Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_CD Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
261
4,5 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Les commentaires étant communs aux différentes éditions, celui-ci concerne la nouvelle version 4K UltraHD.

Je ne parlerai pas de l'histoire, pour beaucoup c'est du vu et revu. Chacun a son avis mais personnellement j'avais hâte de le redécouvrir dans cette édition 4K UltraHD digne de ce nouveau support.

Coté image: c'est net et on gagne en colorimétrie. Le master n'est pas en véritable 4K, la qualité de l'upscalling ne démérite pas mais une mise à niveau n'aurait pas été de trop pour cette magnifique saga d'autant que le négatif original en 35mm le permet.
Avec le 35 mm on peut faire un master 2K comme 4K. Forcément, au départ, vu que les salles de cinéma projètent encore majoritairement en 2K, on a fait essentiellement des masters 2K. Mais c’est là où la captation sur pellicule est intéressante, c’est que plusieurs années après, si la pellicule a bien été conservée, on peut la scanner à nouveau pour refaire le master en 4K. C’est ce qu’il s’est passé avec de nombreux films comme Lawrence d’Arabie, Le Pont de la Rivière Kwai, Taxi Driver, mais aussi plus récemment à l’occasion de la sortie des Blu-ray UHD Salt, Indépendence Day, Ghostbusters et d’autres films.

Coté son, merci Warner de nous offrir la première VF HD de cette saga en DTS Master Audio 5.1.
La VO n'est pas en reste puisque nous avons droit à un DTS-X 7.2.4 compatible DTS Master Audio 7.2.
Le spectacle sonore gagne en dimension et devient immédiatement plus ample!
De multiples effets, des petits bruits permanents, à droite, à gauche, derrière, génial.

⚠️ Les commentaires étant communs, contrairement à ce qu'il est indiqué sur la page Amazon, les bonus proposés sont uniquement ceux inclus sur le blu-ray. Le 2ème disque de bonus de certaines éditions n'est pas fourni. Dommage!
Liste ci-dessous .⬇️

Fiche détaillée - Harry Potter et les Reliques de la Mort - 2ème partie:
Édition : 4K Ultra HD + Blu-ray + Copie Digitale UltraViolet
Réalisateur(s) : David Yates
Acteurs : Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson, Helena Bonham Carter, Robbie Coltrane, Warwick Davis, Ralph Fiennes, Michael Gambon, John Hurt, Jason Isaacs, Alan Rickman, David Thewlis, Julie Walters, Matthew Lewis, Tom Felton, Evanna Lynch, Bonnie Wright
Genre : Fantastique, Aventure, Pour enfants
Durée : 2h10min
Résolution : 4K
Public : Tous publics
Éditeur : Warner Bros.
Distributeur : Warner Home Vidéo France
Format et boîtier : BD-100 - UHD Blu-ray
Format vidéo : 4K HEVC - Couleurs - 2.40 - 16:9 Natif
Format audio : Anglais DTS-X 7.2.4 compatible DTS Master Audio 7.2, Français DTS Master Audio 5.1
Nombre de disque(s) : 2
Zone(s) : UHD sans zone / Blu-ray zone ABC

Bonus:
- Maximum Movie Mode : "la destruction de Poudlard" : mode PiP pour découvrir les secrets du film (HD - 167'25" - VOST)
- Aberforth Dumbledore (2'37")
- Les changements de costumes dans les Reliques de la Mort (3'13")
- Le retour de Harry à Poudlard (3'21")
- Le bouclier protecteur de Poudlard (2'27")
- L'incroyable plateau de la chambre des secrets (3'13")
- Fuite à travers la chambre des secrets (3'49")
- Neville se défend (4'45")
- Molly détruit Bellatrix (3'27")
"Les adieux de l'équipe et des acteurs" (HD - 3'07" - VOST)

Contient :
- l'Ultra HD Blu-ray 4K du film (en HDR)
- le Blu-ray du film et ses bonus
- la copie digitale du film au format UltraViolet
22 commentaires| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 novembre 2012
Alors même que de nombreuses critiques s'étaient élevées (selon moi à tord) contre une 1ère partie "longuette, pleine de lenteurs", ces Reliques de la mort partie 2 sont menées au pas de course par un réalisateur qui semble avant tout préoccupé par le remplissage de son cahier des charges. A plusieurs reprises (j'ai quand même visionné cet épisode final plus d'une dizaine de fois déjà) je m'imaginais même entendre Mr Yates barrer de son stylo les étapes de son scénario ("ça , c'est fait")tant ce film très attendu (peut être trop) semble construit comme un continuum d'actions à peine perturbé par des moments d'intensité réelle mais "sous développée"(la Pensine, les fantômes d' Harry par ex).
Côté spectacle donc, il faut dire que le contrat est rempli ; disons mieux "la marchandise est livrée". Les effets spéciaux très soignés sont d'une grande beauté : coup de chapeau notamment au dragon de la banque, à la disparition des Horcruxes puis de Voldemort lui-même ou à la confection puis destruction du champ de force protégeant l'école Poudlard-"très impressionnant "-comme le dit même Luna Lovegood dans l'histoire. Les scènes de batailles sont endiablées et énergiques; on regrettera néanmoins peut être que la bataille de Poudlard serve davantage de toile de fond que de cœur de l'action. Des parties du récit sont bien adaptées comme l'entrée à Gringotts ou la mort de Rogue ( le ton pathétique de cette scène clef est rendu de façon saisissante malgré les libertés prises avec le livre ). Saluons d'ailleurs la performance de certains acteurs qui jusque là ont permis d'élever les Potter au dessus du simple blockbuster de l'été : Alan Rickman restitue toute la profondeur et la complexité de Severus Rogue (le personnage quasi shakespearien de la série)sur lequel se lève enfin le voile de l' ambiguïté. Ralph Fiennes finit de convaincre qu'il était un des meilleurs choix possibles pour donner vie à Voldemort : le "seigneur des ténèbres" montre bien ici sa vulnérabilité et son désarroi face à l'accélération de la disparition de ses précieux Horcruxes. On regrettera encore que Miss Bonham Carter (la Bellatrix parfaite depuis l'épisode 5) ou l'excellente Maggie Smith (Minerva Mc Gonagall qui prend la tête de la défense de l"école) soient quelque peu sous exploitées : les combats Rogue /Mc Gonagall (40 secondes !)ou Molly Weasley/ Bellatrix (1 minute !!)auraient été plus que des attractions haletantes avec un développement convenable. Tout cela réussit à divertir et à capter l'attention il est vrai ; le public moyen- non lecteur ou lecteur occasionnel des ouvrages de J.K.ROWLING- désireux de "ne pas se prendre la tête" en aura pour son argent. Il est évidemment la cible de cette superproduction.
Tel est précisément le problème : malgré certaines qualités évidentes, cet ultime volet qui avait la lourde tâche de clore la saga ne se trouve malgré tout pas à la hauteur des attentes de ceux qui ont vu dans l'histoire d'Harry Potter un peu plus qu'un divertissement pour mômes (attardés ou non). Certes, beaucoup l'ont dit dans leurs commentaires c'est une adaptation et une adaptation se doit de proposer davantage qu'une transposition à la lettre de l'ouvrage dont elle est issue. Il n'empêche, une bonne adaptation justement repose sur un équilibre entre la fidélité à la création de départ et les apports du réalisateur. Il importe de respecter l'esprit du livre: les libertés prises ne peuvent se faire au détriment du sens global du récit et de la cohérence psychologique des personnages, sous peine de trahir et appauvrir une source initiale pourtant si intéressante. Or, ici précisément c'est par le scénario que tout pèche : trop linéaire ,trop centré sur le héros principal et la résolution de son duel avec Lord Voldemort occultant ainsi l'idée très présente dans toute la saga que l'affrontement est une partie d'échec dont les deux principaux protagonistes sont certes les pièces maîtresses mais en aucun cas les pièces uniques. La victoire dans le livre est une victoire collective acquise dans la Grande Salle et non la résultante d'un combat homme à homme façon guerre de Vietnam (Voldemort et Potter rampant dans la boue pour atteindre leur baguette..j'ai presque ri à ce moment-là).

Par ailleurs,la plus haute "trahison" réside sans doute dans le titre : mais où sont les reliques de la mort? ...Si on voit bien-et même trop-l'importance de la baguette de sureau, à l'évidence les deux autres sont passées à la trappe. Pourtant ce sont elles qui doivent permettre la victoire contre Volde-Mort: dans le film, H.Potter balance la pierre de résurrection qui pourtant devrait être une des clefs pour survivre une 2e fois au sortilège de l' "Avadakedavra". La cape -totalement absente après Gringotts- devrait lui donner le moyen de duper Jedusor avant le face à face terminal . Possesseur des trois armes qui donnent les moyens d'être maître de la mort, Harry pourrait mettre échec et mat Celui-qui-se-croyait-le-plus-grand-sorcier-de-tous-les-temps. En se focalisant sur la baguette, les scénaristes et le réalisateur en ont fait à peu près l'arme absolue , faisant la même erreur que...Voldemort !Signalons aussi un vrai problème: la relation Potter/Dumbledore qui dans le livre passe par des phases de doute.Chez Rowling, le personnage d'Harry mûri par les épreuves (notamment de sa propre mort!) y apprend à dépasser le clivage Bien/Mal, je t'aime/je t' déteste de l'adolescence...bref à rentrer dans le monde adulte. Or, on voit ici un Daniel Radcliffe qui campe un Harry Potter encore trop amateur, assez arrogant (avec Abelforth), pas assez nuancé (obédience sans faille au directeur défunt) comme si son jeu avait un ou deux épisodes de retard. Le plus "choquant est sans doute de le voir casser la baguette de sureau au lieu de la replacer dans le tombeau de Dumbledore, son seul légitime propriétaire. Certains diront : "détail" , moi je répondrai: "faute psychologique". Pour peut être donner un sens pacifiste totalement désuet à ce geste ("qu'elle ne tombe pas en de mauvaises mains"), cette péripétie ruine totalement la densité de ces derniers moments "cruciaux" où les personnages atteignent leur maturité. C'est un coup de patte de réalisateur qu'on aurait pu s'éviter.

Les maladresses de la réalisation de David Yates n'ont sans doute pas aidé à faire de cette oeuvre une réussite pleine et entière. A vouloir faire vite, on fait mal : par exemple, la lutte de Neville Londubat , de grandiose chez Rowling a perdu totalement en intensité et devient quasi grotesque au cinéma . La déception est d'autant plus amère que depuis C.Columbus, les films avaient pourtant su proposer une mise en image incroyable de l'univers du petit sorcier et que (prégnance des images oblige des prod W.B : HPotter la licence la plus lucrative de l'histoire)on n'est pas près d'en voir une nouvelle version.
11 commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 novembre 2011
Un film magnifique, même si, l'on peut regretter, çà et là, certains choix du réalisateur, comme la neige à Pré-au-lard au mois de mai, la scène avec Abelforth, rendue boiteuse par un montage contestable et dont le sens va échapper au non-initié. Ce que Harry fait de la baguette de sureau à la fin de la bataille n'est pas non plus une option des plus heureuses.
Reste un film émouvant, de grande qualité, une adaptation plutôt fidèle, dans l'ensemble, à l'esprit du livre.
Par contre les bonus du DVD me laissent sur ma faim. Pourquoi n'a-t-on pas consacré une séquence au récit du Prince? Cette partie de l'intrigue, que je ne vais pas dévoilée à ceux qui ne connaissent pas encore la fin, valait bien la peine qu'on s'y arrête.
Et pourquoi la WB ne nous offre-t-elle pas une petite interview, même toute petite des grandes pointures du cinéma britannique qui ont honoré la saga de leur présence? On aurait aimé entendre Maggie Smith et surtout Alan Rickman dont la prestation est époustouflante.
11 commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le contraste avec l'épisode 1 est saisissant, que ce soit au niveau du récit ou de la mise en scène.

La narration est reserrée et la tension ne faiblit pas sur les 2 petites heures que comptent le film. Pas une scène en trop, pas une scène manquante.
Il y a juste ce qu'il faut pour apporter une conclusion explosive et digne de ce nom à une saga mythique qui aura pourtant connu des hauts mais aussi des bas sur 8 films.

Pour un peu, on en viendrait presque à se demander pourquoi l'épisode 7.1 n'a pas été réduit et condensé avec sa suite.
L'ensemble aurait probablement pu tenir sur 3 heures et demies, en gagnant à la fois en clarté et en cohérence.

