Acheter d'occasion
EUR 7,22
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Graffiti Soul

4.6 étoiles sur 5 19 commentaires client

5 neufs à partir de EUR 15,10 9 d'occasion à partir de EUR 7,21
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Simple Minds


Détails sur le produit

  • CD (22 mai 2009)
  • Date de sortie d'origine: 6 juin 2009
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Sanctuary Records
  • ASIN : B0026OO2IY
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 19 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 52.976 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Moscow underground
  2. Rockets
  3. Stars will lead the way
  4. Light travels
  5. Kiss & fly
  6. Graffiti soul
  7. Blood type o
  8. This is it
  9. Shadows & light
  10. Rockin' in the free world

Descriptions du produit

Description du produit

Graffiti Soul est le 15ème album studio des Simple Minds. Produit par Jez Coad et le groupe lui-même, il a été mixé par Bob Clearmountain à Santa Monica, Californie. Les morceaux ont été composés à Rome, en Sicile, à Anvers et à Glasgow, et les grandes figures des Simple Minds - Jim Kerr (voix), Charlie Burchill (guitare, clavier), Mel Gaynor (batterie) et Eddie Duffy (basse) - ont enregistré le disque aux studios de Rockfield, près de Monmouth, au Pays-de- Galles.Son single phare « Rockets » est une magnifique cerise sur le gâteau. Un riff de guitare inoubliable, de grands élans d'harmonies vocales et des battements de mains insolites : un véritable trésor de musique pop, d'une rare instantanéité.

Critique

L'année 2009 peut raisonnablement procurer le vertige : suite au retour en front de scène de Depeche Mode ou des Pet Shop Boys – sans évoquer même le connétable Dylan, présent à la fois sur le front des éditions d’archive, et des albums originaux – ce sont au tour des Simple Minds de se rappeler à notre souvenir, bon ou mauvais, du fin fond des années quatre-vingt.

Après un silence de quatre années (Black & White 050505), les huit chansons de Graffiti Soul – mais le combo conserve dans sa cartouchière un répertoire supplémentaire, susceptible d’alimenter un prochain album, à paraître d’ici un an - célèbrent de plus la permanence d’une équipe (le chanteur Jim Kerr et le guitariste et claviériste Charlie Burchill menant naturellement toujours la barque), en place depuis plus de vingt années. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour un groupe de rock.

Cette quinzième production en studio des Écossais donc, produit par Jez Coad (présent déjà pour le prédécesseur), et mixée par Bob Clearmountain (qui a appris auprès de Bryan Adams ou Ricky Martin ce que chanson populaire signifie) revendique dans ses compositions un fort capital autobiographique, et s’inscrit dans sa forme dans la droite ligne de ce qui a fait la réputation des Britanniques : hymnes entraînants et habités, mélodies entêtantes, et guitares acides. Le sens indubitablement épique de tous les thèmes (aux titres instantanés et évocateurs : « Moscow Underground » « Blood Type O », « Rockets » et au traitement idem) renvoient comme à l’accoutumée à l’idée qu’on put se faire de U2 à l’époque de l’album Joshua Tree. Prises quasi systématiquement en tempi médiums, les pièces fonctionnent sur un système breveté (installation d’un climat sonore souvent anxiogène, mise en place d’une voix évoluant de la caresse à l’exhortation, et explosion des guitares) dans lequel les Esprits Simples sont passés maître.

Et on ne peut que saluer le talent de ces musiciens, qui consiste à revivifier les paramètres de la new wave des années quatre-vingt dans la jouvence de sonorités actuelles, comme si la nostalgie prenait imperceptiblement un parfum d’éternité. Précisons que l’édition luxe de l’album inclut un volet supplémentaire (In Search Of The Lost Boys, alimenté de neuf reprises, entre autres signées Neil Young, Beach Boys, Siouxsie and the Banshees, ou Massive Attack).

- Copyright 2016 Music Story


Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Simple Minds est de retour avec un album très rock et puissant, un peu dans le même style que "Black and White", l'album de 2005.

On y retrouve toutes les qualités du groupe : des riffs de guitare prenants et entrainants, des lignes de basse incroyables (nottament sur Moscow Undeground), des sonorités originales (Blood Type O), un Jim Kerr en très grande forme avec une voix splendide.

