Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes? Poche – 2 avril 1992

3.8 étoiles sur 5 6 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 2 avril 1992
"Veuillez réessayer"
EUR 7,00

Il y a une édition plus récente de cet article:


Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Amazon.fr

Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ? Au premier abord, la question peut paraître surprenante, voire provocante. En réalité, Paul Veyne, grand historien du monde gréco-romain, nous démontre qu'elle n'a pas de sens, la vérité étant elle-même historique.

En effet, à travers l'exemple de la civilisation grecque, cet ouvrage étudie les idées que nous nous faisons de la vérité. On considère généralement qu'elle ne peut être qu'une, la même pour tout le monde. Or, Paul Veyne démontre à partir d'exemples très simples que les mêmes personnes peuvent considérer comme vraies des choses contradictoires ; ou que des personnes de la même époque peuvent avoir des conceptions différentes de la vérité. Au fond, ils ne trouvent pas la vérité, mais ils la créent.

Cet essai, dérangeant parce qu'il ébranle nos plus intimes convictions, est une invitation à réfléchir sur notre propre système de vérité. --Gaëtane Guillo

Quatrième de couverture

L'objet réel de ce texte est de montrer que la question qu'il pose, en dernière instance, n'a pas de sens. C'est que la poser est implicitement se ranger dans la descendance de Fontenelle et des hommes du siècle des Lumières, confrontant les dits avec les faits. Mais, précisément, cette question-là n'a pas de sens pour un ancien ; et, comme l'a montré Foucault, la vérité elle-même est historique. Autrement dit, l'idée de vérité a évolué. Paul Veyne compare volontiers la vérité d'un moment à un récipient ou, plus abstraitement, à un programme : c'est dans le cadre du programme que la question : est-ce vrai ? est- ce faux ? se pose. Quant au récipient-programme, il est lui- même le fait d'une création. Enfin, il ne serait pas juste de penser qu'en un même moment, tous ont le même programme de vérité, voire que chez un même sujet n'est mis en oeuvre qu'un programme (on peut ne pas croire au fantôme et néanmoins en avoir horriblement peur). Telle est l'arête intellectuelle de ce livre, donnée par approches successives au long d'une investigation sur les textes les plus divers : d'Aristote et Pausanias à Cicéron et Eusèbe.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.8 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

L''érudition de Paul Veyne ne fait pas de doute. Le Pain et le cirque, son chef-d''oeuvre étrangement ignoré, le démontre brillamment. Seulement, on peut se demander à quel point la question abordée dans ce petit essai est une question empirique. Paul Veyne se demande en effet ce que nous devons penser de la vérité. Or nous pouvons nous demander jusqu''à quel point l''étude des croyances des Anciens peut nous aider à répondre à cette question.

Veyne suppose que la vérité n'est qu'une croyance, qu'il n'y a, pour reprendre le mot de Nietzsche, pas des faits, que des interprétations. Il cherche à démontrer sa thèse à partir d'un examen des croyances des Anciens.

En fait, le raisonnement de Paul Veyne se réfute lui-même. Comme Jacques Bouveresse le fait remarquer, l''idée "veynienne" que la vérité n''est rien d''autre qu''une construction idéologique s''appuie sur une description d''un état de fait historique qui prétend elle-même à la vérité (Le philosophe chez les autophages, p. 109-116). (Bernard Williams a récemment fait la même remarque à propos de l''historiographie postmoderniste.)

Évidemment, du point de vue de Veyne, une telle faiblesse logique n''est pas une faiblesse. John Searle explique quelque part pourquoi il est très difficile de trouver chez les auteurs postmodernes "des arguments clairs, rigoureux et explicites contre les éléments qui sont au cœur de la tradition rationaliste occidentale".
Lire la suite ›
1 commentaire 44 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
c'est pourquoi je mets 4 et non 5. Cet ouvrage de Paul Veyne, extrêmement érudit, comme à son habitude, serait plus facile à lire si les notes explicatives ( nombreuses ! ) étaient placées au bas de chaque page, et non groupées à la fin du livre.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 20 octobre 2007
Achat vérifié
Oui les Grecs ont dans leur histoire cru à leurs mythes. Ils y ont cru de diverses manières au fil des siècles : de la croyance - type 'foi du charbonnier' à celle plus critique de l'existence d'un noyau de vérité entouré de fables et de mensonges (Platon méprisait les poètes car ces derniers fabulaient autour des mythes, trompant leurs auditeurs). L'érudition de Paul Veyne est impressionnante. Cet ouvrage s'inscrit dans une continuité, trop discrète, selon mon impression, de "La Cité Antique" de Fustel de Coulanges.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?