• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Haendel: Dixit Dominus (P... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Haendel: Dixit Dominus (Psalmus 109)

5.0 étoiles sur 5 8 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
22 neufs à partir de EUR 5,04 11 d'occasion à partir de EUR 4,05
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Haendel: Dixit Dominus (Psalmus 109)
  • +
  • Pergolèse : Stabat Mater - Laudate Pueri - Confitebor
Prix total: EUR 27,68
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Interprète: Monteverdi Choir & Orchestra, Felicity Palmer, Margaret Marshall
  • Chef d'orchestre: John Eliot Gardiner
  • Compositeur: Georg Friedrich Haendel
  • CD (4 février 1991)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Erato
  • ASIN : B000005E5R
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 8 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 3.387 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Haendel coronation anthem n 1 - Arthur Thompson
  2. Haendel dixit dominus - Arthur Thompson

Descriptions du produit

DIXIT DOMINUS


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
8
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 8 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par HERVÉ Thierry COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 9 septembre 2006
Format: CD
Alors que certaines aeuvres sont trop enregistrées, d'autres étonnamment, ne le sont presque pas assez. C'est le cas du Dixit dominus, pourtant une pièce maîtresse, mais injustement sous-estimée du répertoire de Haendel. Répartis au sein d'une énergie concentrée, les textes fermes et incisifs ne peuvent dissimuler l'extraordinaire beauté de la partition. Pour la déchiffrer, le « casting » opéré par John Eliot Gardiner est tout simplement sensationnel. Sous sa direction, son effectif s'exprime avec une tension et une vigueur incomparable. C'est un disque beau à en pleurer tant tout y est réfléchi et accompli, chaque note valant son pesant d'émotion. L'échange dissonant du De torrente entre les deux sopranos est tout simplement renversant et laisse des traces dans les esprits. Même s'il ne date pas d'hier, voilà bel et bien un disque au dessus des modes, une référence intouchable. Pour résumer, s'il ne constitue pas un bon choix pour l'île déserte (même si je le vénère, j'en choisirai un qui remonte davantage le moral), c'est selon moi, l'un des dix premiers disques à acquérir pour démarrer une discothèque de qualité.
Remarque sur ce commentaire 22 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Ce Dixit dominus n'est pas l'oeuvre la plus connue de Haendel, loin s'en faut. Quelle erreur ! Il s'agit d'un vrai bijou, que cette interprétation de Gardiner a permis de découvrir.
Cette oeuvre vocale est un bonheur : mélodies ravissantes, orchestration légère et allègre, choeurs et solistes plein d'alacrité. On ne s'ennuit pas un instant !
Cette page majeure, injustement négligée par la discographie, est une oeuvre essentielle de la musique haendelienne et trouve en Gardiner un brillant défenseur.
Une très bonne interprétation d'une oeuvre vocale aussi revigorante que la Water music, avec un intéressant complément (Zadok the priest).
Remarque sur ce commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Erato réédite ici un ancien enregistrement de Gardiner, réalisé dans les années 70. Il s'agit également de sa première confrontation avec le Dixit Dominus de Handel. Dès les premiers instants, on est sous le charme. Pureté et beauté des voix alliées à la sonorité magistrale des instruments anciens. Gardiner connaît son Handel, le perfectionne et donne tout ce qu'il a pour rendre sa magie. L'effet est bien évidemment réussi. Enregistrement incontournable pout tout handélien, ce Dixit Dominus, complété par le premier Coronation Anthem "Zadok the Priest", est à inscrire comme l'une des plus belles versions existants de ce Dixit, avec la deuxième version enregistrée par Gardiner chez Philips (90s) ou celle de Andrew Parott (Virgin, 80s).
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Haendel...
Avant, ce nom m'évoquait un compositeur allemand talentueux, mais auquel je trouvais assez peu de profondeur. Il va sans dire que ce jugement était l'un des plus absurdes que j'ai faits dans ma vie. Intrigué par l'estime que lui portaient, entre autres, Bach, Mozart ou Beethoven, j'ai décidé de me plonger dans l'œuvre du grand Haendel, avec ce disque pour point de départ. Bien m'en a pris.
"Dixit Dominus" appartient, comme son nom l'indique, au répertoire de la musique sacrée, très prisée du compositeur ; pourtant, il ne s'agit pas ici d'une de ces fameuses pages dont tout le monde connaît un air. Mais comment se fait-il qu'un tel chef-d'œuvre ne soit pas plus connu ? Haendel y montre toute sa créativité mélodique et harmonique, son sens du contraste et de la modulation, ainsi que sa maîtrise formelle, donnant un grand relief à des textes religieux somme toute assez austères. Tantôt grandiose, tantôt intimiste, cette œuvre bouleversante trouve en la personne de John Eliot Gardiner un exégète de grand mérite, qui se conforme aux canons d'interprétation de la musique baroque. La performance de l'orchestre et celle du chœur sont à souligner. Le tout est d'une beauté presque divine... Et dire que cette merveille est née de la plume d'un jeune homme de 22 ans ! Il semble qu'à cet âge déjà, Haendel ait été au sommet de son art.
La douceur caressante du "Virgam virtutis tuae", le si poétique "Tecum principium in die virtutis" (le chant que je préfère), le bouillant "Juravit Dominus", la fugue finale du "Gloria Patri e Filio"...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?