Guadalcanal a été ajouté à votre Panier
Livraison à EUR 0,01 sur les livres et gratuite dès EUR 25 d'achats sur tout autre article Détails
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par Storymedia
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Jaquette différente edition Atlas francaise en bon etat
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Guadalcanal

Ce titre fait partie de notre sélection Bonnes Affaires!

4.3 étoiles sur 5 4 commentaires client

Prix : EUR 8,15 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 13 exemplaire(s) en stock.
Vendu par plusdecinema et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
14 neufs à partir de EUR 4,38 7 d'occasion à partir de EUR 3,38
Bonnes affaires DVD, Blu-ray et Séries TV
Petits prix DVD, Blu-ray & Séries TV
Découvrez notre sélection de bonnes affaires et petits prix mise à jour quotidiennement. Plus de 3000 Blu-ray, Séries TV & DVD.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Guadalcanal
  • +
  • Iwo Jima
Prix total: EUR 16,57
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Preston Foster, Lloyd Nolan, William Bendix, Richard Conte, Anthony Quinn
  • Réalisateurs : Preston Foster, Lloyd Nolan, William Bendix, Richard Conte, Anthony Quinn
  • Format : PAL
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 2.0), Espagnol (Dolby Digital 2.0)
  • Sous-titres : Espagnol, Finnois, Français, Néerlandais, Norvégien, Anglais, Suédois
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.33:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : 20th Century Fox
  • Date de sortie du DVD : 2 juin 2004
  • Durée : 89 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5 4 commentaires client
  • ASIN: B0002B5C78
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 47.604 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Contenu additionnel

Pas de bonus vidéo

Descriptions du produit

Description du produit

Boîtier keep case avec surétui

Synopsis

Pendant la Seconde Guerre mondiale, un correspondant de guerre suit un groupe de Marines débarqué dans les îles Salomon, alors qu'il attend fiévreusement les renforts qui vont relancer la décisive bataille de Guadalcanal...

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Michel Juvenet TOP 1000 COMMENTATEURS le 14 avril 2008
Format: DVD
Tourné en 1943, quelques mois à peine après les évènements réels, ce "Guadalcanal Diary" (titre original signifiant "Le journal de Guadalcanal") raconte la première offensive terrestre victorieuse des troupes américains dans le Pacifique, quelques mois après Pearl Harbor, et qui va les voir, de l'été 1942 à l'été 1945, arriver aux portes du Japon. Le 7 août 1942, la 1ère division de Marines débarque donc sur l'immense île de Guadalcanal avec pour mission de repousser les Japonais à l'intérieur des terres afin de permettre à l'infanterie et à l'aviation d'occuper le terrain. Ce sera chose faite en octobre, mais les combats dureront encore plusieurs mois avant la conquête totale de 'île. Premier bras de fer, et première victoire donc, malgré les contre-attaques combinées de l'infanterie, de la marine et de l'aviation japonaises. La distribution sera appréciée par tous les amateurs de films de cette époque (Preston Foster, William Bendix, Lloyd Nolan, Richard Conte, l'incontournable Richard Jaeckel et un débutant nommé Anthony Quinn). Un passionnant film de guerre, sans propagande inutile, un hommage aux Marines.A voir également, sur le même sujet, mais centré cette fois sur l'aviation embarquée "Les diables de Guadalcanal" avec John Wayne.
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 13 mars 2010
Format: DVD
1943. Nous sommes en pleine seconde guerre mondiale. Les Etats-Unis sont mobilisés depuis une grosse année (Pearl Harbor est récent, datant de décembre 1941) dans l'effort de guerre. La bataille n'est pas gagnée vis-à-vis de l'opinion publique qui sera toujours à convaincre, encourager; tâche naturellement dévolue à la propagande.

1943 est la date de réalisation de ce film de guerre ! Quelques semaines après la victoire de Guadalcanal, Lewis Seiler réalise ce film de guerre très réaliste sur la bataille qui dura du 7 août 1942 au 7 février 1943. "La campagne de Guadalcanal a coûté 24.000 hommes aux Japonais contre 1600 "marines" au sol et 5000 marins Américains lors des batailles navales face à l'île de Guadalcanal. Les belligérants ont subi des pertes en avions et en navires de guerre à peu près équivalentes, les Japonais étant incapables de remplacer leurs pertes."

