• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 11 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Goldberg Variations a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Goldberg Variations

4.6 étoiles sur 5 11 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
27 neufs à partir de EUR 9,09 7 d'occasion à partir de EUR 6,51
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Simone Dinnerstein


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Goldberg Variations
  • +
  • A Strange Beauty
Prix total: EUR 17,49
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Interprète: Simone Dinnerstein
  • CD (12 février 2009)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Telarc
  • ASIN : B000SQJ2X2
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 11 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 49.236 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Aria
  2. Variation 1
  3. Variation 2
  4. Variation 3 Canone All'unisono
  5. Variation 4
  6. Variation 5
  7. Variation 6 Canone Alla Seconda
  8. Variation 7
  9. Variation 8
  10. Variation 9 Canone Alla Terza
  11. Variation 10 Fughetta
  12. Variation 11
  13. Variation 12 Canone Alla Quatra
  14. Variation 13
  15. Variation 14
  16. Variation 15 Canone Alla Quinta
  17. Variation 16
  18. Variation 17
  19. Variation 18 Canone Alla Sesta
  20. Variation 19
  21. Variation 20
  22. Variation 21 Canone Alla Settima
  23. Variation 22
  24. Variation 23
  25. Variation 24 Canone All'ottava
  26. Variation 25
  27. Variation 26
  28. Variation 27 Canone All Nona
  29. Variation 28
  30. Variation 29
  31. Variation 30 Quodlibet
  32. Aria


Récompenses

Cliquez sur une récompense pour voir une plus grande image
Image de la récompense

Descriptions du produit

Description du produit

Ihr vielumjubeltes Konzert-Debüt gab Simone Dinnerstein 2005 in der weltberühmten New Yorker Carnegie Hall. Seitdem gilt die charismatische Pianistin als neuer Stern im Klassik-Himmel und gibt Konzerte auf der ganzen Welt, unter anderem in London, Paris, Berlin, Dresden und Jerusalem.

Mit Bach's Goldberg-Variationen erscheint nun ihr sensationelles Debüt auf Telarc. Die Aufnahmen fanden in der American Academy of Arts and Letters im März 2005 in New York statt und zeigen Dinnerstein's einzigartige Gabe, Bach's Musik in Ihrer psychologischen Tiefe auf den Grund zu gehen.

Für die Aufnahmen wurde ein Steinway-Flügel aus dem Jahre 1903 verwendet, der in seiner bewegten Geschichte unter anderem die Bombardierung Londons im zweiten Weltkrieg schadlos überstand. Im Jahre 2002 wurde er restauriert und kam bei der Wiedereröffnung des World Trade Center's Winter Garden zum Einsatz.

Critique

Klassik CD des Monats in AUDIO 12/07

Um es gleich klarzustellen: An Glenn Goulds 1955er Einspielung der Goldberg-Variationen kommt Simone Dinnerstein nicht heran. Auf Ihre Art aber und nicht an der Latte der ewigen Referenz gemessen, kann Dinnerstein mit ihrer Debüt-CD erstaunlich neue Einsichten liefern.

Schon die Aria zeigt, wo's langgeht. Mit ungeheuer großem Atem wird hier die Grundlage der 30 folgenden Variationen ertastet. Dinnerstein spielt alle Wiederholungen des Themas, wie heute selbstverständlich; aber immer meditativ langsam, ohne Rastlosigkeit und gerade dadurch voll innerer Spannung. Lobenswert ist der weitgehende Verzicht auf Legato. Dinnerstein setzt das romantische Schmiermittel, das Überbinden von Tönen in den Variationen nur sehr behutsam ein; häufiger nutztein dem Cembalospiel abgelauschtes Staccato, das auf dem schon historischen Steinway von 1903 schön herb klingt. Die Telarc-Techniker fingen den Ton sehr konkret ein und plastisch ein.

Mitunter gewinnt man den Eindruck, die junge Interpretin - Carnegie-Hall-Debüt: 2005 - schwimme bewusst gegen den Strom. Die Variation 25 etwa, üblicherweise sehr getragen angelegt, kommt bei ihr in Liedtempo und durchaus sangbar heraus: gut 50 Prozent schneller als bei Murray Perahia und doppelt so schnell wie bei Glenn Gould. Dem Zufall jedoch bleibt fast nichts überlassen, alles ist durchdacht und überzeugend interpretiert.

