Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Google Démocratie Broché – 9 mars 2011

4.0 étoiles sur 5 7 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 42,89

Fête des Mères Fête des Mères

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Biographie de l'auteur

Laurent Alexandre est médecin. Président de DNA Vision, il est un expert des nouvelles technologies médicales. David Angevin est romancier et journaliste. Spécialiste des Etats-Unis, il est fasciné par la loi de Moore et ses conséquences.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Laurent Alexandre se fait plaisir en jouant en même temps les Frédéric Dard et les Isaac Asimov.

Un bon roman qui commence avec un style pourri, qu'on dirait d'un étudiant coréen à l'Alliance Française et qui gagne en maturité et en qualité de style au fur et à mesure que l'on avance dans sa lecture, pour finir dans les cinquante dernières pages en un authentique roman d'anticipation en même temps qu'une réflexion sur l'avenir qui nous attend. (Mon passage préféré "Cette jeunesse insouciante devra changer plusieurs fois de paradigme dans les prochaines cinquante années").

On dirait que pour les auteurs de science fiction le futur est de plus en plus proche. En 1960 Arthur Clarke le situait en 2001. Laurent Alexandre le situe en 2018, à peine six ans pour visionner une autre réalité. Le temps s'accélère. La preuve que la singularité, chère à Ray Kurzweil, sacrifié dans le roman, est proche.

Aucune surprise pour qui a lu La mort de la mort du même auteur, mais un beau supplément pour celui que cet ouvrage interpelle.
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Ce livre se laisse lire sans difficultés. L'écriture est "basique" mais sur un sujet prenant (tous le monde connait Google). Certaines longueurs inutiles aussi. A conseiller pour ceux qui aimes les technologies informatiques (geek quoi :-D)
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Le monde en 2018. Deux camps : technophiles et technophobes sont aux prises. Qui a tort ? Qui a raison ? Le récit très convaincant d'événements d'un futur proche, à l'aube de l'intelligence artificielle et de la singularité technologique. A lire pour qui aime le progrès, ou pour qui le craint...

Un roman d'anticipation proche, à lire pour appréhender les avantages et les inconvénients des révolutions technologiques et biotechnologiques en cours, de façon non manichéenne. Bien documenté, une bonne intrigue, malgré quelques longueurs.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
L'idée de départ est excellente. Vous lisez la post-face du livre et vous avez envie de l'acheter. Hélas, rien de plus à l'intérieur du livre. Une pseudo-intrigue d'espionnage qui n'aboutit sur rien vient gâcher les 3/4 du roman. Je passe le style d'écriture particulièrement mauvais ("bander" et "fils de pute" à tous les coins de page, c'est vite lourd). Ce livre ne traite que très peu de la singularité qui n'est qu'une vague ligne de fond dans le roman. Je passe également les caricatures concernant les grandes puissances de la planète et le peu de crédibilité sur les dates. Bref, un livre qui part d'une grande idée et qui la massacre en 400 longues pages. Un conseil: passez-votre chemin !
Remarque sur ce commentaire 7 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique