undrgrnd Cliquez ici Litte Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
8
3,8 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

L. K. Hamilton est une pionnière du genre, c'est elle qui a créé l'urban fantasy (en 1993) telle que nous la connaissons maintenant à travers les univers de Sookie Stakehouse ou Mercy Thomson... ou bien sûr de Stephanie Meyer.

J'ai lu toute sa série des Anita Blake, et j'y ai pris globalement un grand plaisir (cela se répète pas mal, mais quand on aime un univers et une héroïne, on prend toujours plaisir à la retrouver):
- l'héroïne est très forte et courageuse (elle a une impressionnante collection d'armes et est couverte de cicatrices) mais cela ne l'empêche pas de dormir avec un pinguouin en peluche
- les dialogues sont piquants, parfois très drôles, mais certaines scènes sont vraiment terrifiantes (dans le sens "gore")
- l'amour est présent, mais l'auteur ose décrire les joies de la polygamie et de l'orgie (à partir du tome 10 ou 11, je ne sais plus) avec des scènes de sexe devenant de plus en plus crues
- les personnages secondaires sont parfois les plus réussis

Je vous conseille ce premier ouvrage de la série, pour découvrir les racines du genre et aussi parce que c'est l'un des plus soft d'Hamilton.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 août 2003
Guilty Pleasures is the first of several horror-action novels by Laurell K. Hamilton on Anita Blake, animator and vampire hunter. It blends elements of horror and some pretty fast-paced action to make this book a bloody good read (I couldn't resist).
The world of Anita Blake is set in an alternate world where vampirism is legal, lycanthropy is a disease and animators raise zombies for a living. Anita is a tough-as-nails animator who also helps out the authorities with preternatural crimes. When some of the most powerful vampires in St. Louis start turning up in very dead pieces, she is summoned by the vampire Master of the city, Nikolaos, to track down and identify the killer. With her own life and that of a friend at stake, Anita has no choice but to comply. We are introduced to vampire-junkies, ghouls, zombies and horny were-rats. With some help from her friends, Ronnie a private investigator and Edward an assassin even vampires fear, Anita squares against some unusual suspects; Malcolm the vampire leader of the Church of Eternal Life; and the Humans Against Vampires death squad; while dealing with death threats from other vampires like Valentine and the amorous advances of Jean-Claude.
This book is a 266-page escapade into a world where humans and monsters exists side by side. It reads like an action-packed movie with characters you can root for. As an action heroine, Laurell K. Hamilton's Anita Blake is confident, witty and tough. The story is told through Anita's narratives which are funny and flowing. While there isn't much to be said about her sleuthing skills, this vampire slayer makes up for it with blazing guns and silver-coated bullets, of course.
The further adventures of Anita Blake continue in The Laughing Corpse, Circus of the Damned, Lunatic Café, Bloody Bones, The Killing Dance, Burnt Offerings, Blue Moon, Obsidian Butterfly and Narcissus in Chains. (Yes, you have been warned).
11 commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Anita Blake a de quoi faire palir Buffy. Elle est incroyablement plus dynamique.
Le rythme est trépidant et assorti des commentaires désopilants ou désabusés d'Anita.
C'est un vrai polar sauf que la donne est truquée en raison des pouvoirs surnaturels du meurtrier. Le début d'une longue et bonne série de polars.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Guilty Pleasure est le 1er tome de la série des Anita Blake.

Autant le dire: ce tome pose le décor, présente les personnages et les modes de fonctionnement des vampires.

L'héroïne est présentée de façon attachante, humaine malgré ses talents de combattante- tueuse de vampire- "amie" des zombies.

L'intrigue en elle-même n'est finalement que secondaire.

Ce tome m'a donné envie de lire les suivants sans attendre (il faut aller au moins jusqu'à The Killing Dance: après, comme indiqué dans d'autres commentaires, le ton de la série change).

L'écriture est facile, l'humour cynique d'Anita rafraîchissant et le monde dans lequel elle évolue est violent et sombre.

J'ai lu d'autres livres d'urban Fantasy ensuite qui m'ont peut-être plus plu mais cette série demeure une référence, un incontournable malgré ses défauts.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juillet 2002
Peu différent de son autre série débutée par Kiss of Shadows. L'héroine est une nabaude que tous les hommes désirent comme des fous (fantasme d'auteur ?). Dieu merci l'histoire a une tête et une queue, et l'intrigue, à défaut d'être bien logique, a au moins le mérite d'être prenante.
Pour se changer les idées, un livre bien calibré pour un long voyage en train par exemple.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une histoire bien ficelée, une héroïne plutôt crédible, de l'action, du vampire, de nombreuses bonnes idées ...
Je comprend à peu près l'engouement pour cette série mais je n'ai pas été enthousiasmée. Je ne détesterai pas lire la suite, peut-être, plus tard ...

Il est sans doute dommage que j'ai lu ce livre après certaines "copies" qui ont suivi, car L.Hamilton a le mérite d'être une pionnière!

En fait ce qui me gêne dans ce livre c'est que tout est centrée sur les vampires. Logique, me direz-vous?
c'est peut-être vrai pour l'intrigue mais les personnages n'ont de consistance que comparés aux vampires: il y a les vampires forts et puissants (les plus âgés), les vampires faibles (les tout récents), les humains qui veulent devenir vampires (l'église de la vie éternelle), les humains dépendants à la morsure, les chasseurs de vampires, les non-vampires (les humains normaux, quoi!), etc ...
Ce qui manque, à mon goût, c'est la normalité qui permettait de mettre en relief ce monde parallèle vampirique.

J'ai ainsi ressenti un petit côté trop "fabriqué" qui manque de charme.
Et puis, une question fondamentale me taraude: Un(e) écrivain pourrait-elle écrire des histoires de vampires si elle était blonde aux yeux bleus, bien bronzée? ...
Non, non, impossible, je crois qu'il faut vraiment être pâle, avec de longs cheveux noirs et une bouche rouge sang: il n'y qu'à regarder les photos des auteurs de ces livres, je n'invente rien!
44 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mars 2016
J'ai adoré ce livre, la manière d'écrire de l'auteur et il correspond à mes attentes selon son registre donc je le recommande.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 août 2014
Pour être franche, j’ai été très déçue, je m'attendais à nettement mieux.

Le style est plat et l'auteur se répète beaucoup. Je n'ai pas trouvé l'héroïne, Anita, particulièrement attachante. Elle a le don -ridicule et invraisemblable- de se mettre dans le pétrin toute seule. Et, pour une chasseuse de vampires, elle connaît étonnamment peu leurs us et coutumes.

Bref, là où Charlaine Harris arrivait à renouveler un genre et créer un monde bien à elle, Laurell K. Hamilton survole son sujet. C’est un peu paresseux tout ça.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

19,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici