Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici Levy Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_CD Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
72
4,3 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Harry Potter rentre dans sa quatrième année, pendant laquelle se tiendra le Tournoi des Trois Sorciers. Trois écoles seront donc en compétition : les Anglais de Poudlard, les Françaises de Beauxbâtons, et les Slaves de Durmstrang. C’est la Coupe de Feu éponyme elle-même qui va choisir le représentant de chaque école ; ils n’auront alors aucune possibilité de se dérober au Tournoi. Comme prévu, la Coupe sort trois noms. Mais elle en sort également un quatrième, celui de Harry, qui n’avait aucune envie d’y participer. Qui a mis son nom dans la Coupe ? Et pourquoi ?

Un véritable complot se dévoile peu à peu. Harry va se retrouver confronté à un dangereux dragon, à des créatures sous-marines pas très amicales, à un inquiétant labyrinthe, avant d’assister à la résurrection du terrible Voldemort (ça, c’est l’aboutissement du complot). Mais il va également faire la connaissance d’un nouveau professeur de Défense contre les forces du mal, et surtout être confronté à la plus terrible de toutes les épreuves : inviter une cavalière pour le bal de Noël.

Disons-le tout de suite : Mike Newell a fait du beau travail. Le livre était un parpaing, et le scenario a été restreint à l’essentiel, quitte à virer nombre d’éléments qui n’étaient pas pertinents pour l’intrigue. Tous ces éléments qui faisaient exister le monde des sorciers ne manquent finalement pas, car l’approche de Newell est celle du thriller, et non celle d’un film de caractères ou de fantasy. Scenario et approche cinématographique étant en phase, on a un film qui est réellement visible par les adultes en tant que public, et non en tant qu’accompagnateurs d’enfants (c’était les cas des deux premiers films de la série). Les effets spéciaux sont nickels et savent même se faire oublier. De plus, on retrouve enfin l’humour des livres de Rowling par petites touches tout au long du film, et enfin les personnages secondaires retrouvent la place qui leur était dûe, en ayant un peu plus d’une réplique et sans être limités à de simples figurations d’arrière-plan (ce qui était le principal défaut du troisième film selon moi).

Les acteurs : Rupert Grint est savoureux en Ron, Emma Watson (Hermione) s’améliore beaucoup, mais force encore parfois ses répliques. Daniel Radcliffe (Harry) est bien : ses plans de "cicatrice qui brûle" sont toujours aussi mal joués, mais le reste de sa composition se regarde sans déplaisir. On regrette toujours autant le Dumbledore de feu Richard Harris, qui avait bien mieux cerné le personnage des livres que Michael Gambon ; ce dernier n’incarne pas la sagesse, la douceur et les pointes malicieuses du livre, et s’arrête au simple directeur d’école qui hurle parfois après ses élèves (ce que ne ferait jamais Dumbledore, qui n’a pas besoin d’élever la voix pour imposer son autorité). Le personnage d’Alastor Maugrey (le nouveau professeur) est inégal. Brendan Gleeson (28 jours plus tard,Bons baisers de Bruges) a une présence indéniable à l’écran, mais ses gesticulations et ses cris sont vraiment de trop. Barty Croupton (père) est une fiche molle, très loin de l’homme dur du livre capable de renier son fils et l’envoyer croupir en prison. Physiquement, l’acteur est bien choisi, mais sa voix toute gentille ruine complètement l’effet souhaité. Heureusement, Miranda Richardson campe une géniale Rita Skeeter. Et on retiendra surtout Voldemort, pour lequel la production a eu la sagesse de faire appel à Ralph Fiennes (Le patient anglais,The constant gardener,La liste de Schindler. L’interprétation toute en nuances est remarquable et le restera pour les quatre films suivants.

