Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 7,99

Économisez
EUR 0,21 (3%)

TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

H2G2. Encore une chose... par [Colfer, Eoin]
Publicité sur l'appli Kindle

H2G2. Encore une chose... Format Kindle

3.7 étoiles sur 5 6 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 7,99

Longueur : 432 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Description du produit

Présentation de l'éditeur

'Les Vogons m'ont créé afin que je puisse, par cajolerie, vous ramener sur Terre avant que les Grébulons ne la détruisent... Dans cinq minutes virtuelles, cette salle disparaîtra et vous vous retrouverez sur Terre, face aux rayons tueurs de planètes des Grébulons.'
Voilà ce qu'annonce le Guide du voyageur galactique, version II, à Arthur Dent, Ford Prefect, Aléa Dent et sa mère Trillian qui, chacun de leur côté, viennent de passer cent ans dans une réalité virtuelle. Mais pas de panique, ne faisons pas un plat de cette catastrophe planétaire : il s'en produit constamment.

Écrit à partir de notes que Douglas Adams n'a évidemment jamais laissées, du moins pas dans notre univers, Encore une chose... fait rebondir les aventures d'Arthur Dent et de Ford Prefect dans une direction totalement inattendue.

Biographie de l'auteur

Eoin (prononcer Owen) Colfer est né le 14 mai 1965 à Wexford, en Irlande. Enseignant comme l'étaient ses parents, il vit avec sa femme Jackie et ses deux fils dans sa ville natale. Tout jeune, il s'essaie à l'écriture et compose une pièce de théâtre pour sa classe dans laquelle, comme il l'explique, «tout le monde mourait à la fin sauf moi». Grand voyageur, il a travaillé en Arabie Saoudite, en Tunisie et en Italie, avant de revenir en Irlande. Avant la publication d'«Artemis Fowl», Eoin Colfer avait déjà publié plusieurs livres pour les moins de dix ans et c'était un auteur pour la jeunesse reconnu dans son pays. «Artemis Fowl», qui forme le premier volume de sa série, est un livre événement que se sont arraché les éditeurs du monde entier et qui a propulsé son auteur au rang d'écrivain vedette de la littérature pour la jeunesse. Mais ce succès international n'a pas ébranlé Eoin Colfer, qui se reconnaît simplement chanceux et qui semble s'amuser du soudain intérêt qu'on lui porte. Et, même s'il a interrompu un temps ses activités d'enseignant pour se consacrer à l'écriture des aventures d'Artemis, ce qu'il souhaite avant tout, c'est rester entouré de sa famille et de ses amis qui «l'aident à rester humble». Et lorsqu'il a reçu les premiers exemplaires de son livre, il s'est précipité pour voir ses élèves, à qui il avait promis de lire l'histoire en priorité. Doté d'un grand sens de l'humour, il a également prouvé ses talents de comédien dans un one man show. Il s'ingénie à mélanger subtilement et efficacement une attirance pour la haute technologie et des personnages relevant de croyances diverses. Ses inspirations sont multiples et hétéroclites : de James Bond à la mythologie celte, en passant par Batman, Conan Doyle ou «La Guerre des étoiles».

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1190 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 432 pages
  • Editeur : Editions Gallimard (31 mai 2012)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B0088I7WGQ
  • Word Wise: Non activé
  • Lecteur d’écran : Pris en charge
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5 6 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°181.665 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?

click to open popover

Commentaires en ligne

3.7 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
Bien que ce ne soit pas Douglas Adams qui ai écrit cette "fin" on peux apprécier tout autant que les précédents tomes. Il a su rester dans le même style et très franchement je le recommande. Pour le coup ca serait dommage pour les amateurs de cette univers d’être réticent du fait que ce ne soit pas le même auteur. Eoin Colfer a fait un très bon travail.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Avant tout, je dois vous dire que Douglas Adams est MON auteur de SF favori. Alors qu'il ait laissé si peu d'écrits avant de disparaitre si prématurément m'a laissé un grand vide. Que n'importe quoi ne peut pas combler. Ou plutôt si, mais du n'importe quoi bien écrit, du n'importe quoi à la Douglas Adams, du délire absurde, des baleines ou des pots de fleurs, des choses que l'on ne trouve nulle part ailleurs.
D'autre part, j'ai lu avec avidité tous les Artemis Fowl, dont je trouvais l'humour subtil et les intrigues foisonnantes, j'avais donc un a priori assez positif sur Eoin Colfer. Mais je dois quand même dire que j'ai lu ce livre avec une grand appréhension : comment s'attaquer à Douglas Adams ? N'allais-je pas être infiniment déçue ? A quoi devais-je m'attendre ?
Je peux maintenant pousser un grand Ouf : c'est très très bon ! Eoin Colfer a réussi à se plonger dans un univers aussi délirant que celui d'Adams, aussi foisonnant, aussi absurde, bourré d'humour, et en plus à reprendre les personnages, à se les approprier. De telle façon que franchement, on retrouverait presque la patte d'Adams. Du vrai grand n'importe quoi !
Seul bémol : les Notes du Traducteur, qui ajoutaient des doses d'humour supplémentaires géniales, sont absentes. Et là, même si ça ne venait pas d'Adams lui-même, ça fait vraiment un gros manque...
Mais je ne boude pas mon plaisir : merci à Eoin Colfer d'avoir fait revivre cet univers génial qu'est celui d'H2G2 !
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par M. Cyrille MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 3 mars 2014
Format: Poche
A l'exception du premier tome, j'ai peu de souvenirs de la saga H2G2 (la seule trilogie en cinq tomes que je connaisse). Il y avait beaucoup de science, beaucoup d'humour, d'imagination, des personnages improbables et sans réelle profondeur. Mais c'était l'éclate. Comment ne pas adorer Marvin, le paranoïd androïd ? Comment ne pas voir l'espace comme un endroit soudainement hospitalier, où tout est probable ? Qui n'a pas envie d'avoir un Babel Fish dans l'oreille ?

Mon fils adore la série Artemis Fowl, j'ai donc, par curiosité, lu un tome (le cinquième). C'est trépidant, mais le suspense reste faible et on suit surtout des péripéties. Ce n'est pas mauvais et beaucoup de détails restent intéressants, voire prenants. On reconnaît bien ici le travail assez formidable de Eoin Colfer sur H2G2. Formidable car donner une suite à cette série n'est pas une mince affaire. Certains aspects restent donc : l'humour, l'inventivité sans faille, les personnages principaux et le type d'histoire qui est surtout un prétexte.

Mais contrairement aux livres de Douglas Adams, le scénario est encore plus indigeste, Marvin n'est pas là, et surtout, la science non plus. On verse dans le vrai fantastique, avec des dieux nordiques un peu superficiels, une introduction interminable, une conclusion qui l'est tout autant. J'ai eu du mal à aller au bout malgré ses qualités (devant lesquelles je reste admiratif). Ce n'est pas Artemis Fowl dans l'espace, mais le pari est à moitié réussi, ce qui n'est déjà pas si mal.
6 commentaires 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique