EUR 14,99
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Harrison Birtwistle: Cham... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Harrison Birtwistle: Chamber Music

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
24 neufs à partir de EUR 9,70 5 d'occasion à partir de EUR 12,62

Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Lisa Batiashvili


Détails sur le produit

  • Interprète: Amy Freston, Roderick Williams
  • Compositeur: Harrison Birtwistle
  • CD (8 mai 2015)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Ecm New Series
  • ASIN : B00IKVTFN4
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 149.824 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. - always north of him
  2. - I was the solitary plover
  3. - as I shook dust from my father's door
  4. - trio for violin, violoncello and piano - Adrian Brendel
  5. - liebes-lied 1 - Roderick Williams
  6. - lied ohne worte - Adrian Brendel
  7. - variationen - Adrian Brendel
  8. - wie eine fuge - Adrian Brendel
  9. - liebes-lied 2 - Roderick Williams
  10. - there's a better shine
  11. - my friend tree
  12. - along the river
  13. - hear where her snowgrave is
  14. - how the white gulls
  15. - my life
  16. - paul
  17. - o late fall
  18. - sleep's dream

Descriptions du produit

Settings of Lorine Niedecker (per soprano e violoncello), Trio, Bogenstrich - Meditations on a Poem of Rilke (per baritono, violoncello e pianoforte) - Generalmente considerato il principale compositore in Gran Bretagna nella generazione seguente Michael Tippett e Benjamin Britten, Harrison Birtwistle non ha mai aderito alle tendenze delle dominanti avanguardie della musica contemporanea , a parte l'estetica open-minded del cosiddetto “Manchester Goup”. Magia e mito , processi creativi rituali e una ricerca delle origini hanno modellato il suo linguaggio musicale , che richiede un forte impegno agli esecutori . Pierre Boulez lo ha definito selvaggio e indisciplinato , fautore di un’espressione molto libera , i cui gesti sono indicativi di una forte personalità che “va per la sua strada , senza sosta e ostinatamente; persegue il suo scopo con una sorta di tranquilla implacabilità. In altre parole , è musica che uno si deve guadagnare” . Il trio per violino , violoncello e pianoforte costituisce un'eccezione nella musica di Harrison Birtwistle , che assegna raramente formati strumentali tradizionali . Tuttavia , ha onorato il “problema” dell’equilibrio fra lo strumento a tastiera e i due strumenti ad arco alternando questi ultimi al pianoforte e affidando loro delle figurazioni indipendenti. Al contrario, opere vocali con accompagnamento strumentale non sono certo insolite nel catalogo di Birtwistle: un’importante raccolta di questo genere è quella su testi di Lorine Niedecker (1903-1970 ), un’opera scritta per il 90 ° compleanno del compositore Elliott Carter e poi legata con altri spunti per formare quello che Birtwistle chiama un “bouquet”; nella loro quasi weberniana brevità e concentrazione , queste miniature richiedono la massima precisione, espressione e senso del tempo da parte degli esecutori. Il terzo lavoro di questa registrazione, con il titolo che suona inizialmente criptico “Bogenstrich - Meditazione su una poesia di Rilke” , deriva da una romanza senza parole composta nel 2006 per il 75 ° compleanno di Alfred Brendel; interpretato dal figlio di Brendel, il violoncellista Adrian Brendel , e il pianista Till Fellner, è stato poi ha rielaborato in più fasi e integrato in un ciclo per baritono , violoncello e pianoforte. Lisa Batiashvili, violino; Adrian Brendel, violoncello; Amy Freston, soprano; Roderick Williams, baritono

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Denis Urval COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 3 mai 2015
Format: CD Achat vérifié
Ce disque comprend, parmi les œuvres récentes de Harrison BirtwistleHarrison Birtwistle: Wild Tracks - A Conversation Diary with Fiona Maddocks :

a) Une œuvre pour baryton, violoncelle et piano d'une demi-heure, Bogenstrich (2009), fondée sur un poème de Rainer-Maria Rilke où ce qui unit deux êtres l'un à l'autre est comparé à un coup d'archet (en allemand Bogenstrich) qui fait vibrer deux cordes. En cinq parties, la pièce est un croisement du Lied (les deux parties externes) et de la sonate pour violoncelle et piano (les trois parties centrales). Elle est dédiée à l'épouse du compositeur, depuis décédée.

b) Un Trio pour violon, violoncelle et piano que jouent, excusez du peu, Lisa Batiashvili, Adrian Brendel et Till Fellner (œuvre créée en 2011)

c) Deux cycles pour voix de soprano et violoncelle, respectivement de 1998 et 2000, les Settings of Lorine Niedecker (Lorine Niedecker est une poétesse américaine dont les dates sont 1903-1970, et dont on trouve des textes en français chez José Corti).

Birtwistle lui-même est toujours réticent lorsqu'il s'agit de citer des influences, Stravinsky étant un des noms qui reviennent le plus souvent. Mais il y a certainement d'autres filiations qu'on pourrait évoquer, en particulier lorsqu'on est, comme ici, du côté de l'intime, sans aucune objectivation, ni ritualisation, ni distance ironique.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Rechercher des articles similaires par rubrique