Eine wirkliche Überraschung (Audio 12/07 - Matthias Wendt)


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par calade TOP 1000 COMMENTATEURS le 10 avril 2015
Format: CD Achat vérifié
On entre dans ces Goldberg par le son. Simone Dinnerstein joue un très beau Steinway de 1903, magnifiquement capté. Elle s'en délecte et prend le temps (78') de nous faire apprécier les timbres, les variations lentes devenant très lentes. Bel étagement des plans également, et sens de la mélodie.
Ma réserve, majeure : chaque variation est très belle voire superbe mais cet hédonisme sonore fait un peu perdre la ligne générale. Cette artiste nous joue en fait 30 pièces plus qu'une oeuvre. Je ne regrette pas mon achat mais ce n'est pas à mon avis la référence. Allez plutôt voir (mis à part G Gould) du côté de Peter Serkin (fils de l'autre) et de Gavrilov.
Notice bien trop courte : on aurait aimé qu'elle nous présente plus longuement son approche de ce monument. En échange, on a 5 photos de la dame plus un beau panoramique sur un pont de New-York. Ca agace un peu.
2 commentaires 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Simone DONNERSTEIN donne une version des Variations qui allie fraicheur, maîtrise, profondeur et plaisir. Ce fut pour moi une découverte très agréable de découvrir cette artiste et de redécouvrir les Variations au travers de son interprétation remarquable.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Une des plus longues interprétations Gould 54 38minutes 26 Gould 81 51minutes Zhu XIao Mei 61minutes20
l'aria est magnifique ,chaque note semble décomposée . En définitif une exécution tres brillante
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par HERVÉ Thierry COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 13 octobre 2008
Format: CD Achat vérifié
En 2005, à 33 ans, bien décidée à reprendre sa carrière en main, la pianiste américaine Simone Dinnerstein enregistre à compte d'auteur les Variations Goldberg de Bach. Sous le charme, le label Telarc lui propose en 2007 de publier son enregistrement. Dès lors, les événements s'enchaîneront très vite : des critiques très favorables, la signature d'un contrat, des dates de concerts à travers le monde, puis un nouveau disque. Bien sûr, les médias étant sensibles aux belles histoires, on pourrait suspecter une certaine forme d'indulgence, mais l'écoute de ses Goldberg nous révèle qu'il n'en est rien. Avec une identité de style qui n'appartient qu'aux musiciens de caractère, cette énième lecture du chef-d'aeuvre de Bach s'inscrit dans la droite ligne des dernières interprétations de Glenn Gould. Comme lui, elle vit la partition plus qu'elle ne la joue. Finement brodée, à la manière d'une dentelle, l'Aria laisse transparaître des émotions jusqu'alors rarement exprimées avec autant de douceur et d'humilité. De même que la Variation 15, la lenteur de certaines sections repose sur une conception mûrement réfléchie et non d'une simple stratégie. Mais là ne s'arrête pas sa recherche de l'excellence. Aussi, lorsque le rythme des marteaux sur les cordes se fait plus pressant, le trouble subsiste avec la même impression d'éternité. Enregistrées sur un instrument de très belle facture - un grand Steinway de concert de 1903 - ces Variations Goldberg ont quelque chose d'ensorcelant et d'intemporel. Puissions-nous les écouter aussi souvent qu'elle les joue.
Remarque sur ce commentaire 16 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par philippe le 13 janvier 2014
Format: CD Achat vérifié
Sublime . Beauté - Clarté - Musicalité - Enregistrement somptueux . Une Grande Musicienne . Du pur Bonheur .Parfait . La version à posséder .
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Simone Dinnerstein réalise le tour de force de nous faire redécouvrir ces variations mille fois écoutées. L'aria dans un tempo imperturbable nous fait entendre le dialogue main droite main gauche avec une profondeur et une simplicité évidente. Elle va plus loin que Gould même si elle reste dans cette lignée. Le plus difficile dans ces variations est de faire chanter le piano sans démonstration de virtuosité ni pathos ou effets racoleurs. Madame Dinnerstein y parvient parfaitement. Elle nous donne à entendre que Bach est un génie et c'est bien là ce que l'on attend d'une interprète. Elle entre d'emblée dans le cercle des grandes pianiste. Pour atteindre la gloire, qui ne manquera pas d'arriver, il lui faudra un peu de patience. Elle n'a pas le visage troublant d'Hélène Grimaud mais elle a un talent qui fait voler en éclat les aprioris et les réserves quant à son parcours atypique.
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?