Acheter d'occasion
EUR 0,65
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Harrap's marketing : Anglais/français, français/anglais (Anglais) Relié – 14 juillet 1999

4.1 étoiles sur 5 64 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié, 14 juillet 1999
EUR 152,17 EUR 0,65
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 2,59

Livres scolaires, manuels scolaires Livres scolaires, manuels scolaires

--Ce texte fait référence à l'édition Broché.
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Originally published in 1925. this is an edition of the highly regarded seventeenth-century novel by Madame de La Fayette, La Princesse de Cleves. The complete text of the 1678 first edition is presented here in the original French, with accompanying English annotations by Harry Ashton. In addition to the notes, Ashton provides an English introduction to the book, discussing aspects of the author's life and works and examining the sources, characters, style and influence of the novel. Thanks to the economy of the vocabulary and the usefulness of the notes, this volume will be particularly welcome by students of French as well as anyone eager to read a popular classic of seventeenth-century French literature. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par David W.J. TOP 500 COMMENTATEURS le 11 octobre 2008
Format: Poche
Ce roman en 4 parties mérite qu'on fasse l'effort de poursuivre la lecture malgré la première partie où sont nommés une multitude de personnages parmi lesquels on se perd, peut-être faut-il avoir une édition commentée avec généalogies et portraits.
Au milieu des intrigues amoureuses à la cour d'Henri II, une passion se tisse entre Melle de de Chartres -qui épouse M. de Clèves- et monsieur de Nemours. Il est alors difficile de lâcher ce livre qui explore avec finesse les troubles, espérances et souffrances de ces trois personnages. Amours secrets, jalousies, galanteries, apparences, aveux, non-dits, suppositions fausses, confiance, loyauté,... la richesse des thèmes soulevés en fait aussi un livre idéal à étudier.
1 commentaire 22 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
L'intérêt de ce petit livre bien et agréablement écrit, pour moi, est surtout historique: la vie de la cour sous l'ancien régime, l'évolution des mœurs .... Cet aspect est passionnant, malgré l'interminable who's who du début. Mais l'intrigue sentimentalo-moralisatrice est un peu fade et peut paraître de nos jours plutôt ... bizarre.
Par contre, la description des intrigues un peu minables autour du roi et des puissants qui eux-mêmes ... c'est Cloche-Merle en dentelle chez les grands de ce monde , souvent au premier degré et sans humour de la part de l'auteur. C'est la modernité à l'imparfait du subjonctif, vêtement de soie et de velours, dans des palais qui pourraient être ceux de notre république!!!!
Le thème de la vertu naïve victime de sa sincérité dans une société qui triche est certes illustré mais non traité. Madame de La Fayette, fine observatrice, n'a pas la tête philosophique et l'idée qu'une révolution puisse advenir ne l'effleure même pas. Ce serait d'ailleurs du prophétisme. J'aime beaucoup la fraîcheur du ton malgré un style qui peut nous paraître alambiqué, celui d'une époque qui n'est pas la notre. J'apprécie l'absence de cynisme de l'auteur malgré sa fréquentation assidue de la cour et de ses manigances. Mme de la Fayette: femme d'affaire au rôle politique discret ou secret: une énigme!
Enfin, ce roman nous permet de mesurer l'évolution des mœurs des XVIème et XVIIème siècle à nos jours.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Les deux textes dans la page ci-dessus, la présentation et la "description du produit", sont deux authentiques catastrophes, l'un révélant les trois-quarts de l'intrigue, et l'autre confondant l'austérité et la retenue. Je vous conseille donc fortement de ne pas les lire, sous peine d'être détourné de ce sublime roman écrit dans une langue toute de finesse et de subtilité, qui expose une intrigue certes plutôt simple mais racontée avec tellement d'élégance, de délicatesse et d'émotion que cela compense largement l'aspect un peu ténu de l'histoire.
On suit pas à pas la destinée du trio amoureux formé par la très belle Princesse de Clèves, son mari malheureux et le très séduisant Duc de Nemours, qui veut posséder celle dont il occupe déjà les pensées.
Comme beaucoup d'histoires d'amour, celle-ci finira mal, dans le chagrin et le renoncement. Mais avant le dénouement, Madame de La Fayette nous expose une très riche palette de sentiments et de rebondissements, dans le style incomparable qui a fait sa renommée.
Écrit en 1678, "La Princesse de Clèves" passe pour être le premier grand roman français, et ce titre n'est absolument pas usurpé. C'est une lecture qui vous comblera et vous consolera des vulgarités de notre temps.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
L'auteur de la description officielle d'Amazon ferait bien de se poser quelques questions: une langue rébarbative? Une langue d'un classicisme et d'une virtuosité sublime. Peux-t-on dire que la musique de Charpentier est "rébarbative pour l'auditeur moderne" parce que Mika existe? Bien, alors un peu de bon sens.

Cela mis à part, c'est une oeuvre sublime, tout en non-dits et en tout-dit, en analyse intérieur, sur un fond de cour fastueuse qui permet à l'intrigue d'avancer en ce sens. La forme est sublime, et les scènes sont souvent dépeintes avec une émotion contenue mais profonde. Peut-être quelques longueurs de temps à autres. Une oeuvre majeure de notre littérature é ne manquer sous aucun prétexte.
1 commentaire 21 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par TOMSIA le 28 mars 2015
Format: Poche Achat vérifié
Selon Michel Vial, 1 l'évaluation est le rapport que l'on entretient avec la valeur. L'homme est porteurs de valeurs qu'il a reçu plus ou moins consciemment, qu'il convoque pour mesurer la valeur d'objets ou de produits, pour contrôler les procédures ( vérifier leur conformité) ou encore interroger (rendre intelligible) le sens de ses pratiques : s'interroger sur la valeur, rendre intelligible les pratiques au moyen de l'évaluation située.

Plus généralement, l'évaluation est un processus mental de l'agir humain. l'action est adossée à des processus d'évaluation qui sont tantôt des vérifications de la conformité de nos actes, tantôt de l'auto questionnement ( quand on s'interroge sur une décision, qu'on a besoin d'y penser pour rendre intelligible ce qui ne va pas de soi).

On trouve aussi des outils d'évaluation qui sont rattachés à des grandes classes de modèles d'évaluation

Si la démarche d'évaluation peut viser à mesurer, quantifier (usage de méthodes statistiques) et caractériser une situation, une entité, un résultat ou une performance, de nature complexe et donc a priori difficilement mesurable. Selon l'objet ciblé, la démarche d'évaluation fait appel à des méthodes ou outils très variés en fonction de leurs présupposés théoriques - et politiques - de leurs buts, de leurs techniques.
La notation, la valorisation et la certification sont des variantes de l'évaluation.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?