd ?) du mouvement.
Trop brillant pour être réduit à un genre (fût-il initial), The Clash ne va cesser, dès lors, de faire grincer les dents des puristes. A commencer par ce dernier album (déjà !) à porter l'étiquette punk. Car, si effectivement le son de l'ensemble est plus épais que le standard toléré (SAFE EUROPEAN HOME, CHEAPSKATES) et que le groupe y fait ses premiers pas résolument pop (JULIE'S BEEN WORKING FOR THE DRUG SQUAD, STAY FREE), il n'en demeure pas moins que l'énergie dégagée ici est sans équivoque (ENGLISH CIVIL WAR, une chanson traditionnelle repunkisée) et que l'apport de guitares plus lourdes (le riff de TOMMY GUN ou celui du I CAN'T EXPLAIN des Who dans l'intro de LAST GANG IN TOWN) n'a pas empêché cet album de devenir un grand classique de sa très sélecte catégorie.
Tops : TOMMY GUN, STAY FREE, SAFE EUROPEAN HOME, ENGLISH CIVIL WAR, JULIE'S BEEN WORKING FOR THE DRUG SQUAD
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Tagadalada, Tagadalada, Toooommy gun, Joe Strummer attaque sans embage l'hymne que Clash ne ré-écrira plus ensuite. Cette impression d'urgence (et pas de vite fait) vous saute à la figure immédiatement sur cet album, comme un moteur qui refuse de s'arreter. Bruyants et pourtant subtils, les clash montraient avec cet album qu'ils n'étaient pas dans une logique de pauvres punks ignorants, mais qu'ils cherchaient à offrir au rock un style, une classe. Ils n'avaient pas encore trouvé leur son, que Stevens leur offrira dans l'album suivant London Calling en mettant le feu au studio et en balancant les chaises a travers la vitre... Mais les chansons étaient déja là et les tournants politiques en Angleterre et aux US allait leur offrir leur tremplin vers la gloire.
Donnez leur assez de corde... oui bien sûr on comprends aujourd
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Ce CD des Clash, le second de leur carrière, mais le premier vers un nouveau son, fait une jonction parfaite entre leur époque punk et "London Calling" leur album phare.
Précis, inventif, rock et puissant, il est, non seulement un grand album, mais en plus la marque de la liberté musicale des clashs qui déjà réinventaient le punk lorsque d'autres s'époumonaient encore en oubliant que le rock comme le reste a besoin de mélodie. "Give'em enough rope" pour sa part, est une lecon de mélodie rock et d'écriture.
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Encore un très bon album des Clash.
Bon d'accord je les aime tous à part le dernier sans Mick Jones que je ne connais pas.

A noter que la version que j'ai reçue qui est de 2013 n'est pas dans un boitier plastique mais dans une pochette carton avec une autre pochette en papier dedans style disque vinyle en plus petit. Le disque d'ailleurs est noir avec une image représentant des sillons pour rendre l'effet disque vinyle encore plus saisissant.
Initiative rigolote même si j'aurai personnellement préféré une boite classique avec un carnet car les boites en cartons s'abiment plus vite et sont moins faciles à ranger.
Donc à vérifier ce point si vous êtes comme moi.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?