De nombreuses critiques sont dithyrambiques sur ce film qui est effectivement l’un des meilleurs de la série. Personnellement, j’aimais beaucoup l’approche plus poétique d’Alfonso Cuaron dans le précédent opus, et certaines des ses superbes transitions font ici défaut, tout comme la musique de John Williams. Certaines scènes sont effectivement très réussies (l’affrontement du dragon, le labyrinthe, le lac, le cimetière), j’ai moins aimé l’ouverture du bal : ils dansent n’importe comment. Ca rime à quoi tous ces changements de main et ces sautillements ? Et la Coupe du monde de Quidditch est un peu frustrante : elle est introduite pendant dix minutes... pour finalement être zappée intégralement ! Pour ceux qui ont lu les livres, certains petits passages savoureux feront défaut, mais rien de dramatique ; on peut cependant être étonné de ne pas voir à la fin le Ministre de la magie refuser d’admettre le retour de Voldemort, d’autant plus qu’il s’agit là du principal ressort dramatique du livre/film suivant !

Au final, on passe un bon moment, sans regarder une seule fois sa montre (le film dure pourtant 2h35). Harry devient un véritable héros, sans devenir un surhomme. Visuellement, c’est très abouti, et l’histoire est plutôt bien rendue, malgré quelques ellipses frustrantes. Mon principal bémol concerne donc l’interprétation, même s'il est certain que celles de trois adolescents s’améliorent.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2017
Ce 4ème film d'Harry Potter est un bon résumé du livre, filmé avec énergie à la manière d'un péplum. Par contre, je trouve personnellement, qu'il y a trop d'effets spéciaux, tout semble reconstitué de façon artificielle, même les murs ont l'air faux. Et puis pas assez de lumière du jour, pas assez de soleil, on a constamment le sentiment d'être enfermé dans un studio. C'est vrai que j'avais adoré le 3ème film, ''le prisonnier d'Azkaban '', où il y avait une vraie magie, une vraie poésie et où on avait le sentiment que les scènes avaient été tournées en décor naturel. Pour finir, si j'avais un message à envoyer aux réalisateurs (américains surtout), prenez votre caméra, et allez filmer dehors, au grand air que l'on sente le vent, la pluie, le soleil, les feuilles voler, les arbres frémir, la nature vivre tout alentour !!! Mettez moins d'effets spéciaux et plus de vie et d'émotion dans vos films.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2007
Je viens de voir le HD DVD sorti en Angleterre la semaine dernière et je peux déja dire que si c'est le mème qui sortira en France le 31/01/2007 attention les mirettes!!.C'est epoustoufflant de définition,de pureté,de détails visuels.Le dvd simple était déja splendide mais alors la ça dépasse tout ce que l'on peut imaginer tant c'est beau et magique.Quelle luminosité, cela rayonne de mille feux et le son est super percutant.SOMPTUEUX.Vivement le 31 janvier.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2016
Quatrième opus de la saga du petit sorcier au succès impressionnant !
Cet épisode se révèle malheureusement plus "léger" que le livre. Les fans auront un sentiment de manque sur certaines scènes.
Ravie de pouvoir offrir ce dvd pour compléter la collection de ma fille !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juin 2006
La mise en scène reste assez noire, comme dans le film précédent. On ne retrouve pas dans le film toute la richesse et les subtilités du livre ; de plus le réalisteur a preferé mettre en avant les changements d'humeur et le mal être adolescent contrairement à l'oeuvre de J.K Rowling....soit, c'est sa façon de voir les choses. Cependant on ne pourra pas nier que le montage des scènes est très maladroit (voir catastrophique!), il manque des transitions pour bien mettre l'histoire en place.[...]
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 novembre 2006
Pour tout les fans d'Harry Potter, ce film manquera de détails.

Les histoires sont modifiées, des personnages ont été gommés...! c'est décevant!

En analysant, je me suis rendue compte que les scènes du dragon auraient pu être raccourcies au profit de la réontroduction de Dobby l'Elfe de maison, par exemple.

Le Dumbledore du film est survolté, alors que tout au long de la saga, il apparait comme un modèle de sagesse...

