• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par London Lane France.
EUR 100,18 + EUR 2,49 Livraison en France métropolitaine
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par tousbouquins
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Expédié par avion depuis les USA; prévoir une livraison entre 10 à 15 jours ouvrables. Satisfait ou remboursé
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Good Son [Import USA] Import

4.7 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les 30 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Écoutez maintenant avec Amazon Music
The Good Son (2010 Remastered Version)
"Veuillez réessayer"
Amazon Music Unlimited
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
CD, Import, 13 février 1996
EUR 100,18
EUR 100,18 EUR 40,87
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés



Produits fréquemment achetés ensemble

  • Good Son [Import USA]
  • +
  • Tender Prey (2010 Digital Remaster)
  • +
  • Let Love in (2011 - Remaster)
Prix total: EUR 128,16
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (13 février 1996)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B000003Z48
  • Autres éditions : CD |  Cassette |  Album vinyle |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5 3 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 1.302.885 en CD & Vinyles (Voir les 100 premiers en CD & Vinyles)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Foi Na Cruz
  2. The Good Son
  3. Sorrow's Child
  4. The Weeping Song
  5. The Ship Song
  6. The Hammer Song
  7. Lament
  8. The Witness Song
  9. Lucy

Description du produit

Critique

Totalement incompris au moment de sa sortie, The Good Son n’a pas manqué de provoquer la colère des fans de la première heure, qui ont hurlé à la trahison en maudissant le soleil du Brésil et les joies de l’amour, seules explications possibles à la soudaine transformation de leur ténébreux héros en chanteur de charme bon teint.

 

Pourtant, la clé de l’album était livrée dès sa pochette : loin de ses habituelles poses de loser hagard, Nick Cave y apparaît au piano, vêtu d’un costume blanc et entouré de petites filles aux robes immaculées, dans un effet de flou que n’aurait pas renié David Hamilton. Dans la mesure où l’on voit mal comment une photo aussi grotesque pourrait être interprétée autrement qu’au second degré, le chanteur ne l’a sans doute utilisée que dans le seul but d’encourager l’auditeur à aller au-delà des apparences.

 

De fait, s’il est vrai que cet album privilégie une instrumentation acoustique (au sein de laquelle le piano de Nick Cave est particulièrement mis en valeur) et fait la part belle aux mélodies douces et posées (« The Ship Song », sans doute l’une des plus belles chansons de Cave), ce choix artistique, certes surprenant après l’intensité électrique de Tender Prey, ne marque pourtant pas une rupture aussi radicale qu’on a bien voulu le croire à l’époque.

 

En effet, les textes du chanteur sont, comme à l’accoutumée, truffés de références à la religion (le morceau-titre est inspiré de la parabole biblique du fils prodigue) et à la mort (« Lucy », superbe chanson d’amour pour une femme défunte), tandis que, d’un point de vue musical, les emprunts au gospel (« The Witness Song ») et aux chants traditionnels (« Foi Na Cruz ») offrent toujours un parfait contrepoint au lyrisme échevelé de certains morceaux (« The Good Son », épique et exalté). D’une certaine manière, on peut même considérer que Nick Cave va jusqu'au bout de certaines de ses obsessions, endossant ici le costume de crooner d’Elvis Presley – l’une des figures essentielles de son panthéon personnel.

 

Pour l’essentiel, The Good Son reprend donc les principales caractéristiques des disques précédents, mais les transpose dans un univers musical beaucoup plus accessible que par le passé. Une décision courageuse, qui, en dépit de quelques maladresses (le refrain de « Lament », un peu trop larmoyant), décuple finalement l’impact de la plupart des morceaux (« The Weeping Song », sublime) et annonce déjà les splendeurs de The Boatman’s Call.

 

 

Thibaut Losson - Copyright 2017 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients
Voir les 3 commentaires client

Meilleurs commentaires des clients

1000 PREMIERS REDACTEURS D'AVISle 12 septembre 2015
Format: CD
88 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mars 2009
Format: CD
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 janvier 2001
Format: CD
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com

Amazon.com: 4,0 sur 5 étoiles 24 commentaires
4,0 sur 5 étoilesThis is one of these happy albums of Nick Cave
le 25 août 2015 - Publié sur Amazon.com
Achat vérifié
5,0 sur 5 étoileshighly recommended
le 20 juillet 2017 - Publié sur Amazon.com
Achat vérifié
Une personne a trouvé cela utile.
5,0 sur 5 étoilessuperb
le 10 octobre 2012 - Publié sur Amazon.com
Achat vérifié
5,0 sur 5 étoilesAmazing
le 23 juillet 2013 - Publié sur Amazon.com
Achat vérifié
3 personnes ont trouvé cela utile.
4,0 sur 5 étoilesAnother Fine Effort
le 28 avril 2002 - Publié sur Amazon.com
Achat vérifié

Vous souhaitez découvrir plus de produits ? Consultez cette page pour voir plus : grattoir pour chat

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?