• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Harlem a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Harlem Poche – 10 mai 2007

Retrouvez toutes nos idées cadeaux Livres dans notre Boutique de Noël
4.0 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 18,50 EUR 6,23
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 10,00
EUR 7,01 EUR 2,55
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Harlem
  • +
  • Jupiter et moi
Prix total: EUR 18,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Vers la fin de ma deuxième année à Harlem, je fus réveillé en pleine nuit par une voix de femme qui hurlait dans ma tête. La panique de son cri me parvenait faiblement, comme en rêve. J'essayais de m'en extirper, mais le hurlement ne s'arrêtait pas. Lorsque je compris qu'il ne s'agissait pas d'un rêve, je m'assis dans mon lit, à l'écoute, un instant; puis je tentai de me rendormir.
Très souvent, des hurlements identiques m'étaient parvenus par une fenêtre ouverte. En fait, presque tous les week-ends, dans mon immeuble ou dans celui d'en face, un couple aviné passait des heures, la nuit, à s'envoyer des bordées d'injures. La femme mettait fin à la séance en flanquant son amant dehors, et lui, jurant qu'il en avait assez, partait toujours. Il se débrouillait pourtant pour être de retour la nuit suivante, et le week-end d'après, tous les deux, ivres, recommençaient.
En m'éveillant à nouveau, quelques instants plus tard, je me rendis compte que ce glapissement n'avait rien de familier. Je n'étais plus tout à fait sûr que c'était le couple d'en face.
Je tentai d'abord de l'ignorer. Rien à faire. Assommé quoique tout à fait éveillé, je me remis à écouter. Je n'avais aucune idée de l'endroit où on se battait.
C'est étrange comme le son rebondit sous mes fenêtres et entre dans mon appartement. La grande pièce donne sur la rue. Puis vient celle où je dors, au coeur de ce quatre pièces tout en longueur. La chambre ouvre sur une espèce d'arrière-cour séparant mon immeuble de celui d'à côté. Quand on entend les bruits de l'extérieur, on ne peut pas dire tout de suite s'ils viennent de la cour ou de la rue. Il a fallu que je me lève pour vérifier.

Présentation de l'éditeur

Harlem. Le seul bout de terre qui appartienne totalement aux Noirs d'Amérique. Dans le bien et le mal. De plus en plus dans le mal. Cela n'empêche pas le narrateur de cette extraordinaire chronique de retourner y vivre. Et ce retour délibéré est le point de départ d'un voyage envoûtant dans le quotidien et dans l'histoire de ce quartier new-yorkais qui s'effrite physiquement et moralement : les appartements délabrés, les trottoirs sordides, les sacs-poubelles remplis de rats, les enfants livrés à eux-mêmes. Mais aussi un quartier magique qui reflète l'identité d'un peuple en mal de reconnaissance. En somme, plus qu'un quartier : une inoubliable mère-patrie.

Eddy L. Harris, né à Indianapolis, est diplômé de la Stanford University. Dès son premier livre, Mississippi Solo (1988), il est salué par la critique américaine. Il est également l'auteur de Jupiter et moi, paru en septembre 2005, très remarqué par la presse française. Aujourd'hui, Eddy L. Harris a quitté Harlem et élu domicile en France.

"Eddy L. Harris - en Marcel Proust noir -fait remonter ses souvenirs d'enfance comme des petites bulles et nous livre un Harlem plein de rumeurs, de bruits, de couleurs. "
Pénélope Rault, Jalouse

"Partant de cette quête de lui-même, l'écrivain arrive aux autres, à la vie."
Solenn de Royer, La Croix

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Idées cadeaux de Noël
Idées cadeaux pour les enfants, les passionnés de high-tech...et plus encore! Retrouvez notre sélection rien que pour vous.

Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Un client le 30 mai 2003
Format: Poche
Un livre à mettre en toutes les mains, noires ou non. Harris observe sans complaisance les mœurs d'une population, celle à laquelle il appartient et à laquelle il refuse de se limiter. Une très belle chronique, qui porte un regard sur la vie d'Harlem, mêlant documentation, et récit et des réflexions pertinentes, sur des faits que l'on à certainement déjà vus ou subis, sans même s'en rendre compte.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Dr King TOP 1000 COMMENTATEURS le 30 novembre 2009
Format: Poche
Voici une autobiographie (sur 2 années) d'un écrivain noir, qui décide de retourner vivre à Harlem, après avoir quitté ce quartier à l'âge de 2 ans.
En effet, cet intellectuel pense pouvoir, grâce à ce retour dans l'un des ghettos les plus dangereux des USA (du monde?), mieux comprendre et ressentir les drames vécus par les membres de sa communauté.
Pour ce faire, il décide non seulement d'emménager dans ce quartier proprement dit, mais d'y vivre sans autre argent qu'une somme qu'il s'est allouée et de pratiquer "l'oisiveté" à longueur de journée.
le livre est donc remplit d'histoires que le narrateur a vécu tout au long de son expérience, avec un style très singulier qui consiste à croiser ces histoires entre elles, ponctuées d'anecdotes, puis revenir à telle ou telle péripétie en question.
On peut donc grâce à cet essai mieux comprendre les points de vue (voire les points de non-retour...) qui subsistent à ce jour entre les blancs (que les noirs qualifient de riches privilégiés)et les noirs (vus par les blancs comme une pathologie décimant en partie le pays), et qui montre le fossé à combler entre habitants d'une même ville, d'un même pays.
de plus, on ressent le désespoir sinon l'abandon qu'éprouvent les noirs, emprisonnés dans une infernale spirale à se sentir inutiles, inférieurs, et ayant perdus une grande partie de leur dignité d'êtres humains face à l'intouchable homme blanc.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
L'auteur a passé presque deux ans à Harlem, et de ces longues années, difficiles, il n'en a pas retiré beaucoup d'anecdotes ou d'analyses. Le livre rumine les mêmes histoires, les mêmes personnages, et semble tourner en boucle. Cela pourrait être ennuyeux, mais on comprend soudain que c'est précisément cet ennui, cette répétition monotone qui fait l'essence d'Harlem. Il ne s'agit pas d'encenser ou de décrire à la façon d'un sociologue, mais de "dire" ce bout de New York. Les thèmes reviennent avec insistance, comme un fond de blues, avec des digressions comme du jazz. C'est une musique littéraire qui retentit, un lointain écho du Harlem, Eden de la musique d'avant-garde, Jérusalem des Noirs en exil. Les dernières pages, ou s'éclaire tout l'ouvrage, sont les plus belles et les plus fortes. A lire pour qui a envie de comprendre un peu mieux ce qu'est Harlem, à lire pour ceux qui ont envie d'apprendre à "lire" une ville ou un quartier, au-delà des statistiques ou des études.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?