Je suis décue, car le livre est fantastique, et une adaption fidèle aurait sans doute bien plus enchanté les fans, que cette pale semi histoire. Même une version longue pourquoi pas, aurait pu etre envisagée pour contenter tout le monde.

Je maintiens cependant mes trois étoiles, pour la bonne performances des acteurs.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2010
Première impression quand on voit Harry, Ron et Hermione, c'est qu'ils ont grandis nos magiciens en herbes.
Et tant mieux, car que de défis à relever pour eux dans ce quatrième volet de Hary Potter.
Mais parlons du Blu ray.
Tout d'abord, qui dit histoire sombre dit images sombres, on ne peut y échapper.
Heureusement, la HD fait sont travail pour nous offrir des images de qualités supérieure, et c'est ce qu'on veut après tout....
En tous cas, on à pas droit à du fourmillement dans les ambiances sombres, fourmillement qui me gêne personnellement.
On constate plutôt un bon niveau de détails selon les scènes bien sur.
Après l'image il y'a le son.
Je ne jugerai pas la version PCM 5.1 anglais, car je regarde les films en version française.
C'est du Dolby Digital 5.1 qu'on nous propose (impose je devrais dire) pour le français.
Tout en finesse, jamais brutal, voilà ce que j'ai pensé du son.
Belles montées en puissance quand même lors de l'affrontement des dragons et lors du combat avec Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom.
En conclusion, fan d'Harry Potter, ce blu ray fera votre bonheur....
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2006
En tant que fan de harry potter je me devais d'acheter en avant première ce film qui m'avait tant ravis au cinéma et c'est ce que je fis, j'ai revu le film qui est tout aussi bien en second visionnage qu'en premier peut être même mieux toutefois je fus tres decus de voir qu'il n'y avais aucun bonus dans cette édition de HP4, comme si 20euros ne suffisaient pas nous sommes obligés d'acheter la version double dvd pour avoir ne serait-ce qu'un petit bonus donc je suis tres decus par cette édition qui ternit l'image du film qui je le répète vaut le coup d'oeil...donc pour tous ceux qui sont interressés par les secrets de tournage ou les petits bonus attention vous risquez d'être très décus!!!!
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mai 2016
J'ai moins accroché cet épisode

On croirait presque un bouche trop
Mais les acteurs restent quand même au top
La fin par contre est excellente...

je mets quand même 5 étoiles malgré mon avis mitigé car c'est un ensemble d'une longue histoire
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le transfert VC1 1080p du blu ray est très enthousiasmant pour ce quatrième volet de la série. Dès le début et le passage du sigle de la Warner s'avançant à l'écran, l'impression tridimensionnelle est palpable et le sera sur de nombreuses sections d'image du film. La définition est très pointue aux vertus HD évidentes. Les contours ciselés et le niveau de détails placent cette édition blu ray bien au dessus du déjà très bon DVD. Quelques séquences profitent intensément du passage à la HD et la profondeur de champ est souvent très probante (parfois un peu moins). Le piqué de l'image est excellent et les textures des peaux et autres matières sont d'un réalisme purement HD (la barbe de Dumbledore n'a jamais semblé si palpable). Le transfert gère également relativement bien les passages dans l'eau lors de l'épreuve du lac ou de la brume nocturne pour l'épreuve finale du labyrinthe. On y note que quelques traces de compression dans les dégradés assez peu dommageables et tout de même assez peu visibles. La colorimétrie plus sombre que pour les épisodes précédents est parfaite et bien rehaussée par la HD avec en prime des noirs d'une belle intensité. Le grain argentique est sensible et bien géré conférant à l'image un bel aspect cinéma sans jamais déranger. Côté audio, il faudra se tourner vers la VO PCM pour obtenir un upgrade digne de ce nom. La VF étant le DD 5.1 repris du DVD. Les suppléments sont principalement ceux repris de l'édition double DVD mais demeurent malheureusement en SD. Un achat au format blu ray parfaitement justifié.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)