"Graffiti Soul" est un super album rock, très soigné, un peu court (8 titres et 1 bonus track) mais qui risque de plaire à beaucoup de monde, que l'on soit fan ou non de Simple Minds.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Vincent TOP 1000 COMMENTATEURS le 29 mai 2009
Format: CD Achat vérifié
Revenu à sa formule la plus "Rock", celle que j'apprécie tout particulièrement chez le groupe, on notera d'emblée que "Graffiti Soul" est excellemment produit. Vous me direz: "le gars Vincent enfonce ici une porte ouverte". Il est vrai que chez les Minds leurs productions ont toujours été très soignées.

La deuxième chose qui a toujours eu beaucoup d'importance à mes yeux, et pour causes, c'est l'illustration même de l'œuvre en question. Dans ce domaine, j'avais depuis longtemps (11 albums plus tard) rendu les armes et accepter que chez le groupe, la beauté des pochettes étaient définitivement à oublier: News Gold Dreams, Sparkles..., Real Life, etc. Que des horreurs en vérité. Autant dire qu'avant même de voir le produit, j'avais déjà anticipé sur cette énième déconvenue. Oh quelle surprise ?! une pochette (presque !!) toute noire... Et puis là Paf !!! Dans les gencives je m'le suis pris le packaging de son édition double... Je n'en dirai pas d'avantage, sachez seulement qu'elle est absolument superbe, autant qu'originale. Un très très bel objet vraiment !! Mais attention ! Vous connaissez le vieil adage qui en substance nous dit "l'habit ne fait pas le moine". En l'occurrence ici, Graffiti Soul est bel et bien un bel et bon album.

L'album s'ouvre pourtant d'une façon curieuse. Un morceau certes ambiant et assez profond, mais sans réelle progression toute fois.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Simple minds et moi, c'est une longue histoire. Il y eu tantôt des bas (quelques uns de leur tout premiers albums), et beaucoup de hauts (comme cet album et l'album d'avant "black & white", et "Néapolis" et "Streets fighting years" et ...).
En fait Jim Kerr et son accent irlandais tonitruant (sauf quand il chante, heureusement !) a bercé mon adolescence et maintenant il continu à embellir ma vie d'adulte. So, merci, car sur cet album il y a tout ce que j'aime dans ce groupe : un son chaud, planant qui s'appuie sur une basse ondulante, une batterie incisive, des notes de guitares harmonieuse et une voix magistral ; un groove impérial et des mélodies superbes.
Cet album est bon, vraiment bon, en fait je n'arrête pas de me repasser le morceau "graffiti soul" en boucle, allez savoir pourquoi ?
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
La première écoute fait l'effet d'une ''rocket'' ! Moscow Underground ouvre l'album dans une atmosphère incroyablement accrocheuse, les sons sont détonnants et l'ambiance évoque automatiquement ce qui a fait le succès du précédent album Black & White 050505. Rockets, Stars Will The Lead The way, Light Travels s'affirment comme les 3 autres maîtres pièces de cet album, avec un niveau musical extraordinairement bon. On est pas loin de U2 par moments et Kerr n'a jamais cessé de rappeler Bono par sa voix...

Si Graffiti Soul ne présente aucune faiblesse musicalement à mon humble avis, je déplore cependant la présence d'une neuvième véritable piste (l'album ne dépassant pas 40 minutes) et le placement légèrement maladroit des meilleurs musiques en début d'album pour une deuxième partie légèrement moins emportée. Kiss and fly laisse quand même passer un second souffle épique et Blood Type 0 se démarque par son originalité et des sons quelques peu innatendus, rendant l'oeuvre toujours plus riche . Pas de quoi en faire un plat, donc.

Un très bon album en somme qui prouve la capacité des Minds à conférer, 3 décennies après le début, fraîcheur et modernité à leurs titres, parfois si formidables. Comme guidé par l'éclairage de leur propre ombre, Kerr et sa bande trouvent encore le chemin et c'est avec brio. Bravo.
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Fan inconditionnel des simple minds depuis 1987,
je dois avouer avoir été déçu au cours des 15 dernières années par la production riche des simple minds mais sans "saveur".
Il manquait quelque chose à leur musique, ce quelque chose qui avait fait de ce groupe le groupe phare de la deuxième moitié des années 80.

Après avoir eu la chance d'écouter, grace aux radios étrangères, certains des titres de cet album, il en ressort que cet album annonce enfin le retour tant attendu du son "simple minds" à la fois très rock et plannant.
Ceux qui les ont connus dans le passé sauront de quoi je parle.
Du point de vue énergie et composition ,il me rappelle beaucoup once upon a time.
Il pourrait peut-être le surpasser.

Pour s'en convaincre, écoutez dès que vous le pourrez les titres "Stars will lead the way", "This is it" ou même "moscow underground"
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?