Enfin... on aura tout de même eu droit à un final plus que satisfaisant.
Les ultimes révélations de personnages clés permettent de répondre aux dernières questions encore en suspens.
Et les survivants règlent leurs comptes à coup d'Avada Kedavra sur un lieu qui n'aurait pu être mieux choisi.
Autant dire que les sortilèges fusent de tout côté dans ce film que l'on se réjouit de voir en blu-ray..
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2013
J'ai adoré l'univers plein de magie que nous offre la saga Harry Potter. J'aimais déjà beaucoup certains chapitres précédents mais celui-ci me semble être l'un des meilleurs : émotions, palpitations, larmes sont au programme de ce dernier épisode GRANDIOSE.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2015
Cette deuxième partie est plus active que la première! Les effets spéciaux sont superbes dans la lignée des autres films, l'action est prenante, les musiques sont superbes également! on clôture cette saga magnifiquement!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 décembre 2016
J'ai acheté ce dernier DVD d'Harry Potter de façon à compléter le coffret que j'avais acheté il y a quelques années. Je voulais avoir le DVD de la même collection (édition simple sans bonus). J'ai reçu l'édition Blue Ray + DVD + copie digitale (téléchargeable jusqu'au 16/05/2012! J'ai 4 ans de retard). Je n'ai pas de lecteur Blue Ray. J'ai une édition qui dépareille avec le reste de mes DVD. J'ai regardé le prix de cette édition (avec un packaging soigné) et bizarrement, elle coûte 1€ de moins que celle que j'ai payée. Le prix payé est tellement raisonnable que je garde cette édition (que j'avais prévue de diffuser ce soir en famille). Le produit sera utile mais n'est pas celui commandé initialement.
review image
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Oh oui ! Après une 1ère partie un tantinet longuette et molle, ce second volet explosif est digne d'une fin panthéonique qui couronne 10 ans de saga ensorcelée.

Dés le départ et jusqu'au bout, aucune longueur ne plombe le rythme ou le scénario, oscillant entre action et magie, rebondissements et flashbacks fortement explicatifs sur quelques personnages majeurs.

Les effets spéciaux sont sublimes... le dragon, pour commencer, mais aussi le wagonnet souterrain de la banque Gringott's, époustouflant, ou encore les scènes de batailles, qui renvoient presque à celles du Seigneur des Anneaux ! Sans parler des multiples trouvailles qui parsèment le déroulement du film.

Chacun des personnages patiemment construits et développés au cours des épisodes précédents trouve donc dans ce dénouement un caractère et une utilité spéciale et pertinente, le film respectant bien le livre et ne lésinant pas sur les morts, juste histoire de ne pas être dans le mielleux façon Disney. Noir c'est noir.

Couplage exceptionnel du scénario élaboré et cohérent avec le visuel excellent et ténébreux : un cocktail détonnant, qui permet non seulement de tirer chapeau bas à JK Rowling, qui a pondu avec génie ce final dantesque, mais aussi à David Yates qui l'a adpaté au grand écran avec non-moins de savoir-faire.

Loin des balbutiements égayés de "l'Ecole des Sorciers" et son univers magico-bucolique qui touchaient autant les jeunes enfants que les adultes émerveillés, cette fin est inversement sombre et autant grandiose et s'adresse plus à un public mon "choquable", avec en prime un épilogue plutôt bienvenu. Bien sûr, ce serai criminel de ma part de dévoiler des détails, aussi chroniqué-je le film dans son architecture, qui mérite 5 étoiles à tous niveaux.

Hissé au rang des films légendaires (quoique là, on parlerait plutôt de saga).
33 commentaires| 37 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juillet 2011
Cette deuxième et hélas dernière partie est tout simplement sensationnelle, des scènes d'action en grand nombre, des effets spéciaux époustoufflants, des scènes spectaculaires, on ne s'ennuie pas une seule seconde! J'ai eu les larmes aux yeux et des frissons tout le long du film en songeant que c'était la dernière fois qu'on voyait le jeune sorcier, et eu le coeur sur la main lors de la dernière scène et le générique de fin.
Un magnifique épisode qui cloture en beauté la saga HARRY POTTER!
0Commentaire| 26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ben voila, c'est fini. Après 8 opus et près de 20 heures de film, alors ça fait un peu drole de savoir qu'il n'y en aura plus. A moins que JK Rowling n'en fasse une saga familliale.....

Je ne vais pas raconter l'histoire que tout le monde connait, Harry et ses amis ont bien grandi depuis le premier film et c'est toujours amusant de voir l'évolution de ces jeunes acteurs. Le blu ray est super que ce soit sur le plan de l'image et du son, heureusement d'ailleurs vu que le film se passe principalement de nuit ou dans des milieux sombres.

Je regrette seulement que l'on se fasse forcer la main avec une édition "ultimate" incluant un DVD de bonus pas si jojo que ça alors que le blu ray seul ou le bluray+dvd se fait attendre.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)