Comme le souligne la présentation du film, "le casting de stars comprend Lloyd Nolan, William Bendix, Preston Foster et Anthony Quinn dans le rôle de soldats faisant face non seulement à la maladie, un terrain semé d'embûches, un temps épouvantable, mais également à l'ennemi humain. Avec une narration poignante et une action explosive dans un cadre historique fort, "Guadalcanal" est un spectacle plein d'action du début à la fin."

Ce film est réaliste. Il revêt la force du document historique. Bien sûr, si la vertu militaire des Américains est magnifiée, elle ne l'est pas au détriment de l'ennemi qui est respecté.

"Guadalcanal Diary" (littéralement le journal de Guadalcanal) est un étonnant film très intéressant sur le plan historique, bien réalisé.
4 commentaires 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par aly le 8 décembre 2013
Format: DVD Achat vérifié
Film mythique, réalité historique, à recommander, à découvrir ou redécouvrir, on ne s'en lasse pas, plaisir de découvrir Anthony Quinn jeune.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
... qui nous emmène bien loin de cette tarte à la crème esthétisante que prétend être "la ligne rouge" sur le même sujet.

La bataille est bien expliquée, les portraits des soldats sont justes, c'est sobre.

A avoir dans son fond de filmothèque.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: 4.1 étoiles sur 5 134 commentaires
52 internautes sur 52 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 The Island of Death 2 juin 2006
Par Jeffrey T. Munson - Publié sur Amazon.com
Format: DVD
Anthony Quinn (Pvt. Jesus "Soose" Alvarez), Preston Foster (Father Donnelly), William Bendix (Cpl. Aloysius "Taxi" Potts), Minor Watson (Col. Wallace Grayson), Lionel Stander (Sgt. Butch), Lloyd Nolan (Sgt. Hook Malone), and Richard Jaeckel (Pvt. Johnny "Chicken" Anderson) star in this fine movie about America's first amphibious assult of World war II. This movie was made just shortly after the actual capture of Guadalcanal in February of 1943.

The movie begins with the journey of the First Marine Divison across the Pacific Ocean aboard transport ships. The Marines' time was spent either lying on deck, playing cards, or shooting the bull. The journey was long and monotinous, but the Marines were finally informed of their destination and readied themselves for battle. Upon landing, the Marines set up a perimeter and set out to engage the enemy. Some of the fiercest fighting of the war occurred on Guadalcanal. Both sides were undersupplied and suffered from lack of food. However, while the Americans were hungry, the Japanese starved. Thus, the island became known to the Japanese as "the island of death".

After six months of brutal fighting, the Americans finally captured the island. The Japanese managed to remove their remaining troops under the cover of darkness using destroyers.

This movie does a very good job of describing the action which occurred during the battle from the initial landings in August until the Army relieved them in December. The performances by the cast are very good, and I especially thought that the narration added some valuable insight to the movie. Also, I was impressed by the historical accuracy of the movie. Each of the early encounters with the Japanese is described, including the battle of Teneru River to the horrible shelling of Henderson Field by the Japanese Navy. Based on the book by correspondent Richard Tregaskis, "Guadalcanal Diary" does a fine job of telling the story of the First Marine Divison and their struggles during the early days of the Guadalcanal campaign. This movie differs greatly from today's war movies such as "Saving Private Ryan". There is no blood and guts death scenes in this movie, as well as no political correctness. Routinely throughout this movie, the Americans refer to the Japanese as "monkeys" and "gooks". These terms may not be popular, but that's exactly what the Marines called them in 1942-43.

I give this movie my highest recommendation. The characters are realistic and believable, the action is very good, and the historical correctness is excellent. Watch this movie and see how two enemies fought over a strategically important island in the South Pacific for six long, brutal months in the early days of World War II.
65 internautes sur 67 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 "boys with a memory of death in their eyes" 15 juin 2004
Par Alejandra Vernon - Publié sur Amazon.com
Format: Cassette vidéo
Based on Richard Tregaskis' popular book of his account of the action at Guadalcanal, when the first detachment of U.S. Marines landed in the Solomon Islands in August of 1942, this is a tough and gritty war film with a sturdy ensemble cast, who do a wonderful job of recreating the diverse characters in the story, from Anthony Quinn who dreams of his señoritas, to the young Richard Jaeckel, who is always writing home to mom.
Preston Foster, William Bendix, Lloyd Nolan and Richard Conte are the other actors that contribute to make the film interesting, along with the narration by Reed Hadley which contrasts with the everyday speech of the dialogue and at times is quite poetic.
Enduring the humid jungle, often plagued with torrential rain, and at one point running out of food and needing reinforcements, the narrator says of October 10th, "...for we are tired, after days of heat and rain, dust and disease, mud and malnutrition, weeks of constant fighting...", the film depicts a lot of heroism, the caring for one another, and much patriotism.
The battle cinematography by Charles Clarke is visually exciting, though all very sanitized, as none of the intense fighting is graphic, and one must remember that this is a 1943 film, and the language used is far from politically correct; those who can't put it into historical perspective should avoid seeing it.
Total running time is 93 minutes.
26 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Well staged war movie 28 octobre 2003
Par F. J. Harvey - Publié sur Amazon.com
Format: Cassette vidéo
This account of the struggle to retake the South Pacific island of Guadalcanal from the occupying Japanese army in World War two is marked by superbly staged battle sequences .It -uniquely for the period -eschews the standard gung ho flag waving that marked most Hollywood war movies of the era (understandably ,in my book given the circumstances)and depicts a very matter of fact view of the average soldier's life in combat situations.
The acting honours are stolen by the under-rated Richard Jaeckel but there is sterling support from reliable performers like William Bendix,Richard Conte ,Lloyd Nolan and the great Anthony Quinn.
A war movie showing rare honesty and integrity .
23 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 An exciting, realistic movie made during the war 23 avril 1999
Par Un client - Publié sur Amazon.com
Format: Cassette vidéo
Having seen both Guadalcanal Diary and A Thin Red Line, I must say that Guadalcanal Diary is a far better film. Having been made during the war (in 1943, barely a year after the start of the Solomons campaign) this movie goes far beyond being a propoganda film. It is a story about private lives of grunts, all coming from different places yet showing great teamwork and camaradarie. Also, there is no real "Jap bashing" even though this movie was made during the height of conflict with the Japanese. (What do the "propogandist" reviewers have to say about that?).
Also, this movie is about the Marine Corps which began the campaign at Guadalcanal. The Army (which is what The Thin Red Line was about) moved in *after* most of the hard fighting was done by the Marines. Granted, the movie does not have the special effects and cinematographic appeal as The Thin Red Line. But the movie has the best realism and cinematography available at the time.
Also, there are no "why are we here" and anti-war sentiments that were portrayed in The Thin Red Line. (In my view, The Thin Red Line might have found a better place had it been made about Vietnam). Grunts at WWII, knew very well why they were fighthing. The threat to the world by both Japan and Germany was very real. The future of world freedom (and possibly civilization) was at stake. There was a good depiction of the fear felt by the combat soldier and of the fact that death does not escape even the best. The heroism shown in this film is not just about individuals, but all the Marines collectively who accomplished their job (and duty) well.
I highly recommend this film.
20 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 I hate amphibious landings 8 avril 2008
Par the gunner - Publié sur Amazon.com
Format: DVD
Guadalcanal Diary DVD

Guadalcanal Diary is a movie about the U. S.. Marine's invasion of the Japanese held Island of Guadalcanal in 1942 the movie was made in 1943. Before the war was over. It is based on Richard Tregarski's bestselling book. The incident with the pigs reminded me about something similar that happened to me in Viet Nam the day after a firefight. We fired about 200 rounds of 105mm artillery in the woods to discover some dead pigs, Bar-B-Que time.

Recommended for fans of the Pacific War if there are any.

Gunner April, 2008
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?